Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 06:30
Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange

Pour saluer ce petit retour des beaux jours et ne pas les effrayer en faisant tout de suite péter la salade (de fruits comme de légumes) et la petite jupette, allons-y avec une recette cocooning, douce et fruitée, parfaite pour cette transition. On profite de voir son appartement ensoleillé, et on savoure un peu de ce quatre heures qu'on rapportera volontiers aux collègues le lendemain matin.

Après ce rythme infernal de cet hiver, c'est une vraie bouffée d'air que cette transition et ce retour des beaux jours, comme si tout avait décidé de s'adoucir en même temps. 

 

Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange

Mais passons. Concentrons-nous plutôt sur ce petit pain d'épices, léger, moelleux fruité avec l'orange et peu sucré, pour laisser la place au caramel acidulé à l'orange qui se mariera avec la profondeur du chocolat. Une belle harmonie de saveurs, en somme. Je vous conseille, si vous n'aimez pas trop le sucré, d'y aller mollo sur le caramel, voire à ne pas en napper entièrement le cake mais en le servant à côté, pour le doser à votre goût.

La recette est celle de base de ce pain d'épices moelleux que je fais régulièrement et que j'allège en remplaçant le beurre par de la compote de pomme.

 

Je me permettrai, à la fin de l'article, de vous poser quelques questions sur la manière dont est agencé le blog afin d'incorporer les doléances dans le prochain. Vous avez même une capture d'écran du design que je me dessine : vous n'attendez pas pour rien ;)

Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange

Place à la recette :

Pour le caramel d'orange (1 petit pot, soit 1/2 pot de confiture) :

  • 90g de sucre
  • 55g de beurre
  • le jus d'1 orange
  • 5cl de crème entière tiède

 

Pour le cake :

  • 180g de farine
  • zestes d'1/2 demi orange
  • 1/2 sachet de levure
  • 50g cassonade
  • 1 c. à c. de 4 épices
  • 1 c. à c. de cannelle en poudre
  • 100g de compote de pommes
  • 4 c. à s. de miel
  • 10cl de jus d'orange
  • 1 oeuf
  • 50 à 70g de pépites de chocolat
Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange

Préparez le caramel : 

Mettez votre pot en verre dans un bol rempli d'eau chaude pour y verser le caramel par la suite.

Dans une casserole, faites fondre à feu moyen à fort le sucre avec le beurre et un trait de jus d'orange. Remuez assez régulièrement pour éviter que le fond n'accroche. Lorsque le caramel prend une belle couleur ambrée, retirez du feu, et versez, en prenant garde aux projections, la crème et le jus d'orange. Remettez sur le feu en remuant constamment pour faire fondre les éventuels derniers morceaux de sucre et homogénéiser. 

Versez dans le pot en verre très chaud (puisque dans l'eau très chaude) et laissez refroidir. 

Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange
Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange

Préparez le cake :

Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole, faites fondre à feu doux le beurre et le miel.
Dans un saladier, mélangez les ingrédients secs (farine, quatre épices, cannelle, levure, cassonade, zestes d'orange). Ajoutez le mélange au beurre, le lait et l'oeuf et mélangez bien. Ajoutez enfin les pépites de chocolat.
Versez dans un moule à cake beurré et fariné (j'ai ajouté une lichette de confiture au centre) et enfournez pour environ 35 min.

Une fois le cake refroidi et démoulé, servez soit nappé de caramel à l'orange, soit avec le caramel à part, à étaler directement sur une part.

Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange
Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange
Pain d'épices moelleux aux pépites de chocolat et caramel à l'orange
Rendez-vous sur Hellocoton !

Et comme dit plus haut, un peu de news du prochain blog :

des catégories plus structurées (moins de catégories, mais mieux rangées), un jeu de couleurs plus sympa, et comme j'ai envie de parler de pleins de trucs, peut-être des meilleures structures d'articles qui s'approcheraient davantage du webzine.

 

A ce titre :

- Dans un article de recette, lorsqu'il y a différentes préparations, vous préférez plus simple d'avoir tous les ingrédients puis les préparations, ou 1 liste d'ingrédients + sa préparation en bloc en chaque fois ?

