Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 17:51

A chaque article, je vais resignaler que je ne suis pas morte.

Je vous l'avais dit précédemment, j'ai travaillé sur le nouveau design du site. Migration vers Wordpress et design propre, et sans doute Ebook à la clé. Si le design est fait de mes petites mains, le développeur ne pourra pas mettre le site en ligne avant fin avril, donc en attendant, je vous livrerai les recettes sur ce site Overblog.

Malgré toujours un boulot intense, je peux enfin retrouver mes fourneaux, et ça, c'est déjà pas mal !

Donc en attendant de se retrouver sur une autre plateforme, voici une recette réalisée pour un repas d'anniversaire et que j'affectionne beaucoup, à savoir les cuisses de grenouille !

Cuisses de grenouilles persillées

Pour 15 personnes (entrée)

ou 6-8 personnes (plat) :

  • 64 paires de cuisses de grenouilles (congelées)
  • 1L de lait
  • 1L d'eau
  • 2x 250g de beurre
  • 2 bottes de persil frisé
  • 200g de farine
  • 6 gousses d'ail
  • sel, poivre

  • Décongelez :

La veille, faites tremper les cuisses de grenouilles dans le lait et l'eau.
Égouttez et épongez avec du papier absorbant.

  • Parez :

Ôtez la partie dorsale des cuisses de grenouille sur une planche à découper avec un gros couteau.

  • Farinez :

Dégermez les gousses d'ail et hachez-les finement.
Mettez la farine dans un sac congélation et ajoutez-y les cuisses de grenouilles. Fermez le sachet et secouez bien pour que la farine s'enrobe uniformément. Ôtez le surplus dans une passoire en secouant.

  • La préparation :

Faites fondre 250g de beurre dans une sauteuse et saisissez les cuisses farinées sur les deux faces. Retirez les cuisses et réservez au chaud. Essuyez le fond de la sauteuse avec du papier absorbant et faites fondre le reste de beurre. Ajoutez l'ail haché et faites-le dorer sur feu très doux. Ajoutez le persil et mélangez.
Remettez les cuisses dans la sauteuse et mélangez doucement avec la persillade. Salez et poivrez, couvriez et laissez cuire 5 min sur feu doux.

Servez sans attendre.

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Entrées Plats Dauphiné
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 07:07
Les tartelettes grenobloises

Noix, caramel... Vous l'aurez compris, pour moi, l'automne - et surtout cet hiver qui n'en finit pas -, c'est comfort food obligée !
Ces tartelettes typiques de la région, on les trouve dans toutes les boulangeries ; qui résisterait à cette petite tartelette, sa pâte sablée, et ses bonnes noix de Grenoble enrobées de caramel, à déguster tranquillement en famille ou entre amis le dimanche ?

Ce qui est amusant, c'est que les tartelettes grenobloises sont différentes de la tarte grenobloise, composée d'une crème de noix au rhum et d'un glaçage - je ne m'explique pas encore cette originalité. Oui, les Dauphinois sont surprenants.

En tout cas, vous n'avez besoin que de trois fois rien pour réaliser ces tartelettes, quand bien même ce serait la Bérézina dans vos placards ; comme ce fut mon cas !

Les tartelettes grenobloises

Pour 6 tartelettes :

La moitié de cette pâte sablée (vous pouvez congeler le reste) :

  • 200g de farine
  • 50g de sucre
  • 100g de poudre d'amandes
  • 150g de beurre
  • 1 oeuf

La garniture :

  • 150 à 200g de cerneaux de noix de Grenoble
  • 60g de sucre
  • 7cl de crème épaisse
  • 30g de beurre
  • Préparez la pâte :

Sortez le beurre au moins 1h avant pour qu'il soit à température ambiante. Détaillez-le en dés.
Mélangez la farine, la poudre d'amande et le sucre. Incorporez les dés de beurre et sablez du bout des doigts ; vous aurez une consistance de pâte à crumble. Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène (légèrement collante, c'est normal). Séparez-la en deux (congelez-en une des moitiés si vous ne comptez pas l'utiliser). Abaissez la partie restante entre deux feuilles de papier sulfurisé et laissez reposer au frais au moins 1h.

