Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 19:49

Une modeste entrée en ce jour de grande bouffe. Il nous restait du foie gras dans le frigo, et je trouvais un peu triste de le manger sur du pauv' pain comme un malheureux. J'ai fait une compotée d'oignons la veille, qu'on peut faire réchauffer ensuite sans aucune problème au micro-ondes.

 

Compotee-oignons-1.JPG

 

Pour 16 crostini :

 

  • 200g de foie gras
  • 16 morceaux de pain de campagne ou des pains à toast
  • 500g d'oignons
  • 6 c. à c. de sucre
  • 3 c. à c. de vinaigre balsamique
  • 3 c. à c. de vinaigre de framboise
  • huile d'olive

 

Préparez la compotée d'oignons :

Faites chauffer l'huile dans une poêle et faites-y colorer les oignons. Lorsqu'ils sont dorés, ajoutez le sucre. Lorsqu'il est incorporé, ajoutez le vinaigre, mélangez, et laissez compoter à feu très doux 30 min à couvert. Réservez-les si vous les avez préparés à l'avance.

 

Préparez les crostini :

Placez les morceaux de pain sur la plaque du four en position grill (210°C) pendant 10 minutes. Laissez-les refroidir sur une grille.

Placez une cuillerée de compotée d'oignons puis un morceau de foie gras.

 

Compotee-oignons-2.JPG

 

crostini, toasts, foie gras, oignons, compotée, apéro, fêtes, noël, facile, rapide

Repost 0
Published by Clairette - dans Apéro
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 17:41

J'avais préparé à l'avance la pâte de pistache, parce que je guettais la tarte aux fraises et pistaches de Pucebleue et n'attendais que l'occasion de la faire. J'ai remplacé les fraises par des framboises qui dans mon esprit faisaient plus l'unanimité.

Et en fait, malgré un ajustement des proportions par rapport au nombre de personnes et un respect de la recette à la lettre, échec ! Les framboises ont dégouliné et on ne sentait qu'elles, et pas du tout la pistache (alors que j'avais en plus doublé les proportions par rapport à l'ajustement). J'avais dû les prendre surgelées vu la quantité qu'il fallait pour remplir le moule, et je les avais laissées décongeler la veille. Elles ont pourtant été trop liquides et m'ont noyé ma tarte. Plus grand chose à voir avec la jolie recette de Pucebleue. 

C'est désespérant d'entendre "elle est très bonne, ta tarte aux framboises", quand on voulait créer une petite surprise avec l'association avec la pistache. J'aurais pu acheter une pâte sablée et répartir les framboises dessus, ça serait revenu au même.

Je réessaierai avec des fraises fraiches pour voir si les framboises sont à blâmer, ou si c'est le fait de mettre de la pâte de pistache qui conduit au placebo.

 

Tarte-framb-pistache-5.JPG

 

Je vous livre tout de même la recette, des fois que vous sentiez mieux que moi la pistache :

 

Pour un moule carré 24x24, soit 8-10 personnes :

 

Pour la pâte sablée à la pistache :

150g de beurre

90g de sucre glace

30g de poudre d'amande

1 oeuf

3 c. à c. de pâte de pistache (soit 20g)

300g de farine

 

Pour la crème d'amande à la pistache :

60g de beurre fondu

60g de sucre

60g de poudre d'amande

1 oeuf

3 c. à c. de pâte de pistache (soit 20g, proportions que j'ai doublées)

 

Pour la garniture :

450g de framboises ou fraises

des pistaches émondées pour le décor

 

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier, versez le beurre avec le sucre et travaillez le mélange jusqu'à consistance crémeuse. Ajoutez les œufs et la pâte de pistache et travaillez vigoureusement. Incorporez la poudre d'amande. Mélangez l'ensemble bien à fond pour obtenir un appareil bien lisse et parfaitement homogène.

Versez sur le fond de pâte.