- Est-ce que vous trouvez plus pratique d'avoir un plug-in affichant le niveau de difficulté de la recette, le coût (par €, €€, €€€), le nombre de convives, le temps de préparation et de cuisson ? Ces détails vous semblent-ils accessoires quand vous feuilletez un livre de cuisine ? Préférez connaitre l'essentiel, à savoir le nombre de convives ?

- Y a-t-il quelque chose que vous souhaiteriez voir apparaître ? Je sais qu'il existe la vague des vidéos partout sur internet et notamment les fils d'actualité Facebook, mais j'ai quelques réserves vis-à-vis de ce format (outre que je n'ai pas les moyens techniques d'en faire pour l'instant), j'y vois plutôt un autre débouché. Et vous, quel est votre ressenti vis-à-vis de ces vidéos ?

Et voici la maquette ! Je repense aussi au design du logo. Le serpent qui se mord la queue, c'est que j'attends d'avoir le nouveau site pour la page Facebook comme si c'était la consécration...
Et voici la maquette ! Je repense aussi au design du logo. Le serpent qui se mord la queue, c'est que j'attends d'avoir le nouveau site pour la page Facebook comme si c'était la consécration...
Et voici la maquette ! Je repense aussi au design du logo. Le serpent qui se mord la queue, c'est que j'attends d'avoir le nouveau site pour la page Facebook comme si c'était la consécration...

Et voici la maquette ! Je repense aussi au design du logo. Le serpent qui se mord la queue, c'est que j'attends d'avoir le nouveau site pour la page Facebook comme si c'était la consécration...

Repost 0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 07:01
Macarons cacahuète et macarons chocolat-fleur d'oranger

Sonnez les cloches, marquez ce jour d'une première blanche, appelez les médias, je suis désormais dans le camp de ceux qui ont réalisé des macarons ! Youhou ! Et comme beaucoup, il a fallu pas mal de temps pour se lancer tellement ça avait l'air compliqué. Avec je ne sais combien de recettes retenues, des fois avec les astuces pour des macarons inratables qui se contredisaient les unes les autres (ouvrir la porte du four - ne surtout pas ouvrir la porte du four - blancs d’œufs vieillis - ou pas - mettre les plaques au frais - faire une meringue italienne...). Bref, pour ne pas attendre l'astuce qui aurait consisté à danser en slip à la prochaine pleine lune, je m'y suis mise lorsque je devais écouler un surplus de blancs d'oeufs et que je n'avais envie ni d'amaretti, ni de financiers. J'ai pris la recette chez Marion de Novice en cuisine et appliqué la recette à la lettre. Alors certes, il y a encore besoin d'entrainement, surtout au niveau du pochage (la loose de la fille qui a besoin de se muscler en vue de ses futurs pochages) ; mes coques ne sont pas toutes uniformes, en termes de taille ou de régularité, mes j'ai fait ma danse de la joie - toute habillée, rassure-toi - lorsque j'ai vu que j'avais une bonne texture de pâte qui retombait en ruban, et que dans le four j'ai vu la fameuse collerette ! Après ça ils pouvaient bien avoir une excroissance, rien à faire, j'avais ma collerette. Pour la garniture, j'ai choisi cacahuète pour en avoir déjà goûté à ce parfum que j'adore, et j'ai recyclé des papillotes chocolat-fleur d'oranger pour en faire une ganache.

Macarons cacahuète et macarons chocolat-fleur d'oranger

Pour une cinquantaine de macarons (100 coques) :

Les coques :

  • 3 blancs d'oeufs
  • 90g de poudre d'amande
  • 100g de sucre glace
  • 100g de sucre semoule
  • 2 c. à c. de cacao maigre

Les garnitures :

  • 5 c. à s. de beurre de cacahuètes
  • 40g de chocolat noir
  • 10cl de crème liquide
  • 6 papillotes chocolat à la fleur d'oranger
  • OU 100g de chocolat au lait + 1 c. à s. de fleur d'oranger
  • 7cl de crème liquide
  • Préparez les ganaches :

Dans un premier bol, mettez le beurre de cacahuètes et le chocolat noir en morceaux. Faites chauffer les 10cl de crème liquide jusqu'à ébullition et versez-les d'un coup dans le bol. Couvrez pour 1 à 2 min et mélangez jusqu'à homogénéité. Réservez au frais. Faites de même pour la deuxième ganache.