  • La cuisson :

Préchauffez le four à 180°C. Abaissez la pâte dans les moules à tartelettes beurrés. Piquez, recouvrez de papier sulfurisé et de haricots secs et enfournez pour 15 min. Baissez la température à 170°C, retirez le papier sulfurisé et les haricots secs, et poursuivez la cuisson 10-12 min : les fonds doivent être dorés.
Laissez complètement refroidir.

  • La garniture :

Dans une casserole, faites chauffer le sucre à sec jusqu'à ce qu'il prenne une belle couleur dorée. En parallèle, faites chauffer doucement la crème.
Hors du feu, incorporez doucement la crème au caramel en faisant attention aux projections. Ajoutez le beurre en morceaux et mélangez pour bien l'incorporer.
Hors du feu, ajoutez les cerneaux de noix et remuez pour bien les enrober de caramel.
Versez sur les fonds de tartelettes et laissez prendre avant de servir.

Les tartelettes grenobloises
Repost 0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 15:38
Les lunettes (et monocles) de Romans

On est des grands friands de lunettes, chez nous. Vous savez, ces sablés avec deux trous sur le dessus qui nous font voir le violet de la myrtille ou le rouge de la fraise collés entre les biscuits. Il faut dire qu'ils sont forts ces drômois, pour les petits dej' ! Entre les lunettes et la pogne, ils ne manquent pas de se rappeler à notre bon souvenir.
Avec une bonne pâte sablée, on se les fait maison, et on peut se lâcher sur les garnitures : il me restait un peu de crème au citron après une tarte au citron meringuée, je crois que ceux-là étaient les meilleurs ! Sinon, il y avait de la pâte à tartiner ou de la confiture !

Les lunettes (et monocles) de Romans

Une pâte sablée :

  • 250g de farine
  • 80g de sucre glace
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 100g de beurre (à température ambiante)
  • 1 oeuf

Garniture : lemon curd, confiture, pâte à tartiner au chocolat-noisettes...

Tamisez ensemble la farine, le sucre glace, le sucre vanillé et le sel. Ajoutez le beurre en dés et sablez avec le bout des doigts. Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène.
Fraisez la pâte sur le plan de travail : étalez-la doucement avec la paume de la main. Refermez en boule, filmez, et laissez reposer au frais 30 min.

Préchauffez le four à 180°C.
Sortez la pâte et étalez-la sur une épaisseur entre 0,5 et 1cm. A l'aide d'un emporte-pièce, découpez des cercles (ou faites-vous un patron pour découpez des ovales). Sur la moitié obtenue, découpez au centre des cercles plus petits.

Disposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez 10min environ (en surveillant selon la taille des pièces).
Lorsque les biscuits sont cuits et refroidis, couvrez de garniture les pièces "pleines" et saupoudrez de sucre glace les pièces "ouvertes". Refermez ensuite les biscuits par les pièces couvertes.

Les lunettes (et monocles) de Romans
Repost 0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:19
La marcelline (spécialité dauphinoise)

En bonne dauphinoise, j'aime beaucoup la nourriture de montagne qui m'égaye, sans que je ne sache vraiment expliquer pourquoi. Mais à part le gratin dauphinois et les ravioles, on doit bien avoir d'autres trucs, non ?
Apparemment, puisque j'ai vu cette spécialité chez Visites Gourmandes qui l'avait réalisée lors d'un Culino Version sur la cuisine des régions. Même mon petit livre de la gastronomie dauphinoise ne la mentionne pas !
Bref, c'est quoi t'est-ce, la Marcelline ? Il s'agit du Saint-Marcellin, fromage qui tire son nom de la ville dont il est issu, enveloppé dans du lard et de la pâte feuilletée... La cuisine de montagne, c'est que du light !

La marcelline (spécialité dauphinoise)

Pour 4 personnes :

  • 2 Saint-Marcellin
  • 4 tranches de lard fines
  • 1 pâte feuilletée
  • 1 jaune d'oeuf pour la dorure
  • salade et huile de noix pour l'accompagnement

Préchauffez le four à 200°C. Découpez les Saint Marcellin en deux moitiés, comme pour en faire un sandwich.