Faites cuire 30 min en surveillant bien que ça ne brunisse pas. Au besoin, recouvrez d'un papier alu.

 

Retirez du four et laissez entièrement refroidir sur une grille. Démoulez

Nappez d'une fine couche de confiture de fruits rouges. Décorez avec les framboises, ou des moitiés de fraises comme dans la recette de Pucebleue.

 

Pucebleue prévoit aussi un nappage, que je n'ai pas mis. J'ai décoré le pourtour de pistaches émondées qu'il me restait et j'ai décoré de feuilles de menthe.

 

Tarte-framb-pistache-3.JPG

 

Tarte-framb-pistache-1.JPGTarte-framb-pistache-2.JPG

 

 


Repost 0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 10:10

 

Créé en 1958, on sait que ce cocktail a été particulièrement servi par Sheryl Cook, barmaid dans les années 1970 d'un club particulièrement macho et qui attira une nouvelle clientèle. Ce cockatil devint le "Girls' drink". Le barman Toby Cecchini a lui aussi donné une grande popoularité au cocktail en le plaçant en tête de la carte de ses différents bars. Il a ensuite été particulièrement vu dans la série TV Sex and the City où les héroïnes en ont fait leur boisson culte.

(source : Yes we cook, un livre de cuisine américaine)

 

 

Cosmo-5.JPG

 

Pour un verre :

 

4cl de vodka

2cl d'alcool d'orange (Cointreau, Grand Marnier...)

2cl de jus de cranberry

1cl de jus de citron

 

Mettez tout dans un shaker, secouez vivement et versez dans un verre à Martini contenant quelques glaçons.

 

Cosmo-8.JPG

 

Cosmo 7

 

Recettes.de

Repost 0
Published by Clairette - dans Boissons
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 12:35

J'avais besoin de pâte de pistache pour un dessert que j'ai vu sur le site de Pucebleue, mais c'est non seulement difficile à trouver, mais en plus c'est vraiment pas donné. J'en ai vu jusqu'à 80€ le kilo ; ça passe l'envie.

Alors autant la faire soi-même. Justement Pucebleue donne elle-même une recette, bien que j'en aie vues aussi ailleurs.

J'ai testé la première recette, mais je tenterai un jour la deuxième, pour voir. Là où la première est compacte, la deuxième utilise de l'huile et donne plus de quantité. Mais comme je comptais réaliser la recette de Pucebleue, autant prendre sa recette.

 

Je l'ai faite à l'avance au cas où je me raterais, histoire de pouver racheter les ingrédients pour recommencer et ne pas me retrouver démunie le dimanche, sans l'ingrédient principal.

 

Pâte de pistache 3

 

 

Pour 150g de pâte de pistache :

 

100g de pistaches émondées non salées

25g de poudre d'amandes

50g de sucre

15ml d'eau

1 c. à c. d'extrait d'amande amère

 

Mixez les pistaches en poudre. Mélangez-les à la poudre d'amandes dans le bol du mixeur.

 

Préparez ensuite le sirop de sucre : faites bouillir l'eau et le sucre dans une casserole jusqu'à 121°C. Versez le sirop sur les poudres et ajoutez l'extrait d'amande, puis mixez.

 

J'ai congelé la pâte dans des moules en silicone qui font 3 c. à c., soit 20g environ.

Je n'ai pas réussi à mixer complètement les cristaux de sucre du sirop qui s'est durci, mais j'ai remixé une fois décongelé.

La pâte a plus une consistance de pâte d'amande que de pâte à tartiner. Donc pour de la pâte à tartiner, plutôt prendre la deuxième recette et mettre de l'huile. La pâte parait claire sur les photos avec flash, mais elle est bien verte sans.

 

Pate de pistache

Repost 0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 18:24

Récidive avec les cookies salés. Oui, mais je devais finir le fromage de chèvre qu'il me restait de la tarte de la semaine dernière. Et ça me démangeait de retourner aux fourneaux.

