Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 09:12

J'avais goûté dans l'assiette de mon amie lorsque nous sommes allées chez Ozenya son mochi aux haricots blancs et yuzu, et j'étais tout simplement tombée en extase. Depuis, j'ai écumé les épiceries asiatiques à la recherche de cette pâte, vu qu'on trouve celle aux haricots rouge assez facilement. Mais rien à faire : niet, nada, peanut ! La seule solution : obéir au dicton qui dit qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Mais à quel prix ! Pas que ça soit cher, mais c'est surtout long. Très long. Très très long. Alors on traite cette denrée avec déférence et on s'incline trois fois chaque fois qu'on passe devant.

  Shiro-koshi-an.JPG

 

Pour 600-700g (2 pots moyens de confiture) :

  • 300g de haricots blancs secs (coco pour moi)
  • 250g de sucre
  • de l'eau

 

Etape 1 : mettez les haricots à tremper toute la nuit (6-8h) dans un grand volume d'eau.

Etape 2 : faites-les cuire dans 2 à 3x leur volume d'eau à feu vif. Une fois à ébullition, ajoutez 50ml d'eau, baissez le feu et laissez cuire 20min à petit bouillon. Préparez un saladier d'eau froide.

Etape 3 : récupérez les haricots à l'aide d'une cuillère ou d'un écumoire et déposez-les dans l'eau froide.

Etape 4 : pelez les haricots. Etape très longue (installez-vous devant Fantasia, ça passera plus facilement).

Etape 5 : remettez les haricots sur feu doux ou moyen dans 2 à 3 fois leur volume d'eau (vous pouvez récupérer l'eau de l'étape 2) et laissez cuire jusqu'à ce que les haricots se désagrègent (1h30 environ). Préparez un saladier.

Etape 6 : égouttez les haricots avec un chinois. Posez celui-ci sur le saladier. Réduisez les haricots en purée avec une cuillère et récupérez au fur et à mesure la pâte qui passe par le chinois. Etape très longue également. Si vous avez un presse-purée, n'hésitez pas à vous en servir.

Etape 7 : dans une casserole, versez le sucre avec 100ml d'eau et mettez à feu moyen. Lorsque le sucre est dissout, ajoutez la moitié de la pâte et remuez avec une cuillère en bois. A l'ébullition, ajoutez le reste de l'an et remuez constamment jusqu'à ce que la préparation s'assèche un peu. Lorsqu'elle fait quelques grosses bulles, retirez du feu et versez dans les bocaux.

Il existe une autre façon de faire avec une étamine (que je n'avais pas).

 

Le shiro koshi-an (shiro = blanc, et koshi-an désigne la pâte de haricots - rouges, par défaut) s'utilise dans les mêmes circonstances que le koshi-an. On peut le conserver plusieurs jours sans problème.

 

Recettes de : pâte, haricots blancs, purée, anko, cuisine japonaise, sucre, homemade, pâte à tartiner

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 18:00

Je comptais faire un risotto dans la semaine, et il me restait du potimarron, mais mon cerveau n'a pas fait la connexion entre les deux. Et puis j'ai découvert la belle recette d'Emilie et Léa, qui apparait dans le Yummy Magazine n°11. Un vrai délice que ce risotto crémeux, doux et parfumé. Un ou deux arrangements à ma sauce, mais la lignée reste la même.

  Risotto-potimarron-1.JPG

Pour 2 personnes :

  • 1 verre à moutarde de riz rond
  • 1/2 potimarron
  • 60 à 80cl de bouillon de volaille
  • 1 petit oignon
  • 7cl de vin blanc
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • le jus et le zeste d'une orange
  • 1 poignée de fromage râpé
  • 1 c. à s. de crème (ou de mascarpone)

 

Préchauffez le four à 200°C.
Lavez le potimarron, et détaillez la moitié en quartiers. Faites-les rôtir au four avec un filet d'huile d'olive pendant 30 à 40min environ.
Faites chauffer le bouillon dans une casserole. Epléchez et émincez l'oignon. Prélevez le zeste et le jus de l'orange.
Faites revenir l'oignon avec l'huile d'olive à feu doux pendant 10 min environ. Ajoutez le riz ; augmentez le feu puis ajoutez le vin blanc, et laissez bouillir jusqu'à évaporation complète.
Continuez la cuisson à feu moyen et ajoutez le bouillon louche par louche, en remuant doucement jusqu'à aborbtion du bouillon entre chaque louche.
Continuez jusqu'à ce que lr riz ait une consistance crémeuse quoiqu'un peu ferme (il terminera de cuire hors du feu).
Un peu avant la fin de la cuisson, ajoutez le zeste et le jus d'orange. Remuez.
Dès lors que le risotto est cuit, et hors du feu, ajoutez le fromage et la crème, ainsi que les quartiers de potimarron. Rectifiez l'assaisonnement et servez.

