Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 06:24
Quand la barquette aux marrons se fait tarte

Vous vous êtes surpassées pour la fête des pères, j'imagine ?
Pour ma part, à l'occasion du repas de famille organisé et sachant qu'il y avait déjà deux desserts à base de fruits, j'ai cherché un truc que tout le monde mangerait. Quelle tarte apporter ?
En me rappelant qu'il aimait bien les barquettes aux marrons dont la base est une pâte sablée, je me suis dit banco ! Je m'échinerais beaucoup moins avec un moule à tarte qu'avec pleins de moules à barquette, et il me restait du fondant.
Il faut quand même prendre sa journée au vu des différentes couches de préparation.
Bon, au total dans cette jolie chose, 260g de beurre. Je vous conseille de sortir la grosse plaquette de beurre à l'avance et de la laisser à température ambiante.

Quand la barquette aux marrons se fait tarte

Pour un moule de 26cm de diamètre :

Pour la pâte sablée :

  • 250g de farine
  • 100g de sucre
  • 120g de beurre
  • 30g de poudre d'amande
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf

Pour la crème d'amande :

  • 65g de beurre
  • 65g de poudre d'amandes
  • 65g de sucre
  • 1 c. à s. de rhum
  • 1 oeuf

Pour la crème aux marrons :

  • 250g de purée de marrons (à ne pas confondre avec la crème de marron)
  • 50g de sucre glace
  • 75g de beurre mou
  • 1 c. à s. de rhum

Pour le glaçage :

  • 250 à 300g de fondant pâtissier
  • 50g de chocolat noir (facultatif)
Quand la barquette aux marrons se fait tarte
  • Préparez la pâte :

Mélangez ensemble la farine, le sucre, la poudre d'amande, et la pincée de sel. Ajoutez le beurre coupé en dés et sablez du bout des doigts. Une fois que vous avez une texture sablée uniforme, ajoutez l'oeuf et pétrissez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène. Fraisez la pâte avant de la mettre en boule et la mettre, filmée, 30 min au frais.
Préchauffez le four à 180°C et beurrez un moule à tarte de 26cm de diamètre.

  • Préparez la crème d'amandes :

Mélangez ensemble tous les ingrédients à la spatule. Abaissez la pâte à tarte dans le moule et remplissez de la crème d'amandes.

  • La cuisson :

Enfournez la tarte 15 min à 180°C, puis poursuivez la cuisson 10 min à 150°C. N'hésitez pas à couvrir de papier aluminium si vous trouvez que ça dore trop vite.

Laissez refroidir complètement avant de procéder à la suite.

Quand la barquette aux marrons se fait tarte
  • Préparez la crème aux marrons :

Travaillez ensemble tous les ingrédients (la purée de marron est dense, c'est normal). Déposez ensuite l'appareil sur la tarte et lissez à la spatule pour avoir une répartition uniforme.
Note : si vous utilisez des barquettes, formez des dômes et lissez-les à la spatule.

Vous pouvez réserver au frais.

  • Préparez le glaçage :

Faites ramollir le fondant au micro-ondes ou au bain-marie en ajoutant 1 c. à s. de sucre et 5cl d'eau, tout en le travaillant à la spatule. Lorsqu'il est suffisamment liquide, versez-le sur la tarte et lissez.

Réservez au frais au minimum 2h.

Repost 0
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 15:41
Salpicao brésilien et cevapi croates pour le coup d'envoi du Défi Cuisine du Monde Juin 2014

Vous n'êtes pas sans savoir que ce mois de juin débute un événement mondial au Brésil ? Et pour accompagner cet événement, le site Recettes.de et son jury dont je fais partie vous proposent un Défi Cuisine du Monde :

Le thème

Brésil - Croatie, Mexique - Cameroun, Colombie - Grèce, Côte d'Ivoire - Japon... et si on jouait le match dans une assiette ronde plutôt qu'avec un ballon rond ? Pendant que tous les amateurs de football auront les yeux rivés sur le Brésil et les matchs qui s'y dérouleront, nous vous proposons d'interprêter les matchs sous forme de plats qui combinent des éléments (ingrédients, plats, techniques etc.) des 2 pays ! Que vous soyez fan de foot ou non, les intitulés de chacun des 50 matchs déjà prévus prennent une toute autre saveur lorsqu'on les imagine culinairement :

  • Suisse - Equateur : des patacón au chocolat ?
  • France - Honduras : des enchiladas bourguignonnes ?
  • Japon - Grêce : moussaka de chinchard au wasabi ?
  • ...