Le mélange chèvre-figue-romarin n'est pas original, mais il est gagnant. C'est comme choisir le personnage de Sonic pour faire la course.

 

Cookies chèvre figues 6

 

Pour une trentaine de cookies (ou 20 gros)

  •        180g de farine
  •        1 œuf
  •        30ml d’huile d’olive
  •        ½ sachet de levure
  •       6 figuettes séchées
  •       60 à 80g de fromage de chèvre
  •       2 c. à s. de romarin
  •       2 à 3 c. à s. de fromage blanc

 

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, mélanger la farine et la levure. Ajouter l’œuf, l’huile d’olive, et le fromage blanc. Ajouter le romarin, puis incorporer les figues et les dés de chèvre.

Pétrir la pâte et finir d’amalgamer à la main, puis former des petites boules de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfourner 8 à 10 minutes.

 

Cookies chèvre figues

 

cookies, chèvre, figue, romarin, apéro, huile d olive, sucré salé, snack

Repost 0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:00

Il y a un moment que j'avais repéré la recette de brioche au chocolat blanc, Spéculoos et noix de coco chez Poposan, et  j'avais fait un cake au chocolat blanc et Spéculoos. Mais cette fois j'avais envie de sentir pleinement le Spéculoos, et Poposan m'avait vraiment fait envie avec cette touche de noix de coco. De plus j'avais salivé devant la recette de Micky qui avait fait un coulant au chocolat au coeur de Spéculoos. C'est parti pour un petit mix de tout ça.

 

Vous me pardonnerez la photo, et le ratage du démoulage. Je crois qu'il faut que je rende les armes ou que je prenne un commis pour démouler les coulants.

 

Coulant coco Spéculoos

 

Pour 2 moelleux :

 

12g de Maïzena

2 œufs

40g de noix de coco râpée

80g de fromage blanc

2 c. à s. de sucre

2 c. à s. de pâte de Spéculoos

 

Préchauffez le four à 200°C.

Beurrez les ramequins et réservez-les dans le frigo.

Battez les œufs et le sucre. Ajoutez la Maïzena puis la noix de coco. Ajoutez le fromage blanc et mélangez. Versez dans les ramequins et mettez au four pendant 5 minutes. Sortez les coulants, mettez une cuillère à soupe de pâte de Spéculoos dans chaque et enfournez à nouveau pour 4 minutes.

 

Verdict : pour la prochaine fois, je tenterai de rajouter 30g de chocolat blanc par coulant pour quelque chose de plus consistant. Quand il n'y a pas de chocolat, c'est plus délicat de calculer le temps de cuisson.

On peut aussi remplacer la pâte de Spéculoos par des carrés de chocolat (noir, lait ou blanc) ou du Nutella, ou n'importe quelle pâte d'oléagineux...

Repost 0
Published by Clairette - dans Gâteaux
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 13:08

Il y a un moment que cette tarte m'avait tapé dans l'oeil. En plus j'avais goûté dans un restaurant à Toulouse un nem au chèvre et thym. C'était donc l'occasion de recréer cette association. Ni une ni deux, on achète le fromage de chèvre, mais visiblement ni trois non plus, car je me trouve à cours de thym au moment de faire la tarte ! Ou plutôt ma manie de l'innovation m'aura fait trébucher. J'ai eu l'idée de faire une pâte au thym... et je n'en ai plus eu pour la garniture, même s'il n'en eût pas fallu beaucoup.

Alors on prend ses ciseaux et on va couper des brins de romarin dans le jardin. Comme on dit, quand on n'a pas de tête il faut avoir des jambes !

Et puis on n'allait pas s'arrêter si près du but !