  • Préparez les coques :

Mixez la poudre d'amande et le sucre glace pour obtenir une poudre très fine. Tamisez-les dans un saladier avec le cacao en poudre. Montez les blancs avec le sucre semoule à vitesse moyenne, pour obtenir un mélange brillant mais pas ferme. Lorsque le bec d'oiseau se forme, on peut arrêter. En deux fois, versez le mélange poudre d'amande et sucre glace sur les blancs et mélangez à la spatule en silicone, jusqu'à avoir une pâte lisse et brillante. La pâte est prête lorsqu'en la déplaçant à la spatule, elle se remette à sa place toute seule et doucement (le test du ruban).

  • La cuisson des coques :

Préchauffez le four à 150°C. Remplissez une poche à douille munie d'une douille unie. Tapissez des plaques à pâtisserie de papier sulfurisé et pochez les coques, de manière la plus régulière possible. Laissez croûter au moins 30 min à l'air libre : les coques sont prêtes lorsqu'elles ne collent plus au doigt si on les touche. Faites cuire 12 à 14 min (les miennes étaient plus petites, j'ai donc fait du 11 min). Hors du four, laissez sécher jusqu'à pouvoir décoller les coques.

  • Faites les macarons :

Sortez les ganaches du frigo et travaillez-les pour les ramollir. Répartissez-les dans deux poches à douille et garnissez un quart des coques de l'une et un quart des coques de l'autre. Refermez chaque macaron d'une coque vierge.

Macarons cacahuète et macarons chocolat-fleur d'oranger
Macarons cacahuète et macarons chocolat-fleur d'oranger
Repost 0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 07:40
Les cookies vitraux à accrocher au sapin
Les cookies vitraux à accrocher au sapin

Malgré un emploi du temps de fou, je trouve le temps de cuisiner, surtout avec Noël en approche ! Moins de publier, certes, mais de cuisiner, toujours. Les recettes et les photos s'empilent d'ailleurs, et les projets et différents contenus pour le prochain site commencent tous à grossir... d'où le problème de tout conjuguer ! Mais la bête arrive.

 

En attendant, fêtons Noël à coups de biscuits ! Et voici de quoi s'amuser avec du sucre et des couleurs : les cookies vitraux ! Avec un petit trou, on peut les accrocher dans le sapin au même titre que les sucres d'orge. 

Le principe : un sablé dans lequel on coule du bonbon fondu. Voire du caramel, après quelques exercices.

J'en ai fait une première version avec un peu de levure, qui est la recette des petits biscuits de ma mamie (recette à suivre !), et une autre sans levure, plus croquante et avec du cacao.

Il est vrai que la version à la levure est plus légère en bouche, mais à manger avec du bonbon, la version sablée est sans doute plus appropriée. A vous de voir ! 

Chaque proportion de pâte fait pas mal de biscuits puisqu'ils sont creusés. Et on ne jette pas les formes creusées qu'on peut apprécier en petits biscuits individuelles ou en sandwich avec une ganache ;) 

Les cookies vitraux à accrocher au sapin

Pour les biscuits "levés" : 

  • 250g de farine
  • 1/2 sachet de levure instantanée
  • 1 oeuf
  • 100g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanilliné
  • 125g de beurre pommade

Pour les biscuits sablés :

  • 250g de farine
  • 3 c. à s. de cacao amer non sucré
  • 80g de sucre glace
  • 150g de beurre pommade
  • 1 oeuf

Garniture : des bonbons, ou du caramel + de la noix de coco râpée pour la fausse neige + du miel ou du sirop de sucre pour coller

 

Les cookies vitraux à accrocher au sapin
  • Pour les biscuits blancs ou levés :

Préchauffez le four à 180°C.
Dans une jatte, mettez la farine. Sablez-la avec le beurre.