Chacun des matchs est une invitation à la découverte de la cuisine des deux pays, et un défi pour l'imagination ! Etes-vous prêt(à) à le relever ?

Salpicao brésilien et cevapi croates pour le coup d'envoi du Défi Cuisine du Monde Juin 2014

Pour participer :

Ce défi est ouvert à toutes et tous, que vous soyez blogueuse ou blogueur culinaire ou non.

Pour participer au défi, il faut proposer une recette (entrée, plat, dessert ou boisson) comportant des éléments de deux pays qui vont se rencontrer ou se sont rencontrés dans un match au Brésil.

Vous pouvez proposer votre recette avant ou après le match.

  • Si vous avez un blog cuisine inscrit sur Recettes de Cuisine, il faut publier votre recette sur votre blog avec un lien vers http://recettes.de/defi-cuisine-du-monde dans le texte de votre recette. Elle sera alors automatiquement ajoutée sur cette page.

Attention : vous ne pouvez pas recycler un billet déjà publié pour participer, vous devez publier une nouvelle recette.

Attention bis : maximum 3 participations par personne.

Vous pouvez participer à partir du 8 juin 2014 jusqu'au 31 juillet 2014 inclus.

Pour illustrer ceci, j'ai décidé de prendre le coup d'envoi, avec le duo Brésil-Croatie.
Ce qui donne une salade brésilienne (salpicao) composée de carotte, maïs, cèleri, pomme, mayonnaise, traditionnellement avec du poulet aux épices qui là se verra remplacé par des quenelles de viande et du pain typiques des balkans : les cevapici et le lepinja. Histoire aussi que ça soit pratique pour un plateau-télé, pour ma part (ce qui veut dire sandwich qui déborde et qui demande des serviettes à portée de main, évidemment).

Je m'étais d'abord penchée sur les cevapici et ai vu qu'on pouvait les déguster avec du pain pita, mais que le pain des balkans était le lepinja. Forcément, je n'ai pas cherché la facilité.
Quoi que, on peut très bien faire les pains à l'avance et les congeler. Ne reste qu'à les ressortir le jour J !
Je vous invite à suivre les recettes qui suivront les prochains jours, où je détaillerai les plats dans leur version originale avec un peu de leur histoire.

Salpicao brésilien et cevapi croates pour le coup d'envoi du Défi Cuisine du Monde Juin 2014

Pour les pains (lepinja) :

  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure de boulangerie sèche (8g)
  • 1 c. à s. de sucre
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 c. à c. de sel
  • 150ml de lait tiède
  • 120ml d'eau tiède

Mélangez la farine, la levure de boulangerie le sucre et le bicarbonate de soude. Creusez un puits et versez progressivement le lait et l'eau. Une fois que vous avez une pâte, ajoutez le sel, et travaillez la pâte environ 10 min.

Huilez un saladier, couvrez et laissez lever 1h (le four en fonction étuve - 40°C - est une bonne place s'il fait trop froid chez vous).

Dégazez la pâte, et divisez-la en 4 à 6 pâtons selon la grosseur des pains désirés. Laissez lever encore 20min.

Préchauffez le four à 210°C. Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, abaissez légèrement les pâtons histoire de les aplatir un chouïa. Badigeonnez d'eau et quadrillez la surface avec un couteau.
Enfournez 10 min, baissez la température à 150°C et laissez cuire encore 12-15 min.

Sortez du four et couvrez d'un torchon 10 min.