 

Risotto-potimarron-2.JPG

 

Recettes de : risotto, courge, orange, potimarron

YannCook : risotto, orange, potimarron, hiver, automne, courge, italie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Pâtes et riz Légumes
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 16:00

Une recette tirée de la collection Larousse des cuisines du monde (un coffret comme il en existe beaucoup à la Fnac), du livre "De New York à Mexico".
Des lanières de tortilla de maïs frites et des lamelles d'avocats agrémentent et customisent cette soupe de manière fort sympathique. Vous m'excuserez, les photos le soir ne sont vraiment pas sympathiques...

  Sopa-tortilla-1.JPG

 

Pour 2 personnes :

  • 120g de tomates pelées
  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 piment (facultatif)
  • 500ml de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 avocat
  • 1 à 2 tortillas de maïs
  • sel, poivre

 

Ciselez l'oignon, coupez les tomates en dés et pressez la gousse d'ail. Hachez le piment. Dans une casserole, faites revenir les tomates, l'oignon, la gousse d'ail et le piment à feu doux. Salez, poivrez, et laissez cuire 10 min à feu doux.  Ajoutez le bouillon de volaille. Laissez cuire à nouveau 20 min. Rajoutez un peu d'eau au besoin.
Pendant la cuisson de la soupe, coupez les tortillas en lanières et faites les frire (variante : je les ai faites cuire à sec à la poêle pour les avoir craquantes sans matière grasse).
Coupez l'avocat en lamelles et réservez avec les lanières de tortilla.
Versez la soupe et laissez chacun se servir en tortilla et avocat pour accompagner la soupe.

Note : dosez le piment pour éviter que ça ne soit trop relevé (parce que Aï Caramba !)

 

Sopa-tortilla-2.JPG

 

Retrouvez cette recette sur Recettes.de : soupe, tomates, tortilla, avocat, oignon, piment, cuisine mexicaine Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 10:33

Le potimarron tient une grande place dans la cuisine japonaise ; je l'ignorais totalement, moi qui viens à peine de goûter à ce cucurbitacé. Je savais que c'était censé avoir un goût plus doux que le potiron (que je n'affectionne pas particulièrement), mais il me fallait toujours franchir le pas et le cuisiner.
Et c'est finalement dans un livre de la collection Larousse sur la cuisine du monde que j'ai découvert cette recette bête comme chou, et qui m'a révélé en grandeur le goût de cette courge.

  Potimarron-soja-1.JPG

 

Pour 2 personnes :

  • 250g de potimarron (1/2)
  • 20cl de bouillon ou de dashi
  • 1 c. à s. de saké ou mirin
  • 2 c. à s. de sucre
  • 2 c. à s. de sauce soja

Lavez le potimarron et coupez la moitié que vous allez utiliser en cubes. Mettez-le dans une casserole et couvrez avec le bouillon ou dashi. Amenez à ébullition, puis baissez sur feu doux. Ajoutez le saké, le sucre et la sauce soja, couvrez et laissez mijoter jusqu'à ce que le potimarron soit tendre (environ 20 min). 

 

Potimarron-soja-2.JPG

 

Retrouvez cette recette sur Recettes.de : potimarron, courge, Japon, soja

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 08:00

Suite de la saga Cuisine TV, avec Ma cuisine indienne, mais qui rencontre un succès moindre par rapport à son homologue japonaise. J'ai moi-même fait ma sélection de recettes sur le site, et ce gâteau m'a interpellée ; qu'est-ce que les Indiens mangent en sucré ? Je ne m'étais jamais posé la question.
Fait d'épices, zestes d'orange et fruits secs, ce gâteau n'a rien de laborieux, tant dans sa confection que dans sa liste d'ingrédients : nul besoin de parcourir les épiceries spécialisées, vous pouvez même le faire sur un coup de tête, comme moi.
Les saveurs sont très équilibrées, aucune ne prend le pas sur les autres entre le doux et l'épicé, et c'est excellent avec un thé bien chaud. Un tea time réussi !
Je suis en revanche mitigée sur les quantités, car la recette indiquant pour 4, je l'ai divisée par 2, et je trouvais que ça faisait de grosses quantités.