Dans un autre récipient, battez l'oeuf avec le sucre. Ajoutez la farine et le sucre vanilliné et mélangez à nouveau. Versez ce mélange sur la farine et pétrissez à la main jusqu'à avoir une pâte homogène. Etalez la pâte directement sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et découpez-y des formes (étoiles, losanges, ronds...) que vous referez en plus petit afin de creuser le biscuit. Réservez ces formes sur une deuxième plaque car un biscuit reste un biscuit ;)

Enfournez pour 12 min à 180°C.

Pendant la cuisson des biscuits, faites fondre doucement les bonbons (ou faites un caramel, selon vos envies).

Directement à la sortie du four, laissez vos biscuits sur la plaque et versez le bonbon fondu ou le caramel dans les "moules" de vos biscuits. Laissez prendre. 

 

  • Pour les biscuits sablés :

Mélangez la farine, le sucre et le cacao.
Sablez avec le beurre pommade coupé en dés. Ajoutez l'oeuf et pétrissez afin d'avoir une pâte homogène. Fraisez sur le plan de travail avec la paume de la main. Réservez au frais dans du film transparent pour 30min minimum (1h de préférence).

Préchauffez le four à 180°C.

Etalez la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et découpez-y des formes (étoiles, losanges, ronds...) que vous referez en plus petit afin de creuser le biscuit. Ici on peut même s'amuser à faire des stries au couteau pour donner un effet bois.

Enfournez pour 20 min de cuisson en surveillant afin que ça ne brûle pas.

Pendant la cuisson des biscuits, faites fondre doucement les bonbons (ou faites un caramel, selon vos envies).

Directement à la sortie du four, laissez vos biscuits sur la plaque et versez le bonbon fondu ou le caramel dans les "moules" de vos biscuits. Laissez prendre. 

Pour le décor, mettez une fine couche de sirop de sucre ou de miel sur les arêtes supérieures et saupoudrez de noix de coco

Les cookies vitraux à accrocher au sapin
Les cookies vitraux à accrocher au sapin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 18:10
Broker biscuits

Cette recette anglo-saxonne trouvée chez Effondrilles et Abat-Faim est une pépite, en plus de découler d'une jolie histoire : une base de biscuits émiettées mélangés à du beurre, typiquement british des bases sucrées des cheesecakes et autres squares, recouverte de chocolat. Simple et efficace, on en redemande !

J'ai fait une petite variation en remplaçant la moitié du beurre par de la purée de sésame, ce qui a donné un petit goût profond loin d'être désagréable !

Broker biscuits

Pour 25 biscuits (un moule carré de 20cm) :

  • 200g de biscuits (type shortbreads)
  • 60g de beurre
  • 60g de purée de sésame
  • 2 c. à s. de sucre brun
  • 1 c. à s. de cacao non sucré
  • 1 c. à s. de Golden Syrup (ou de miel)
  • 200g de chocolat au lait à pâtisser

Réduisez les biscuits en miettes. Dans une casserole, faites fondre le beurre avec le sucre, le miel, le cacao. Mélangez bien puis ajoutez les biscuits émiettés. Mélangez bien pour obtenir une pâte.

Chemisez un moule carré de 20cm de côté de papier sulfurisé et tapissez le fond avec la préparation.

Au bain-marie, faites fondre le chocolat et recouvrez-en la surface biscuitée. Lissez. Mettez au frais 3h minimum avant de sortir la préparation et de la découper en carrés.

Broker biscuits
Broker biscuits
Repost 0
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 20:02

Par ce froid qui nous frappe, on a juste envie de cocooning et de se réconforter...

Alors quoi de mieux que de faire sa propre confiture de lait, bien que l'exploit soit plus dans le titre que dans les faits ? Oui, laisser son pot dans la cocotte minute, ce n'est pas de la grande cuisine, on en conviendra.

Mais c'est ce laps de temps qui motive à continuer de travailler sur le blog qui va bien changer de tête et qui s'ouvrira avec une recette spéciale ! C'est promis, c'est en cours, et ça devrait finir par se voir ! 

En attendant, bon cocooning à vous !