Salpicao brésilien et cevapi croates pour le coup d'envoi du Défi Cuisine du Monde Juin 2014

Pour le salpicao :

  • 5 carottes nouvelles (ou petites carottes)
  • 1 pomme verte Granny Smith
  • 1 branche de cèleri
  • 1 citron bio
  • 400g de maïs en conserve
  • feuilles de persil plat
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 15cl de crème liquide
  • feuilles de salade (frisée, sucrine ou mesclun)

Pelez et râpez les carottes. Détaillez la pomme en allumettes en gardant la peau. Coupez le cèleri en cubes. Regroupez dans un bol, arrosez du jus du citron et réservez.
Ajoutez le maïs égoutté, le persil plat, la mayonnaise et la crème liquide. Mélangez bien, filmez et laissez 2h au frais.

Salpicao brésilien et cevapi croates pour le coup d'envoi du Défi Cuisine du Monde Juin 2014

Pour les cevapi (une vingtaine de pièces) :

  • 250g de boeuf
  • 200g de veau
  • 3 gousses d'ail
  • 1/4 oignon rouge
  • 1 poignée de paprika
  • 1/4 bouquet de persil
  • 25ml d'eau gazeuse OU 1/2 c. à c. de bicarbonate de soude dans 25ml d'eau
  • sel, poivre

Passez les viandes, l'ail, l'oignon et le persil au hachoir.
Ajoutez l'assaisonnement et l'eau gazeuse et pétrissez pour avoir une farce à peu près homogène.
Formez des petites quenelles de viande et mettez au frais une petite heure.

Sur le grill ou le barbecue, voire à la poêle, faites griller les cevapi dans un peu d'huile d'olive, environ 7 min de chaque côté. Ôtez du feu.

Au moment de servir, ouvrez les pains et garnissez-les de quelques feuilles de salade, de salpicao et de cevapi.

Salpicao brésilien et cevapi croates pour le coup d'envoi du Défi Cuisine du Monde Juin 2014
Repost 0
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 16:29
Matzah Brie

Une recette de petit déjeuner juif new-yorkais pour le lève-tôt de la famille, ça tente quelqu'un pour le weekend ?
Chez nous, le weekend, le premier levé prépare le café et la table du petit déjeuner. Alors si vous avez tendance à vous lever avec les poules par habitude même les deux jours sacrés de fin de semaine, vous pouvez vous amuser à faire cette recette de Marc Grossman que vous pouvez trouver dans son livre "New York - Les recettes culte", qui est une variante du pain perdu avec du pain azyme. D'après l'auteur, il est surtout mangé pendant Pessah, la pâque juive, pour fêter l'émancipation des esclaves.


Il me restait du pain azyme après le gazpacho oranais que nous avons fait en famille (dont je vous parlerai dans un prochain billet), ce qui m'a donné la parfaite excuse pour tester cette recette.
A l'inverse du pain perdu traditionnel, le peu de sucre dans la préparation fait que vous allez accompagner cela de garniture sucrée. Je suis une morfale de confiture, mais vous pouvez laisser aller votre imagination (sirop d'érable, beurre sucre, pâte à tartiner...)

Matzah Brie

Pour 2 personnes :

  • 300g de pain azyme
  • 4 oeufs
  • 12cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à c. de sucre
  • 3 c. à s. de beurre
  • 3 c. à s. d'huile de cuisson
  • La préparation :

Brisez le pain azyme en petits morceaux avec les mains. Faites tremper les morceaux dans de l'eau froide pendant 5 min.
Mélangez les autres ingrédients (à l'exception de l'huile et du beurre) dans un bol à l'aide d'une fourchette jusqu'à avoir une préparation homogène.

Egouttez les morceaux de pain azyme dans une passoire puis versez dans le mélange oeuf-lait. Laissez tremper jusqu'à ce qu'ils aient absorbé tout (ou la plus grande partie) du mélange. Egouttez dans la passoire pour enlever l'excédent de liquide.

  • La cuisson :

Dans une poêle, faites chauffer le beurre et l'huile sur feu moyen. Lorsqu'ils commencent à grésiller, ajoutez le pain azyme en le séparant de façon à ce que qu'il ne soit pas réparti sur plus de deux couches d'épaisseur.
Vous pouvez y aller en plusieurs fournées selon la taille de votre poêle.
Faites sauter en détachant les morceaux de pain azyme jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés des deux côtés (environ 5 min).

