Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 08:10

J'ai vu cette recette pendant l'été, sur Cuisine TV. Si Kaori Endo présente Ma cuisine japonaise, Dina Nikolaou présente Ma cuisine grecque, avec cette délicieuse omelette à la tomate, menthe et feta, la strapatsada. Simple, savoureuse, elle est parfaite pour manger les oeufs brouillés autrement. Même moi qui ne suis pas très menthe, j'ai trouvé qu'elle avait vraiment sa place dans cette recette.

Strapatsada-1.JPG
Pour 2 personnes :

  • 250g de tomates pelées
  • 2 oeufs
  • 50 à 100g de feta (selon les goûts)
  • feuilles de menthe
  • huile d'olive
  • origan
  • paprika
  • poivre

Faites compoter les tomates pelées coupées en dés 20 min à sec. Rajouter un filet d’huile d’olive et une pincée de sucre. Laissez compoter à nouveau. Remuez de temps en temps.

Fouetter les œufs et rajoutez-y la feta émiettée avec les doigts.

Ajoutez du paprika et de l’origan dans les tomates et remuez. Quand la compotée est prête (une préparation pas trop liquide), versez le mélange œuf-feta sur les tomates.

Ciselez la menthe. Remuez de temps en temps la préparation. Rajoutez du poivre. Quand les œufs commencent à prendre, rajoutez la menthe et mélanger. Retirez du feu lorsque c’est bien pris mais encore liquide.

Vous pouvez servir avec des morceaux de pain grillé.

Strapatsada-2.JPG
Recettes.de : oeufs, cuisine végétarienne, cuisine saine, fromage, tomate, cuisine grecque, omelette

YannCook : Strapatsada, oeufs, omelette, feta, tomate, menthe, grec, facile, été, snack, végétarien

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 07:12

Des bonnes country potatoes pour se caler le midi, moins grasses que les frites, et subtilement relevées au poivre de Lampong. Ce poivre s'utilise surtout pour les viandes et les grillades, mais ses saveurs de sous-bois se prêtent très bien à cette recette.
Merci à Franck de Goût et Nature pour m'avoir fait parvenir cet échantillon ; j'espère que cette recette lui plaira.

Potatoes-poivre-1.JPG

 

Pour 2 personnes :

  • 500g de pommes de terre
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • sel de Guérande
  • 1 petite poignée de grains de poivre de Lampong
  • paprika doux
  • thym séché

 

Préchauffez votre four à 210°C.
Epluchez, si vous le souhaitez, les patates et coupez-les dans le sens de la longueur. Passez le poivre au moulin (ou écrasez-le dans un torchon comme Mr Bean), et mélangez-le dans un grand bol avec le sel, le paprika, l'huile et le thym. Ajoutez les patates et mélangez bien pour que la préparation enrobe bien les morceaux.
Frottez le fond du plat avec la gousse d'ail et répartissez le mélange patates/épices.
Enfournez pour environ 30 min en surveillant pour que ça ne brûle pas, et en remuant de temps en temps.

Potatoes-poivre-2.JPG


Recettes.de : patates, cuisine américaine, poivre, épices, pomme de terre, cuisine saine

YannCook : pommes de terre, potatoes, four, épices, poivre, accompagnement, sain, équilibré, américain

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Accompagnement US corner
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 08:55

Cela fait une éternité que je rêve d'en manger. Et c'est en voyant la diffusion sur Cuisine TV de Kaori Endo de la recette du tonkatsu que j'ai vu que c'était simple et facile à faire. C'est fait avec cette chapelure japonaise dite panko, qui est plus légère que la chapelure traditionnelle. On peut le présenter en bol ou en assiette, accompagné de chou (comme ici), de salade, de riz, de nouilles...
Vous pouvez l'accompagner d'une sauce soja sucrée, ou mieux si vous en trouvez, de la sauce okonomi : ça ressemble à une sauce barbecue sucrée.
Kaori Endo livre même l'astuce pour faire du panko soi-même : faire sécher au four du pain de mie sans la croûte.