 

Confiture-de-lait-v2.1.JPG

 

Pour un pot de confiture (type Bonne Maman)

 

1 boîte de lait concentré sucré (écrémé ou demi-écrémé possibles)

 

 

Dans le panier de votre cocotte, placez votre boîte de lait concentré sucré et couvrez d'eau. Fermez la cocotte, et mettez sur feu vif. A partir du sifflement, baissez le feu et comptez 40 min de cuisson environ.

 

Lorsque vous retirez votre cocotte du feu, ouvrez-la sur un rebord de fenêtre et laissez refroidir.

Ouvrez ensuite votre boîte et transvasez le contenu dans un pot de confiture. Refermez bien ce dernier et laissez refroidir complètement, tête en bas.

 

Confiture-de-lait-v2.2.JPG

Confiture-de-lait-v2.3.JPG

 

Retrouvez cette recette sur Recettes.de

Tag : Dulche de leche, lait concentré, maison, confiture de lait France, Argentine

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 14:37
Ragoût bacon et potimarron

Qui a dit que la cuisine japonaise, ça n'était que du poisson cru ?
Les Japonais sont des grands consommateurs de courge, surtout le potimarron, et ce n'est pas pour rien que j'ai flashé sur cette recette de ce livre Japanese Home Cooking qui appartenait à ma colocataire australienne, et que je me félicite d'avoir notée.
Peu d'ingrédients suffisent pour se faire ce petit ragoût au bon goût de marron.
Je suis tout de même restée sceptique dans la traduction du nom de la courge, car j'étais persuadée que la 'kabocha squash' était le potimarron, or le livre parlait de butternut... Bon, l'une ou l'autre, le résultat doit être délicieux : moi je suis partie sur le potimarron, qu'on trouve déjà sur l'étal du marché. Très à propos vu la caillante qu'il vient de nous tomber dessus !

Pour 2 personnes :

  • 400g de potimarron
  • 200g de bacon en dés (soit 6 à 8 tranches)
  • 2 cups (500ml) d'eau
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. de sucre (facultatif si la sauce soja est déjà sucrée)
  • 2 brins de persil frais

Egrainez la courge et récupérez la chair en la coupant en morceaux de 5cm jusqu'à avoir 400g.
Dans un plat résistant à la chaleur, mettez la courge et recouvrez de film plastique. Faites chauffer 3 min au micro-ondes.
Mettez la courge, le bacon en dés, l'eau, la sauce soja et le sucre dans une petite casserole à feu moyen et portez à frémissement. Baissez le feu et laissez frémir à découvert jusqu'à ce que le liquide soit presque évaporé (environ 10 min).
Répartissez dans des bols et parsemez de persil préalablement haché.

Ragoût bacon et potimarron
Repost 0
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 17:17
Clafoutis cerises, abricot, pistache

On repassera pour le côté présentable, hein !

Sinon, niveau derniers fruits d'été qui courent nos marchés, voici pour finir la saison et entamer cette rentrée sur quelques notes estivales, le clafoutis aux trois ingrédients qui se coordonnent à merveille !

Les bien-nommés abricots, qui forment un bon duo aussi bien avec la cerise qu'avec la pistache ; les cerises, symbole de l'été, et dont la paire avec la pistache est plus qu'exploitée (et c'est heureux !) ; et la pistache, petit mais noble fruit à coque au goût subtil qui relève l'acidité de l'abricot et se marie à la profondeur de la cerise... Ah, le trio épatant !

Alors imaginez à quel point ce mélange est sublime lorsque ces fruits proviennent du marché, ont du goût, de la couleur, et quasiment un folklore !

Avec ce marché à côté de mon nouveau chez moi (teasing, teasing), c'est le plein de fruits et légumes à gogo pour encore plus de recettes à tester !

Clafoutis cerises, abricot, pistache

Pour un plat carré de 20 à 25cm :

  • 50cl de lait
  • 140 g de farine
  • 80 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre
  • 6 œufs
  • 4 grosses c. à s. de pâte de pistache (celle qu'on trouve dans le commerce, légèrement sucré, proposée par Vahiné)
  • 500g dabricots frais (8-9 pièces)
  • 2 grosses poignées de cerises

 

 

Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le beurre.

Coupez les abricots et les cerises en moitiés. Réservez.