 

Tarte chèvre romarin 1

 

Pour une tarte :

 

La pâte au thym :

200g de farine

50g de beurre

6 cl d'eau

3g de sel

10g de thym

 

La garniture :

200g de fromage de chèvre frais

3 oeufs

10 cl de lait

2 c. à s. de farine

sel, poivre

paprika

1 brins de romarin

 

Préparez la pâte :

Dans un saladier, mélangez la farine et le sel et le thym. Creusez un puits, ajoutez le beurre coupé dés. Sablez la pâte puis ajoutez l'eau au fur et à mesure. 

Mélangez rapidement à la spatule en bois et formez une boule à la main.

Etalez la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé au rouleau, foncez le moule beurré et piquez à la fourchette. Réservez au frais pour éviter que la pâte ne se rétracte.

 

Pour la garniture :

Dans un saladier, écrasez le fromage de chèvre à la fourchette. Dans un autre saladier, battez les oeufs puis ajoutez le fromage de chèvre. Battez au fouet électrique pour rendre le mélange homogène (j'ai dû procéder en plusieurs fois). Ajoutez ensuite la farine puis versez le lait petit à petit. Salez et poivrez. (j'ai eu la main lourde sur le sel vu que les membres de ma famille sont vraiment... ben des chèvres, à proprement parler ! J'ai eu peur que ça ne fût trop salé, mais après cuisson ça va)

Versez la préparation sur la pâte. Effeuillez dessus le thym si vous avez du thym, ou du romarin si vous n'avez pas de tête mais un jardin. Saupoudrez ensuite de paprika, et enfournez pour 20 minutes à 180°C.

 

Laissez refroidir avant de démouler. Vous pouvez déguster chaud ou froid (dans ce cas, placez au moins 30 minutes au réfrigérateur).

 

 

Avec un reste de pâte, on peut aussi faire une version tartelette :

Tarte-chèvre-romarin-3

Tartelette chèvre romarin 6

tarte, chèvre, romarin, thym, salé, plat, été

Repost 0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 17:35

Comment finir des tablettes de chocolat qui traînent ? En faisant des Kinder maison, parce que c'est facile et que ça débarrasse sans devoir passer par un mélange farine-oeuf-sucre-four-grosse vaisselle. 

Un thermomètre, un moule, et le compte est bon. Dans la série Mc Gyver et ses trois ingrédients, on est bon.

 

Kinder 1

 

Pour une tablette :

 

1 tablette de chocolat au lait à pâtisser

1/2 tablette de chocolat blanc à pâtisser

1 à 2 poignées de riz soufflé

 

Faites fondre la moitié du chocolat au lait et faites-le monter à 45-50°C. Retirez-le du feu et attendez qu'il descende à 26-28°C, puis remettez-le sur le feu pour qu'il atteigne 29-30°C.

Versez-le dans un moule à tablette. A défaut, prenez un plat carré ou rectangulaire et recouvrez-le d'aluminium.

Réservez le chocolat (mettez-le au frais si vous voulez qu'il durcisse plus vite).

 

Passez ensuite au chocolat blanc : faites-le fondre et monter jusqu'à 40-45°C, puis faites-le descendre jusqu'à 25°C, et faites-le remonter à 28-29°C.

Versez-le sur le chocolat au lait, et répartissez le riz soufflé dessus.

 

Occupez-vous de faire fondre/monter/descendre/remonter l'autre moitié du chocolat au lait comme pour la première couche et étalez-le sur le mélange chocolat blanc/riz soufflé.

 

Mettez au frais deux heures avant de démouler et déguster.

 

Kinder 2

 

Note : il faut s'armer de patience en attendant que le chocolat redescende, et être vigilant car il remonte vite.
J'ai utilisé une tablette en plastique pour le faire : elle n'était évidemment pas assez profonde, mais a suffi pour la quantité que j'ai prise. Si vous avez un plat plus grand, augmentez les quantités (doublez-les, on n'est plus à ça près).