Tonkatsu 1


Pour 2 personnes :

  • 2 côtes de porc désossées
  • 4 c. à s. de farine
  • 1 oeuf
  • panko (chapelure japonaise)
  • 1/4 de chou
  • sel, poivre, huile
  • sauce okonomi, ou soja sucrée, ou encore barbecue

 

Commencez par émincer le chou et le faire tremper dans de l'eau très froide pendant environ 10 min (le temps de préparer le plat). Faites chauffer l'huile dans une poêle à bords assez hauts à feu moyen.
Dans trois récipients différents, mettez dans l'un la farine, dans l'autre l'oeuf, dans le troisième la chapelure.
Prenez les côtes de porc et faites des petites incisions entre la chair et le gras : ça évitera à la viande de se rétracter à la cuisson.
Enduisez les côtes de porc de farine tout d'abord en les y roulant (tapotez pour enlever l'excédent), puis d'oeuf, et de panko. Mettez-les à cuire dans l'huile, environ 3-4 min de chaque côté. Lorsqu'elles sont dorées des deux côtés, vous pouvez augmenter le feu pour avoir une panure plus croustillante.

Déposez sur du papier absorbant.
Egouttez le chou et dressez-le dans les assiettes.

Comme au Japon on mange avec des baguettes, on prédécoupe le tonkatsu en tronçons. Servez les lamelles ou tronçons directement dans les assiettes ou sur un grand plat de service. Servez avec de la sauce, en nappage ou à part.

Tonkatsu 2

ranma - tonkatsu

Comme vous le voyez, un plat très populaire au Japon, où l'on consomme en réalité pas mal de fritures. Si vous n'avez pas de panko, vous pouvez le faire vous-même en faisant sécher au four de la mie de pain de mie.

 

Recettes.de : tonkatsu, panure, porc, chou, cuisine japonaise

YannCook : tonkatsu, porc, panure, chou, friture, japonais, facile

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 08:03

Mon muffin à la pêche, abricot rôti et vanille a été l'heureux gagnant de l'édition précédente sur les fruits d'été. C'est donc à  moi qu'il revient d'organiser la nouvelle édition, avec mes dauphines Tiuscha et Ciorane.
Malgré bon nombre de thèmes qui ont déjà été pris, nous avons tout de même pu en trouver un en rapport avec la saison et encore inédit : le marron.
Entier, grillé, glacé, en morceaux, en farine, en crème, en confiture, en sucré, en salé, les deux, ce que vous voulez ! Marron ou châtaigne, nous ne serons pas regardantes de ce côté-là, mais concoctez-nous de beaux muffins qui nous feront saliver ! La gagnante aura l'honneur d'organiser la prochaine édition avec ses deux dauphines.

Le Muffin Monday#33 commence donc aujourd'hui et se terminera le dimanche 4 novembre.

  muffin-monday-33-logo-copie-1.jpg

Pour participer :

- Publiez sur votre blog la recette de vos muffins

- Une seule participation par personne

- Vous devez insérer le logo du Muffin Monday #33 ainsi que le lien vers cet article

- Vous devez m'envoyer votre participation à l'adresse clairette-sama@hotmail.fr avec en objet "Muffin Monday 33", où vous devez m'indiquer votre nom/pseudo, le nom de votre blog, le lien vers la recette ainsi qu'une photo de votre réalisation.

- La recette doit être nouvelle. Cependant, si vous venez de la publier, il sera possible de la faire remonter (maximum 15 septembre).

 

Et pour montrer l'exemple, voici ma recette d'inter-saison, aux figues et aux marrons.

Muffins-figues-chataignes-1.JPG


Pour 6 gros muffins ou 12 petits :

  • 1 cup farine (190g)
  • 1/2 cup sucre (120g)+ 2 c. à s.
  • 1 c. à c. de levure chimique
  • 2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 4 ou 5 figues fraiches coupées en dés
  • 100g de châtaignes bio épluchées et coupées en morceaux
  • 1 oeuf
  • 1/8 cup (ou 1,5 c. à s.) d'huile de noisette ou neutre
  • 1/4 cup lait (120ml)
  • 1/2 cup de crème de marron

 

Préchauffez le four à 200°C. Roulez les morceaux de châtaignes dans 2 c. à s. de sucre.