Servez chaud, accompagné de beaucoup de garniture sucrée (confiture notamment).

Matzah Brie
Repost 0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 06:14

Pas de publication de cheesecake depuis octobre de l'année dernière, vous rendez-vous compte ? Je me dus de réparer cette infamie !
Et pour ce faire, la fabuleuse association du chocolat et de la fraise, le tout dans un cheesecake frais et crémeux. Je voulais tenter cette recette depuis un bail, pas souvent eu l'occasion car si je ne la joue pas autocrate de temps en temps, je me retrouve avec les doléances des uns et des autres et ça n'a plus rien à voir avec ce que j'avais en tête au départ ("oui, mais alors pas des fraises, plutôt des framboises", "tu veux pas mettre du chocolat blanc, plutôt ?", et autres joyeusetés).
Je prends donc le flambeau de mettre la fraise à l'honneur, quoi qu'il m'en coûte ! Et je peux remercier Culino Versions de ce mois-ci qui m'a donné le bon prétexte pour ne pas lâcher.

Je l'ai fait sans cuisson pour avoir le goût des fraises non altéré, et sans crème liquide j'ai tenté de le monter aux blancs d'oeufs. Je saurai maintenant que la crème montée en chantilly est la meilleure option pour une bonne tenue. Les photos, hélas, sont assez éloquentes.

Cheesecake fraise-chocolat (sans cuisson)

Pour 4 à 6 personnes (18cm de diamètre) :

Pour la base :

  • 120g de biscuits émiettés
  • 60g de beurre fondu (allégé possible)

Pour l'appareil :

  • 300g de fromage frais à tartiner
  • 100 à 150g de chocolat noir à pâtisser (vous pouvez faire moitié noir, moitié lait)
  • 60g de sucre
  • 200g de fraises gariguettes
  • 2 oeufs
  • Préparez la base :

Préchauffez le four à 160°C. Mélangez les biscuits et le beurre fondu et tapissez le fond d'un moule à manqué beurré. Faites cuire le fond 10-15 min.

  • Préparez l'appareil :

Coupez les fraises en morceaux et réservez.
Séparez les blancs des jaunes. Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel.
Faites fondre doucement le chocolat au bain-marie et battez-le avec le fromage, le sucre et les jaunes.
Incorporez délicatement les blancs. Puis incorporez les fraises en morceaux.
Mettez au frais pour 12 à 24h avant de déguster.

Cheesecake fraise-chocolat (sans cuisson)
Cheesecake fraise-chocolat (sans cuisson)
Repost 0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 15:51
Bavette "cacio e pepe" au romarin

Typique de Rome, voici la recette simple et savoureuse du plat du pauvre. Dans le Latium, on savoure ce plat de "fromage et poivre" ("cacio e pepe") fait avec l'eau de cuisson des pâtes qui donne une crème, avec le fameux pecorino romano. Un fromage que j'affectionne particulièrement, pour ma part.

Et pourtant, comme le dit Edda chez qui j'ai trouvé la recette, ce n'est pas parce que la recette est simple dans sa liste d'ingrédients qu'elle est facile pour autant. Pour faire la crème au pecorino, il faut être rapide, et surtout avoir des ingrédients de première qualité. Prenez donc un pecorino bien affiné, ou à défaut faire moitié-moitié avec du bon parmesan.

J'ai ajouté du romarin frais du jardin, là où Edda avait mis de la menthe. Et n'ayant pas de spaghettoni (n°7) à la maison, j'ai pris des bavette (n°13).

J'aime beaucoup la manière de cuisiner avec peu d'ingrédients mais dont la qualité doit être optimum : cela permet vraiment d'apprécier les saveurs qui sont sublimées.

Avec une râpe à fromage qui doit dater d'avant ma naissance...

Avec une râpe à fromage qui doit dater d'avant ma naissance...