  Indian-cake-1.JPG

 

Pour 2 gloûtons ou 4 personnes normales :

  • 50g de raisins secs
  • 1/2 bol de thé fort chaud
  • 100g de sucre
  • 60g de beurre
  • 3 c. à s. de yaourt
  • 1,5 c. à s. de caramel liquide
  • 125g de farine + 1 c. à s.
  • 1 c. à c. de levure
  • 1/2 c. à s. de zestes d'orange
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de muscade
  • 1 pincée de clou de girofle

 

Laissez tremper les raisins secs dans le thé 15 à 20 min.
Préchauffez le four à 200°C. Battez le beurre avec le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse. Ajoutez l'oeuf et battez jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez ensuite le yaourt, le caramel et les 125g de farine et la levure, et battez jusqu'à un appareil lisse. Ajoutez les épices et les zestes d'orange et battez encore 2 min.
Egouttez les raisins dans une passoire et roulez-les dans une c. à s. de farine. Incorporez-les à la pâte et versez cette dernière dans un moule beurré et fariné (2 moules en silicone en forme de coeur pour moi) et enfournez pour 35 min environ (50 à 55 si vous doublez les proportions).

Dégustez avec un bon thé chaud.

 

Indian-cake.JPG

 

Recettes de : gateaux, cuisine indienne, raisins, épices, orange, thé, desserts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 10:11

Cette adresse m'a été révélée par Enflammée, dont les Toulousaines peuvent se repaître de son blog truffé de bonnes adresses. Et je peux vous assurer que celle-ci, testée, retestée, jamais rien à redire.

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/203525_127809610629274_155919_n.jpg
J'y avais déjà emmené ma mère, puis une amie. Toujours aussi irréprochable. Une déco sur le thème de l'enfance, on boit dans des verres à moutarde, et on a sous les yeux une cuisine généreuse, réconfortante, avec cette touche de malice caractéristique de l'enfance. Et pour cette qualité, des prix bien abordables : 23€ le menu plat + dessert le soir. J'en veux pour preuve nos très belles assiettes :

Sales-gosses-1.JPG

Le magret de canard à la poudre de dragée

Sales-gosses-2.JPG

Les ravioles de ricotta et pistou

Sales-gosses-3.JPG

Et nos desserts, avec le banoffee au carambar

Sales-gosses-4.JPG

Et le café gourmand, composé ce soir-là d'un cheesecake banane et caramel, d'une madeleine à la verveine, et d'une verrine de crèmes, chocolat et basilic. Avec un petit Kinder surprise (avec une Barbie à l'intérieur !).

 

Le restaurant n'est pas très grand, alors pensez à réserver (surtout le samedi) :

Les sales gosses
7 rue de l'Industrie
31000 Toulouse
www.restaurant-salesgosses.fr

Repost 0
Published by Claire-tte - dans A testé !
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 11:25

La photo n'est pas à la hauteur de ce rêve qui s'est réalisé ; l'okonomiyaki me fait saliver à chaque fois que je la croise dans mes lectures (Ranma 1/2, Tsubasa Réservoir Chronicle, etc.) et chaque fois que j'entends parler des superbes okonomiyaki qu'on trouve chez Aki à Paris. Et je n'habite pas Paris.
Concrètement, il s'agit d'une sorte de crêpe ou de galette avec du chou émincé qui sert de base. On garnit de ce qu'on veut, on fait griller des deux côtés (yaki signifie grillé, comme dans yakitori, ou yakisoba), et on sert accompagné de sauce okonomi et de mayonnaise. Dans les mangas, elle est parfois adaptée sous le terme de "crêpe" ou "pizza" pour les Français.
C'est encore une fois grâce à Kaori Endo sur Ma cuisine japonaise, émission sur laquelle je suis totalement tombée au hasard, que j'ai pu la réaliser. J'ai fait la garniture avec ce que j'avais dans le frigo : champignons et feta.