Mélangez tous les ingrédients secs et faites un puits au centre. Dans un bol, battez l'oeuf pour le faire mousser et ajoutez l'huile, le lait et la crème de marron. Versez cette préparation sur les ingrédients secs et mélangez juste ce qu'il faut pour ne pas trop travailler la pâte : c'est même bien s'il reste des grumeaux.
Versez la préparation dans des moules à muffins beurrés et farinés s'ils ne sont pas en silicone, environ aux 3/4, puis enfournez pour environ 25 min. Vérifiez qu'ils sont bien cuits à l'aide d'un pic à brochette.

Vous pouvez décorer vos muffins avec une lichette de crème de marron et 1 demi-figue.

 

Muffins-figues-chataignes-2.JPG

Bonne chances à toutes, j'espère que ce thème vous inspirera !

 

Retrouvez la recette sur Recettes.de

Tags : muffins, figues, marron, chataignes, cuisine bio

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 13:03

Je l'avais déjà imaginé depuis un moment, ce cheesecake. Depuis celui à la Chartreuse, c'est dire. Au départ je me disais qu'un cheesecake au champagne, ça ne devait pas être mauvais. Mais c'est plutôt la Clairette de Die qui m'a aidée à franchir le pas, vu qu'ouvrir une Tattinger ou une Veuve Cliquot pour quelques cuillerées à soupe, c'est pas évident psychologiquement.
Ce qui me sert aussi de prétexte pour tester le cheesecake sans cuisson vu chez Titenoon (sans gélatine et avec une croûte aux flocons d'avoine) et participer au concours du Pays des Gourmandises.
Un vrai délice : l'aigreur de la Clairette est contrebalancée par le sucré du cheesecake, et le tout est sublimé par le côté profond de la croûte aux flocons d'avoine dont je suis devenue fan !

Cheesecake-Clairette-1.JPG


Pour 2 à 4 pers (un moule de 18cm de diamètre)

  • 100g de Petits Beurres
  • 50g de flocons d'avoine
  • 70g de beurre (allégé)
  • 300g de fromage frais à tartiner
  • 75g de sucre
  • 1 c. à c. d'extrait de vanille
  • 2 à 3 c. à s. de Clairette de Die + 1 c. à s.
  • 10cl de crème liquide entière
  • 10g de sucre pétillant (1/2 sachet)

Cheesecake-Clairette-3.JPG


Préparez la croûte : émiettez les biscuits dans un sachet en plastique avec un rouleau à pâtisserie ou au robot. Dans une casserole, faites revenir à feu doux les flocons d'avoine. Lorsque vous sentez bien l'odeur de l'avoine, ajoutez le beurre coupé en morceaux et les biscuits émiettés et remuez jusqu'à ce que le beurre soit fondu et que le mélange soit homogène. Transférez le mélange dans le moule à charnière beurré, et étalez la pâte pour former une croûte uniforme.

Travaillez le fromage frais avec le sucre et la vanille pour détendre la préparation. Ajoutez la Clairette de Die.
Montez la crème liquide entière en chantilly. Incoporez la première moitié à la préparation pour lier la crème, et incorporez délicatement la deuxième moitié pour une préparation aérée. Versez sur la croûte et lissez pour avoir une préparation uniforme. Arrosez d'une dernière c. à s. de Clairette et mettez 12h au frais.
Au moment de servir, parsemez le cheesecake de sucre pétillant, et servez avec un verre de Clairette.