Pour 2 personnes :

  • 160 à 200g de bavette
  • 80 à 100g de pecorino romano bien affiné
  • poivre noir du moulin
  • 3-4g de sel
  • eau de cuisson des pâtes
  • brins de romarin frais

Dans un saladier, râpez le fromage et moulinez le poivre à votre convenance.

Portez à ébullition 2L d'eau et salez. Faites cuire les bavette en mélangeant bien au départ avec une fourchette en bois.
Avant la fin de la cuisson, versez 2-3 c. à s. d'eau de cuisson des pâtes dans le mélange fromage-poivre (car elle contient de l'amidon), et réservez également 3 louches de cette même eau de cuisson.
Un peu avant la fin de la cuisson préconisée (1 min environ), égouttez les pâtes. Versez-les dans le saladier avec une louche de l'eau de cuisson et tournez très rapidement avec une fourchette pour former une crème autour des pâtes. Ajoutez au besoin un peu d'eau de cuisson.
Parsemez de brins de romarin, mélangez et servez de suite.

Bavette "cacio e pepe" au romarin
Bavette "cacio e pepe" au romarin
Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 07:16

Les publications sont aussi instables que la météo, j'en conviens. Mais rassurez-vous, il y a pas mal de trucs sur le feu qui vont sortir bientôt.

En attendant, voici le simple et efficace clafoutis, aux kiwis et bananes, une association gagnante entre la douceur de la banane et l'acidulé du kiwi. La base de la recette vient de chez Cuisine AZ.

Clafoutis kiwi banane

Pour 4 à 6 personnes :

  • 4 oeufs
  • 120g de sucre
  • 50g de beurre
  • 80g de farine
  • 25cl de lait (de coco de préférence)
  • 2 bananes
  • 2 kiwis

Préchauffez le four à 200°C.

Fouettez les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine, puis le beurre pommade, et le lait.

Dans un moule à gratin beurré ou dans des moules individuels en silicone, parsemez les bananes et kiwis coupés en rondelles puis versez le mélange dessus.

Enfournez pour 35-40 min.

Servez tièdes ou froids.

Clafoutis kiwi banane
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 06:31
Belyachi {street food russe}

Des beignets à la viande hachée, typique de Russie, ça vous dit ? C'est ce qui a fait le repas de ce weekend, pour l'anniversaire de mon frère, passionné par la Russie. J'ai donc voulu lui faire une recette russe pour l'occasion, et j'ai trouvé celle-ci chez CuisineStyle. Difficile de se dire que ça ne passera pas ! Je les ai accompagnés de laitue, pour un côté plus frais.

Hélas, je n'ai pas trouvé de grand chose sur l'histoire de ce plat. Tant pis, je pense que la cuisine russe a encore beaucoup à me faire découvrir.

Au départ j'ai eu peur en voyant mes portions que je trouvais petites, puis après friture et gonflement de la pâte, j'ai eu peur de tous les gaver sur le coup. Je savais qu'ils aimeraient, mais j'ai eu droit à une telle ovation que je ne peux que vous dire d'y aller les yeux fermés.

Belyachi {street food russe}

Pour une douzaine de belyachi :

Pour la pâte :

  • 1,5 c. à s. de levure de boulangerie
  • 400ml d'eau tiède
  • 600g de farine
  • 1,5 c. à s. de sucre
  • 1 c. à s. de sel
  • 2 c. à s. d'huile
  • huile pour friture

Pour la farce :

  • 250g de viande de boeuf hachée
  • 1/2 oignon moyen coupé en petits cubes
  • sel, poivre gris
  • 1 c. à s. d'eau
  • Préparez la pâte :

Délayez la levure dans l'eau tiède et laissez reposer une dizaine de minutes.
Mélangez la farine, le sucre et le sel. Creusez un puits et versez l'huile ainsi que le mélange eau/levure. Pétrissez 5 min voire plus jusqu'à avoir une pâte homogène, qui ne colle pas, et qui ait la consistance du lobe d'oreille. Mettez dans un saladier huilé, recouvrez d'un torchon propre et laissez pousser 2h.
Dégazez la pâte, pétrissez un coup et laissez lever encore 30 min.