Mélangez la farine et le sucre. Ajoutez les œufs un à un, puis le beurre fondu et le lait.

Beurrez votre moule ou recouvrez de papier sulfurisé et répartissez les abricots et les cerises. Disposez à la louche la moitié de la pâte de pistache.

Versez la pâte dessus et répartissez le reste de pâte de pistache. Pourquoi pas mélanger un peu et faire des stries avec un couteau.

Enfourner 45 minutes. 

Laissez refroidir une vingtaine de minutes.

 

Le clafoutis se conserve très bien plusieurs jours au frais.

Repost 0
Published by Claire-tte
commenter cet article
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 18:23

Un peu de vert tout de même parmi tout ce sucré.
Il est revenu le temps d'emporter sa gamelle pour manger au bureau (et oui, petite pensée aux travailleurs aoutiens !). Mais ça fait un moment que je ne fais que des salades vite fait trop honteuses à montrer, alors pour changer un peu, j'ai pris une recette que j'ai vu dans le Yummy Magazine 4 (je crois), avec mes changements, à savoir une garniture simplifiée, où la ricotta est remplacée par du cream cheese allégé, et garnie d'aromates et de poivrons.

 

Courgettes-farcies-1.JPG

 

Pour 1 personne :

  • 1 petite courgette
  • 20g de poivron coupé en dés
  •  4 c. à s. de cream cheese
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Origan 

 

Mettez le four en position grill. 

Lavez les courgettes, coupez les extrémités et coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Grattez l’intérieur et mélangez-le avec le cream cheese, le sel, le poivre, l’origan, les dés de poivron et un filet d’huile d’olive. Garnissez les courgettes de ce mélange. Arrosez le tout d’un filet d’huile d’olive et faites de même sur la feuille d’aluminium sur laquelle vous allez poser les courgettes.

Enfournez jusqu’à ce les courgettes soient grillés (comptez 20 à 25 min).

 

Courgettes-farcies-2.JPG

 

Recettes.de : courgettes, fromage, poivron, cuisine vegetarienne, cuisine saine, pique-nique,

huile d'olive
Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Légumes Fromage Entrées
commenter cet article
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 15:23
Cheesecake passion-chocolat

Je vais finir par éternellement faire mon mea culpa pour les publications disparates et l'avancée du nouveau site qui ne fait que reculer (admirez quand même ma formule). 

Sachez que oui, je le redesigne et que le développement se fera sûrement pendant l'été. 

Laissons-nous encore le mois de juillet, encore quelques recettes sur celui-ci, et la migration se fera sur un site plus fonctionnel. 

Je vous passe les détails sur ma vie et le fait d'être complètement sous l'eau, mais le rythme de publication devrait se faire meilleur, puisque pas mal de projets précédents sont enfin bouclés et que je peux travailler enfin sur le nouveau site. 

 

Place à la recette, avec ce cheesecake au chocolat et fruit de la passion, alliance merveilleuse que nous connaissons maintenant tous, grâce notamment à Pierre Hermé et son délicieux Mogador. Je l'avais fait il y a quelque temps, mais je trouve qu'il convient bien au temps qu'il fait, frais vu la lourdeur du temps, mais qui va bien aussi avec un thé fumant si l'on se prend une averse ;)

Celui-ci est la version avec cuisson, mais je tenterais sans doute une version sans cuisson pour voir s'il y a une différence.

 

 

Matériel :

  • un moule à manqué à fond amovible
  • un batteur
  • (+ un mixer)

 

Pour la croûte :

  • 250g de biscuits (Petit Beurre, Thé Brun... j'éviterai les Spéculoos pour ce coup-ci)
  • 60g de beurre
  • 40g de cassonade

 

Pour le cheesecake :

  • 600 à 700g de fromage frais à tartiner (Philadelphia de préférence)
  • 60g de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 c. à s. de Maïzena
  • 10cl de crème fraiche (allégée possible)
  • 5 grosses c. à s. de curd de fruit de la passion (voir plus selon vos goûts)
  • 100g de chocolat au lait en morceaux

 

Pour le curd de fruit de la passion (recette trouvée chez Coco Cannelle) :