Cheesecake-Clairette-2.JPG

http://img.over-blog.com/378x399/5/46/56/11/recette/recettes/Picture2.pnghttp://www.cyclodromoise.com/image/LogoJaillanceJPEG.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Retrouvez cette recette sur Recettes.de

Tags : cheesecake, pétillant, Clairette, alcool, dessert, gâteaux, repas de fête

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Cheesecakes
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 08:10

J'ai enfin réussi à me procurer des nouilles soba, ces nouilles faites avec de la farine de sarazin. Et pour inaugurer cette trouvaille, j'ai eu la chance de trouver de la sauce aux haricots noirs, que j'ai eu jusque là la frustration de n'avoir jamais pu tester, notamment au Wok Bar à Grenoble, où ils ont arrêté de proposer cette sauce avant que j'aie pu la goûter.
J'ai d'ailleurs fait comme la formule là-bas : des nouilles, des légumes et une sauce.

Nouilles-soba-haricots-1.JPG
Pour 2 personnes :

  • 100 à 120g de nouilles soba
  • 200g de légumes (carottes, haricots verts et haricots plats pour moi)
  • 1/2 oignon
  • 1/2 gousse d'ail
  • 3 c. à s. de sauce aux haricots noirs
  • 2 c. à s. d'eau
  • 2 c. à s. d'huile

Portez une casserole d'eau à ébullition et mettez les nouilles à cuire 3 min.
Pelez l'oignon et l'ail, émincez le premier et hâchez le deuxième. Dans une poêle ou un wok, faites chauffer l'eau et l'huile et faites-y revenir l'oignon et l'ail. Ajoutez les légumes coupés en dés ou batonnets et la sauce aux haricots noirs. Faites cuire le tout en remuant bien. Ajoutez les nouilles et faites cuire le tout 1 min à peine, puis servez. Vous pouvez zapper cette dernière étape, et verser les pâtes puis les légumes dans le bol.

Nouilles-soba-haricots-2.JPG

 

Recettes.de : Thailande, nouilles, soba, haricots, cuisine végétarienne, cuisine saine

YannCook : nouilles, soba, sarrazin, haricots noirs, légumes, japonais, indonésien, sain

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 17:25

J'adore me perdre dans les petites rues de Toulouse : c'est comme ça que j'ai découvert ce restaurant végétarien qui propose un concept vraiment sympa, à savoir des formules à volonté : 10€ la première formule, puis 1€ supplémentaire à chaque nouvelle formule, et ce parmi les salades, les tartes salées, le plat du jour et les desserts (glaces comprises). Il existe aussi des menus, comportant des formules au choix, avec boisson et café.
C'est plutôt correct, car je crois que, menus compris, vous n'atteignez pas les 20€.

http://www.sitedesmarques.com/images/logo/136/logo-lafaimdesharicots.jpg

Les salades sont dans des bacs au frais ; vous avez à disposition aussi bien des salades prêtes que des ingrédients pour votre composition propre (maïs, betterave, croûtons, etc.) ; les tartes salées sont au nombre de trois (vu qu'ils en refont tout au long de la journée, ils ne peuvent pas trop étendre la gamme), et le plat du jour à ce moment-là était un couscous aux légumes.

 

Nous avons modestement choisi salade et desserts.

Faim-haricots-1.JPG

Comme on goûte à tout, ça fait des belles assiettes, dans lesquelles on peut trouver : courgette-curry, taboulé classique, taboulé de quinoa, salade de pâtes à la grecque, semoule à la cannelle et raisins secs, haricots verts au sésame, houmous et tomate/mozzarelle (liste non exhaustive)

Faim-haricots-2.JPG

Pour le dessert, il y avait du fondant au chocolat, du carrot cake, du pudding, du gâteau à la noix de coco, du fromage blanc, de la salade de fruits, et des roses des sables. Petit bémol : j'ai été déçue par les gâteaux qui manquaient de sucre par rapport à la première fois où j'étais venue (j'ai dû tomber sur la mauvaise fournée où ils n'avaient plus de sucre ?). Les glaces à volonté que je n'ai pas en photo, mais je me suis contentée des parfums banane et pistache, parfaits pour accompagner le fondant au chocolat.

Le restaurant est ouvert tous les jours, midi et soir !