 

Okonomiyaki-1.JPG
Pour 2 okonomiyaki :

  • 50g de farine
  • 1/2 c. à c. de levure
  • 1 oeuf
  • 20g de igname (ou de la pomme de terre)
  • 5cl de dashi (ou de l'eau)
  • 100g de chou blanc
  • 3 champignons blancs
  • 50g de feta
  • sauce okonomi
  • mayonnaise (facultatif)

igname

Battez l'oeuf avec le dashi (ou l'eau) avec 1 c. à c. de sel. Tamisez la farine et la levure et ajoutez-les au mélange.
Pelez le morceau d'igname et râpez-le : vous devez obtenir une sorte de pulpe. Vous pouvez trouver le igname en épicerie spécialisée, ou le remplacer par de la pomme de terre, avec le même procédé ; le but est d'obtenir cette pulpe qui servira de liant.
Ajoutez cette pulpe à la préparation, puis le chou émincé. Mélangez bien le tout.

okonomiyaki-4.jpg

Faites chauffer votre poêle avec 1 c. à s. d'huile (1 okonomiyaki = 1 poêle) et déposez un tas de pâte que vous tasserez pour avoir une forme relativement homogène et une épaisseur d'environ 2cm. Déposez la garniture de votre choix, et tassez-la pour qu'elle colle à la galette.
Lorsqu'elle est prise, retournez-la pour la faire griller de l'autre côté. Retournez ensuite sur une assiette. Déposez généreusement de la sauce okonomi (ou de la sauce tonkatsu, ou de la sauce barbecue), puis de la mayonnaise (les Japonais s'amusent généralement à faire des dessins avec cette mayo).
Servez.

ranma---okonomiyaki.png

Okonomiyaki-2.JPG

 

Dans Ranma 1/2, l'un des personnages tient un commerce d'okonomiyaki

 

Retrouvez cette recette sur Recettes.de : Japon, okonomiyaki, galette, chou, grillade, cuisine végétarienne, cuisine saine, repas de fête, fromage, champignons

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 09:00

Et si on combinait deux classiques de la cuisine française ? On nous connaît pour les crêpes et pour le croque-madame, alors voici le gâteau de crêpes-madame ; en plus les bords des crêpes font comme des froufrous, ça ajoute du glamour.
Une garniture basique jambon-fromage, qu'on pourra toujours décliner, avec un bel oeuf au plat qui coule doucement sur les couches... Et le tout qui cale bien, vous vous en doutez.
J'ai choisi de faire une pâte à crêpes sans oeuf, vu qu'il y en a déjà un au plat et que j'essaie d'en limiter la consommation.

 

Gateau-crepes-mme-1.JPG

Pour 2 gâteaux

Pour la pâte :

  • 60g de farine de petit épeautre
  • 60g de farine blanche
  • sel
  • 200ml de lait
  • 3 c. à s. d'huile

Pour la garniture

  • 16 disques de jambon (découpés dans les tranches)
  • du fromage râpé
  • 2 oeufs
  • sel, poivre

 

Commencez par découper vos cercles de jambon dans les tranches, avec un diamètre équivalent à celui de votre poêle ou empreintes à crêpes, et réservez-les.
Préparez les assiettes où vous disposerez directement les crêpes.

Préparez la pâte en mélangeant les farines et le sel. Creusez un puits, et délayez avec le lait. Ajoutez l'huile et mélangez bien.
Graissez une poêle de petit diamètre ou les empreintes de votre appareil à crêpes et faites chauffer. Préparez la crêpe en versant 2 c. à s. de préparation.
Lorsque la crêpe est prête, retournez-la sur l'assiette. Versez la pâte pour préparer la suivante, et pendant qu'elle chauffe, garnissez la première crêpe d'une poignée de fromage et d'un disque de jambon (le fromage pourra ainsi fondre pendant que les crêpes suivantes cuisent). Terminez par une crêpe.
Répétez l'opération, pour avoir des gâteaux d'environ 9 crêpes (et 8 disques de jambon).
Terminez en faisant des crêpes natures s'il vous reste de la pâte.

Faites cuire les oeufs au plat si possible au même diamètre que les gâteau, soit dans la même poêle, soit en découpant avec le même objet que pour les disques de jambon. Salez et poivrez, et faites glisser chaque oeuf sur le sommet d'un gâteau de crêpes.

Bon appétit !