  • Préparez la farce :

Mélangez l'oignon haché, la viande, le sel et le poivre, ainsi que l'eau. Malaxez avec la main.

  • Façonnez :

Dégazez la pâte et divisez-la en douze boules. Disposez sur une plaque huilée. Faites de même avec la farce. Prenez une boule, aplatissez-la, et disposez une boule de farce au centre que vous aplatissez également. Rabattez les bords de la pâte sur les bords de la farce (ne refermez pas en chausson, il faut qu'on voie la viande au centre).

  • Faites la friture :

Dans une grande poêle à bords hauts, versez l'huile et mettez sur feu doux/moyen. Lorsque l'huile est chaude, faites frire les belyachi en commençant côté viande vers le bas.

Disposez sur des feuilles de papier absorbant. Servez.

Belyachi {street food russe}
Belyachi {street food russe}Belyachi {street food russe}
Belyachi {street food russe}
Repost 0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 14:16
Banana bread léger aux noix et miel

Le cake de la récup' et de tous les miséreux de ma cuisine : pour achever le calvaire des bananes, finir les noix, finir le pot de miel... même mon sachet de farine ! Le cake qui vide le placard en moins de deux, et qui de plus est léger : je n'ai ajouté ni huile, ni beurre. J'ai mis beaucoup de miel, mais je n'ai en revanche pas mis de sucre. Le résultat m'a donné un cake dense et moelleux, parfait à prendre avec le café le matin.
J'ai été inspirée par la Grenoisine, un genre de cake/gâteau que fait le pâtissier Thierry Court à Grenoble et qui était au salon du chocolat : les noix étaient enrobées de miel dans le gâteau et ça faisait comme une crème autour des noix dans le gâteau cuit.
J'ai un peu repris la recette du pain d'épices pour retrouver le moelleux et j'ai fait le reste à ma sauce.
Un incontournable de la cuisine anglosaxonne qu'on trouve autant aux Etats-Unis qu'en Angleterre, ou qu'en Australie.

Banana bread léger aux noix et miel

Pour un cake :

  • 2 petites bananes mûres
  • 8 à 10 c. à s. de miel
  • 2 grosses poignées de noix (pécan et Grenoble)
  • 1 oeuf
  • 10cl de lait
  • 180g de farine (moitié farine de petit épeautre, moitié blé)
  • 1/2 sachet de levure

Préchauffez le four à 180°C.
Écrasez les bananes pour les réduire en purée. Dans un bol, mettez les noix entières avec un 1/3 du miel. Mélangez bien pour bien les enrober et réservez. Ajoutez les 2/3 du miel et mettez 30 sec au micro ondes pour faire fondre ce dernier.
Ajoutez le lait, puis l'oeuf et mélangez bien la préparation. Ajoutez enfin la farine et la levure tamisées et fouettez bien l'ensemble.
Enfin, incorporez les noix et le reste de miel.
Dans un moule à cake graissé et fariné, versez la préparation puis enfournez pour 35 min.

Banana bread léger aux noix et miel
Repost 0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 15:38
Les lunettes (et monocles) de Romans

On est des grands friands de lunettes, chez nous. Vous savez, ces sablés avec deux trous sur le dessus qui nous font voir le violet de la myrtille ou le rouge de la fraise collés entre les biscuits. Il faut dire qu'ils sont forts ces drômois, pour les petits dej' ! Entre les lunettes et la pogne, ils ne manquent pas de se rappeler à notre bon souvenir.
Avec une bonne pâte sablée, on se les fait maison, et on peut se lâcher sur les garnitures : il me restait un peu de crème au citron après une tarte au citron meringuée, je crois que ceux-là étaient les meilleurs ! Sinon, il y avait de la pâte à tartiner ou de la confiture !

Les lunettes (et monocles) de Romans

Une pâte sablée :

  • 250g de farine
  • 80g de sucre glace
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 100g de beurre (à température ambiante)
  • 1 oeuf

Garniture : lemon curd, confiture, pâte à tartiner au chocolat-noisettes...