  • 6 fruits de la passion (pour environ 275ml de jus)
  • 100g de sucre
  • 30g de Maïzena
  • 3 jaunes d'oeufs

 

 

Préparez le curd de fruit de la passion (idéalement, J-2)

Coupez les fruits et récupérez la pulpe que vous mixerez dans un petit blender.
Filtrez la préparation pour recueillir le jus.
Dans une casserole, mélangez le jus récupéré, le sucre et la maïzena. Faites chauffer, sur feu doux en remuant sans cesser.
Quand le mélange commence à épaissir, sortez-le du feu (sans l'éteindre), ajoutez les oeufs préalablement battus en omelette. Mélanger vite et bien. Remettez sur le feu et faites bien épaissir sans cesser de remuer.
Versez la préparation dans un pot stérile, laissez refroidir puis placez au réfrigérateur.
 
 
Préparez le cheessecake (J-1) :
 
Beurrez et farinez le moule à manqué.

Faites fondre le beurre et mixez les biscuits et la cassonade. Creusez un puits dans les miettes, et versez le beurre fondu. Malaxez avec les mains pour avoir une pâte. Répartissez-la dans le fond du moule et en remontant sur les parois. Tassez bien.

Réservez au frais.

 

Préchauffez le four à 150°C.

Battez le fromage frais avec le sucre pour le détendre et obtenir une texture crémeuse. Ajoutez les oeufs un à un en battant entre chaque. Ajoutez ensuite la Maïzena et la crème, battez, puis ajoutez le Lemon curd (au goût). Battez une dernière fois, puis versez le mélange sur le fond de biscuits.

 

Enfournez pour 50 min. Eteignez le four puis laissez-y le cheesecake 1h, porte ouverte. Transférez ensuite au frais pour 12h.

 

Jour J : Servez, avec pourquoi pas, le reste du curd si vous en avez ou petit plus : de la crème de coco !

Repost 0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 17:51

A chaque article, je vais resignaler que je ne suis pas morte.

Je vous l'avais dit précédemment, j'ai travaillé sur le nouveau design du site. Migration vers Wordpress et design propre, et sans doute Ebook à la clé. Si le design est fait de mes petites mains, le développeur ne pourra pas mettre le site en ligne avant fin avril, donc en attendant, je vous livrerai les recettes sur ce site Overblog.

Malgré toujours un boulot intense, je peux enfin retrouver mes fourneaux, et ça, c'est déjà pas mal !

Donc en attendant de se retrouver sur une autre plateforme, voici une recette réalisée pour un repas d'anniversaire et que j'affectionne beaucoup, à savoir les cuisses de grenouille !

Cuisses de grenouilles persillées

Pour 15 personnes (entrée)

ou 6-8 personnes (plat) :

  • 64 paires de cuisses de grenouilles (congelées)
  • 1L de lait
  • 1L d'eau
  • 2x 250g de beurre
  • 2 bottes de persil frisé
  • 200g de farine
  • 6 gousses d'ail
  • sel, poivre

  • Décongelez :

La veille, faites tremper les cuisses de grenouilles dans le lait et l'eau.
Égouttez et épongez avec du papier absorbant.

  • Parez :

Ôtez la partie dorsale des cuisses de grenouille sur une planche à découper avec un gros couteau.

  • Farinez :

Dégermez les gousses d'ail et hachez-les finement.
Mettez la farine dans un sac congélation et ajoutez-y les cuisses de grenouilles. Fermez le sachet et secouez bien pour que la farine s'enrobe uniformément. Ôtez le surplus dans une passoire en secouant.

  • La préparation :

Faites fondre 250g de beurre dans une sauteuse et saisissez les cuisses farinées sur les deux faces. Retirez les cuisses et réservez au chaud. Essuyez le fond de la sauteuse avec du papier absorbant et faites fondre le reste de beurre. Ajoutez l'ail haché et faites-le dorer sur feu très doux. Ajoutez le persil et mélangez.
Remettez les cuisses dans la sauteuse et mélangez doucement avec la persillade. Salez et poivrez, couvriez et laissez cuire 5 min sur feu doux.

Servez sans attendre.

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Entrées Plats Dauphiné
commenter cet article