Gateau-crepes-mme-2.JPGGateau-crepes-mme-3.JPG

 

Retrouvez sur recette sur Recettes.de : cuisine française, crêpes, gâteaux, jambon, fromage, oeuf

YannCook : crêpes, fromage, jambon, oeuf au plat, madame, gâteau, snack

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Plats Fromage Viande
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 06:02

Le goûter chez ma grand-mère n'avait rien de fait-maison : des pains au lait et des Kinder ; mais quel régal. Le petit Kinder chocolat qui accompagne ce bon petit pain qu'on trempe (trop) allègrement dans le lait.
J'ai utilisé des moules à cakes individuels pour les faire, et ça fait des pains au lait bien costauds. Je me suis inspirée de la recette chez Juste histoire de goûter, et pour les Kinder j'ai utilisé des moules à mini-financiers.

Goûter maison 1


Pour 6 gros pains au lait :

  • 250g de farine
  • 2 c. à s. de lait en poudre
  • 40g de beurre
  • 1 oeuf (1/2 + 1/2)
  • 30g de sucre
  • 1 petite pincée de sel
  • 100g (10cl) d'eau tiède
  • 1/2 sachet de levure sèche de boulangerie

Pour 8 Kinder chocolat :

  • 12 carreaux de chocolat au lait
  • 12 carreaux de chocolat blanc
  • 2 c. à s. de lait concentré non sucré

 

Les pains au lait :

Mélangez tous les ingrédients (ne prenez que la moitié de l'oeuf) sauf le beurre et pétrissez : la pâte doit être légèrement collante. Ajouter le beurre et pétrissez à nouveau 15 min (à vitesse lente si vous y allez au robot). N'hésitez pas à rajouter de la farine si la pâte est trop collante. Faites une boule, couvrez d'un torchon propre et laissez reposer 1 à 2h à l'abris de courants d'air.
Pétrissez à nouveau la pâte pour la dégazer, divisez en 6 boules que vous placerez dans des petits moules à cake. Laissez lever à nouveau pour 45 min.

Mélangez la moitié de l'oeuf restante avec un peu de lait et badigeonnez les pains. Enfournez dans un four préchauffé à 190°C pour 18 à 20 min.

Les Kinder (que vous pouvez faire pendant les temps de repos de la pâte) :

Faites fondre les 2/3 du chocolat au lait au micro-ondes, et badigeonnez les moules à mini-financiers, en veillant à ne pas laisser de trous. Laissez durcir au frais.

Faites fondre le chocolat blanc et mélangez-le au lait concentré, et versez dans les empreintes. Remettez au frais et laisser durcir à nouveau. Enfin, faites fondre le chocolat au lait restant, et recouvrez les empreintes pour les sceller. Laisser au frais.

 

Gouter-maison-2.JPG

 

N'oubliez pas le Muffin Monday entretemps !

muffin-monday-33-logo-copie-1

 

Recettes.de : goûter, chocolat, pain au lait, fait maison, boulangerie, pain

YannCook :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 08:10

J'ai vu cette recette pendant l'été, sur Cuisine TV. Si Kaori Endo présente Ma cuisine japonaise, Dina Nikolaou présente Ma cuisine grecque, avec cette délicieuse omelette à la tomate, menthe et feta, la strapatsada. Simple, savoureuse, elle est parfaite pour manger les oeufs brouillés autrement. Même moi qui ne suis pas très menthe, j'ai trouvé qu'elle avait vraiment sa place dans cette recette.

Strapatsada-1.JPG
Pour 2 personnes :

  • 250g de tomates pelées
  • 2 oeufs
  • 50 à 100g de feta (selon les goûts)
  • feuilles de menthe
  • huile d'olive
  • origan
  • paprika
  • poivre

Faites compoter les tomates pelées coupées en dés 20 min à sec. Rajouter un filet d’huile d’olive et une pincée de sucre. Laissez compoter à nouveau. Remuez de temps en temps.

Fouetter les œufs et rajoutez-y la feta émiettée avec les doigts.

Ajoutez du paprika et de l’origan dans les tomates et remuez. Quand la compotée est prête (une préparation pas trop liquide), versez le mélange œuf-feta sur les tomates.

Ciselez la menthe. Remuez de temps en temps la préparation. Rajoutez du poivre. Quand les œufs commencent à prendre, rajoutez la menthe et mélanger. Retirez du feu lorsque c’est bien pris mais encore liquide.

Vous pouvez servir avec des morceaux de pain grillé.

Strapatsada-2.JPG
Recettes.de : oeufs, cuisine végétarienne, cuisine saine, fromage, tomate, cuisine grecque, omelette

YannCook : Strapatsada, oeufs, omelette, feta, tomate, menthe, grec, facile, été, snack, végétarien

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0