La faim des haricots
3 rue du puits vert
31000 Toulouse
www.lafaimdesharicots.fr

Repost 0
Published by Claire-tte - dans A testé !
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 16:57

Y a pas que Peillon qui remet l'Histoire au goût du jour : l'édition de Culino Versions propose un thème bien innovant : réaliser un plat de sa région et présenter celle-ci.
J'ai choisi pour ma part de réaliser une recette du Dauphiné (Rhône-Alpes), et si tout le monde connait le gratin dauphinois, j'ai choisi plutôt de remettre les pommes dauphines au goût du jour. Il s'agit de petits choux de pommes de terre frits. A ne pas confondre avec les pommes duchesse, cuites au four et qui ne sont pas à base de pâte à choux.

Pommes-dauphines-1.JPG
Sous la féodalité, les comtes d'Albon ont réussi à réunir sous leur autorité les seigneuries du comté qu'était alors ce territoire, jusqu'à en faire un Etat indépendant. Au XIe siècle, ils se firent même appeler Dauphins de Viennois (car Vienne était la ville la plus importante à cette époque) et le comté devint le Dauphiné. Lorsque cet Etat fut annexé à la France en 1349, ce fut à la condition que le roi acquière le titre de Dauphin, soit celui qui règne sur le Dauphiné, et qui deviendra par la suite l'appellation pour le fils aîné royal, de celui qui est appelé à régner. C'est ce qui explique l'emblême du Dauphiné actuel : le dauphin, et les fleurs de lys pour la monarchie. La région est surtout connue pour l'Assemblée de Vizille de 1788, qui sera le point de départ de la Révolution l'année suivante et pour les passages triomphaux de Napoléon.

Pour la gastronomie, on a notamment les pommes dauphines, apparues au XIXe, vers 1864, sous le nom de "pommes de terre à la dauphine" ; doit-on en déduire que c'est dans la région qu'on a eu l'idée de les associer à la pâte à choux ?

Pour 12 pommes dauphines :

  • 250g de pommes de terres écrasées
  • 250g de pâte à choux, soit
  • 12cl d'eau
  • 1 pincée de sel
  • 100g de farine
  • 50g de beurre
  • 2 oeufs
  • huile pour la friture


Portez à ébullition l'eau, le sel et le beurre. Hors du feu, ajoutez la farine d'un coup et remuez énergiquement avec une cuillère en bois jusqu'à avoir une consistance homogène. Ajoutez les oeufs un à un et en mélangeant bien entre chaque.
Mélangez la pâte à choux aux pommes de terre écrasées.
Faites des boulettes à l'aide de cuillères à soupe que vous déposerez dans une casserole d'huile en train de chauffer : c'est ce qui permettra aux pommes dauphines de rester gonflées et aériennes.

Astuce et recette grâce au Meilleur du Chef.

Pommes-dauphines-2.JPG

http://culinoversions.files.wordpress.com/2011/08/logo-culino-versions.jpg

Avec cette recette, je participe également au concours organisé par Titegrenouye, "la recette de ma région"

http://2.bp.blogspot.com/-2be1TTb0kto/UDM7LHgfVUI/AAAAAAAAA3w/fPbWRFkSFbs/s1600/jhhhhhhhh.jpg

Recettes.de : pommes de terre, cuisine dauphinoise, Culino Versions, friture, choux

YannCook : pommes dauphines, pomme de terre, pâte à chou, friture, accompagnement

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Accompagnement
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 08:00

Tout le monde connait les scones, ces petits pains qu'on garnit de confiture au petit dej' ou à l'heure du thé. Dans mon article sur les blackberry cranachans, je vous parlais de clotted cream. Mais kezako ? "Originaire du Devon et Cornwall, la clotted cream est une crème riche et épaisse faite à partir de lait pasteurisé" ai-je pu me renseigner. Ce qui m'a bien intriguée, et c'est tout naturellement que je m'étais empressée d'en acheter lorsque j'en avais trouvé par hasard dans un magasin spécialisé (Le Comptoir Irlandais, si ça intéresse les grenoblois). Pas sucré mais très onctueux, le goût rappelle celui du beurre. Tout seul, c'est écoeurant, d'ailleurs : le sucré de la confiture rééquilibre bien le tout.
J'avais confectionné ces scones la veille, pour un petit dej' en famille le samedi matin.