Tamisez ensemble la farine, le sucre glace, le sucre vanillé et le sel. Ajoutez le beurre en dés et sablez avec le bout des doigts. Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène.
Fraisez la pâte sur le plan de travail : étalez-la doucement avec la paume de la main. Refermez en boule, filmez, et laissez reposer au frais 30 min.

Préchauffez le four à 180°C.
Sortez la pâte et étalez-la sur une épaisseur entre 0,5 et 1cm. A l'aide d'un emporte-pièce, découpez des cercles (ou faites-vous un patron pour découpez des ovales). Sur la moitié obtenue, découpez au centre des cercles plus petits.

Disposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez 10min environ (en surveillant selon la taille des pièces).
Lorsque les biscuits sont cuits et refroidis, couvrez de garniture les pièces "pleines" et saupoudrez de sucre glace les pièces "ouvertes". Refermez ensuite les biscuits par les pièces couvertes.

Les lunettes (et monocles) de Romans
Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 09:25
Mochi en rose et vert pour le Hina Matsuri

Certes, avec un mois de retard : c'était le 3 mars...

Basée sur le concept du Hina Matsuri, cette fête japonaise qui célèbre non seulement les petites filles ("momo") mais aussi le printemps "par le biais du langage de trois couleurs : en marge du blanc qui évoque la neige, pointent le vert couleur de l’herbe qui ne pas pas tarder à pousser, et le rose qui évoque le fleurissement des pêchers symbole des petites-filles.", nous est expliquée par le site Cuisine en Bandoulière chez qui j'ai pris la recette.
D'ailleurs comme elle le dit elle-même, cette recette n'est pas traditionnelle du fait qu'elle utilise de l'arrow-root et non de la farine de riz gluant (qu'on trouve aujourd'hui en France dans les épiceries asiatiques), et que la farce est constituée de pâte d'amande (alors qu'ils sont généralement farcis de purée de haricots rouges sucrés, parfois parfumée à la fleur de cerisier).

Bref, une recette qui permet tout de même de ne pas aller dans une épicerie spécialisée mais qui donne quand même de jolies couleurs de printemps. J'ai inversé les couleurs et les saveurs par rapport à la recette d'origine, à savoir que n'étant pas fan du thé matcha, je n'en ai pas mis dans la pâte. Le vert, c'est l'arôme de pandan que j'ai mis dans la pâte à mochi, et le rose c'est la pâte d'amande achetée.

Celui qui n'a pas compris que j'étais une tarée des mochi doit vraiment débarquer sur ce blog. Fourré, enrobé, différentes farines, cuisson à la vapeur, au micro-ondes, je crois que j'ai essayé pas mal de recettes, et en voilà encore une nouvelle (la casserole).

Mochi en rose et vert pour le Hina Matsuri

Pour 8 mochi :

Pour la pâte :

  • 80g de fécule d'arrow root
  • 60g de sucre
  • 10cl d'eau
  • 1/2 c. à c. d'arôme de pandan

Pour la garniture :

  • pâte d'amande rose
  • fécule de pomme de terre ou de maïs
  • Préparez la garniture :

Faites 8 boulettes de pâte d'amande de la taille d'une noix. Réservez.

  • Préparez la pâte :

Mélangez les ingrédients secs. Mélangez l'eau et le pandan. Versez le liquide dans les ingrédients secs et mélangez. Transvasez dans une casserole et mélangez sur feu doux pour faire épaissir, jusqu'à avoir une pâte ferme et élastique. Vous devez avoir la consistance du lobe d'oreille, bien connue en boulange.

  • Préparez le façonnage :

Lorsque la pâte est prête, étalez-la en un rectangle que vous saupoudrerez de fécule. Coupez en 8 (un coup dans la longueur et 3 dans la largeur) morceaux que vous aplatirez avant de garnir d'une boulette de pâte d'amande et refermerez en veillant à ne rien percer. Pour bien faire, déposez la boulette au centre, refermez en pinçant les bords et roulez entre vos paumes pour bien former une boule.

Les mochi se conservent au frais 2 jours recouverts de film plastique et peuvent également se congeler.

Mochi en rose et vert pour le Hina Matsuri
Repost 0