Repost 0
Published by Clairette - dans Chocolat
commenter cet article
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 17:41

J'avais déjà essayé de faire un brownie cheesecake en sachant qu'il serait différent de celui que j'ai pu déguster à San Diego. Mais voilà, le Philadelphia est en France, maintenant ! Et il restait dans mon frigo en attendant que soient finies les révisions. Alors pour se consoler et en même temps chercher à recréer ce morceau d'anthologie, on s'y met.

 

J'avais déjà testé le brownie de Novice en cuisine, qui est excellent et light ! Comment se consoler à moindre calorie !

J'ai trouvé la recette de brownie-cheesecake sur le site de David Lebovitz, et j'ai fait un mix avec le brownie. Pour la cuisson, j'ai laissé 25 min pour couper la poire en deux entre une recette qui préconise 15-20 minutes et une autre qui dit 35-40. J'aurais peut-être dû laisser 30, mais je préfère la texture fondante. Pour le prochain essai ?

 

B-cheesecake 4

 

 

Pour un moule rond de 22 cm de diamètre

 

Pour le brownie :

200g de chocolat noir

120g de sucre

80g de farine

150g de compote de pomme (j'ai mis 200g)

3 oeufs

50g de pépites de chocolat

 

Pour la cream cheese :

200g de Philadelphia à température ambiante (j'ai mis une barquette de 150g)

75g de sucre (j'ai mis 50g de sucre et un sachet de sucre vanillé)

de l'extrait de vanille (remplacé par le sucre vanillé)

1 jaune d'oeuf

 

Préchauffez le four à 180°C.

Commencez par préparer le brownie : battez dans un saladier la farine, le sucre et les oeufs. Ajoutez le chocolat fondu et battez à nouveau. Ajoutez la compote de pomme, puis les pépites de chocolat. Versez dans un moule beurré et fariné ou recouvert de papier sulfurisé, ou papier alu. Réservez.

 

La cream cheese : battez le Philadelphia avec les sucres et le jaune d'oeuf jusqu'à ce qu'il mousse (ou plutôt crème). Répartissez-le sur le brownie et faites des stries avec un couteau. Enfournez pour 25 minutes pour quelque chose de fondant, 30-35 minutes voire 40 pour quelque chose de plus sec.

 

B-cheesecake 3

Repost 0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 13:03

Quand j'étais aux Etats-Unis, j'avais la chance de pouvoir cuisiner chez moi. Et garder le contact avec la France via Internet, donc regarder un peu ce que les blogs proposaient, pour le reproduire dans la limite de mes moyens.

J'avais déjà vu la recette de Cheese naans du bloc de Pipoca, qui m'avait tapé dans l'oeil. J'ai reproduit avec ce que j'avais, et je dois avouer que le résultat n'était pas mal !

Cette recette retombe d'autant bien que je vais encore avoir besoin de me préparer des casse-croûtes pour le concours à passer à Toulouse. Parce qu'une chose est sûre, ces petites bêtes, elles calent !

 

Cheese naans

 

Pour 4 gros Cheese naans :

 

300g de farine (complète pour moi)

8 kiri (y en avait pas vraiment, aux Etats-Unis, j'ai remplacé par 120g de yaourt)

1 c. à c. de sel

3 c. à s. d'huile

1 c. à c. de levure

 

Mélangez tous les ingrédients ensemble et laissez reposer la pâte 10 min. Séparez-la en 4, ou en 6 si vous voulez en faire des plus petits. Etalez un paton en losange ou rectangle, et garnissez un côté de ce que vous voulez. C'est le moment de la Créativité, et d'essayer différentes garnitures. Refermez ensuite les naans en soudant bien les bords.

 

Passez-les ensuite à la poêle : antiadhésive, 2 min d'un côté, 2 min de l'autre, 2 min à nouveau de chaque côté, et hop.

 

J'ai tenté pour ma part :

Cheese naans garnis

Repost 0
Published by Clairette - dans Cuisine d'ailleurs
commenter cet article