  Scones-clotted-1.JPG  

Pour 10 scones environ :

  • 225g de farine
  • 1 c. à c. de levure
  • 2 c. à s. de sucre
  • 50g de beurre ramolli
  • 1 oeuf
  • 75ml de lait
  • clotted cream
  • confiture (de mûres, ou toute autre)

Préchauffez le four à 220°C.

Mélangez la farine, la levure et le sucre. Ajoutez le beurre en dés et battez au fouet électrique jusqu'à une texture de crumble. Faites un puits au centre.

Battez l'oeuf et le lait dans un autre bol, et versez-en les 3/4 dans le puits. A l'aide d'une fourchette ou d'une cuillère en bois, mélangez jusqu'à obtenir une boule de pâte. Utilisez le quart restant s'il reste des grumeaux dans la pâte (réservez-en 1 c. à s. pour la dorure).

Transférez la pâte sur un plan de travail fariné et travaillez-la un peu jusqu'à ce qu'elle soit souple. Ajoutez un peu de farine si elle est trop collante. Abaissez-la sur 2,5cm d'épaisseur et coupez-y des disques à l'aide d'un emporte-pièce ou d'un verre, d'environ 5 cm de diamètre (7 pour moi). Réutilisez la pâte et recommencez l'opération jusqu'à ce que la pâte soit épuisée. Placez les scones sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et badigeonnez-les de la cuillerée à soupe d'oeuf/lait. Enfournez pour environ 8 min ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Au moment de servir, coupez-le en deux et dégustez avec la confiture et la clotted cream.

Scones-clotted-2.JPG

Scones-clotted-3.JPG

Retrouvez cette recette sur Recettes.de

Tags : scones, pain, boulangerie, petit déjeuner

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 15:02

Le meilleur restaurant gastronomique de Toulouse, ça se passe de fioritures. Je vous dirai simplement que tout commence par un mail reçu par la charmante Alexandra de l'agence RCPA qui conviait les blogueuses de la région à participer à un atelier pour faire re-découvrir l'agneau (je vous en parlerai prochainement) et pour parler de cela, rendez-vous chez Michel Sarran.
J'ai retrouvé là-bas Milie, et nous avions des étoiles dans les yeux en parlant de l'endroit. Mais comme je vous l'ai dit, passons-nous des fioritures :

Michel-1.JPG

Pour commencer, amuse-bouche composé d'un caviar de pomme, d'un petit beignet au poisson, d'un canapé, et d'une boulette "kebab", si je me souviens bien

Michel-2.JPG

En entrée, du foie gras de canard de la Ferme de la Cave en soupe tiède à l'huître de Belon

Michel-3.JPGMichel-4.JPG

En plat, l'agneau Allayton en trois cuissons :
- la côte juste rôtie à l'ail, légumes d'été et jus court à la fleur d'oranger
- pressé à la truffe et pois gourmands, vichyssoise de Tarbais et ris en tempura
- saisi sur la brique Toulousaine aux parfums de curry et de pimenton

Michel-5.JPG

En dessert, les pommes tentation caramel citron vert, crème coriandre (à gauche), croustillant pomelos, mousseux granny et sorbet pomme rôtie (à droite)

Et bien que nous n'ayons eu le temps de prendre les photos, on nous a servi encore des mignardises (crème au chocolat, mini-macaron à la violette, mini-guimauve, et un mini-canapé avec une mousse dont je ne saurais vous redire précisément la saveur), et le serveur est passé une dernière fois pour nous proposer pour digérer un mini-cone de glace au café. Sans compter le chef lui-même à la fin du repas.

 


Michel Sarran
21 Boulevard Armand Duportal
31000 Toulouse
www.michel-sarran.com

Repost 0
Published by Claire-tte - dans A testé !
commenter cet article