Découpez 8 ronds dans la pâte feuilletée, légèrement supérieurs à la taille du fromage pour pouvoir l'envelopper. Entourez les moitiés de Saint-Marcellin de lard, puis déposez-les sur un rond de pâte, et refermez avec un deuxième rond.
Badigeonnez avec du jaune d’oeuf.

Mettez au four pendant 20 minutes et servez chaud avec de la salade arrosée d'un filet d'huile de noix.

La marcelline (spécialité dauphinoise)
La marcelline (spécialité dauphinoise)
Repost 0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 08:53
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)

Dès qu'on dit "Tarte aux myrtilles", j'ai ce réflexe pavlovien de penser à cet épisode de Kaamelott et d'ainsi répondre "pourquoi, elle vous revient pas ?!", grande réplique de Dame Sély. Sa tarte se révèle immangeable tant la pâte est dure, et fait l'objet de beaucoup de remarques ("attention, faut pas s'amuser à attaquer ça avec des dents de lait !").

Cette tarte aux myrtilles répond en plus à un double intérêt : celui de réaliser la tarte aux myrtilles dauphinoise (car je suis contente de retrouver mes montagnes), non seulement pour moi, mais pour l'anniversaire de mon père, grand fan de tartes aux myrtilles et de Kaamelott. Et comme vous pouvez le voir sur cette page (voire à la fin de l'article pour les liens direct), j'adore refaire certaines recettes issues de séries, livres et films : Harry Potter, Friends, etc.

Bref, toujours est-il que nous adorons cette série, citant les répliques qui nous marquent, et ce d'autant qu'il s'y trouve Serge Papagalli (à droite sur la photo), qui campe le paysan Guethenoc, qui va toujours se plaindre au roi et veut tout cramer ; excellent comédien dauphinois, il vous en fait d'ailleurs découvrir l'accent avec brio.
Je vous présente donc la tarte aux myrtilles dauphinoise, qui est une version où l'appareil n'est composé que de myrtilles et sucre, sans crème pâtissière ni appareil aux oeufs.

La tarte aux myrtilles (Kaamelott)

Pour une tarte :

  • La pâte brisée :
  • 200g de farine
  • 100g de beurre
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 4cl d'eau environ
  • 30g de sucre semoule

La garniture :

  • 500g de myrtilles
  • 50g de sucre semoule
  • + un peu de sucre glace pour saupoudrer
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre et sablez avec les doigts ; frottez avec les mains pour un rendu uniforme. Ajoutez le jaune d'oeuf et l'eau petit à petit, jusqu'à former une boule. Filmez et laissez reposer 30 min au frais. Dans le même temps, préchauffez le four à 230°C.

  • Préparez la tarte :

Beurrez un moule à tarte et foncez-le avec la pâte abaissée. Piquez avec une fourchette et répartissez les myrtilles. Saupoudrez des 50g de sucre, et enfournez pour 20 à 30 min (surveillez bien). Laissez refroidir. Vous pouvez la déguster de suite ou la conserver au frais jusqu'au moment de servir.
Au moment de servir, saupoudrer d'un peu de sucre glace. Vous pouvez également servir avec de la crème fraiche.

La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:40

Gratin-ravioles-3.JPG

 

Tout est dans le titre ! Triplement dauphinois, ce gratin que j'ai réalisé pour l'anniversaire de ma maman vient d'un incident bien heureux survenu aux alentours de Noël l'année dernière : lorsque je rentrais de Toulouse, arrivée à la gare de Valence, j'ai dû prendre le TER pour rejoindre Grenoble, avec l'écran qui indiquait entre autres Saint Marcellin, Romans et Grenoble. Est-ce la blogueuse cuisine en moi qui a tout de suite vu des spécialités culinaires ?

 

TER.gif

Tiercé gagnant, d'autant plus que je n'ai pas eu à me fouler, car Mélanie du blog Cook With Love publiait à ce moment-là cette superbe recette de gratin !
Un délice, surtout par ce temps ! J'ai simplement eu la main plus légère sur les noix, parce que le dessert en contenait encore ! ;)
Mine de rien, il cale bien.

 

Pour 4 personnes :

  • 8 plaques de ravioles de Romans fraiches
  • 2 Saint Marcellin
  • 10cl de crème fraiche liquide (allégée possible)
  • 100g de cerneaux de noix de Grenoble

 

Dans une casserole, faites fondre à feu doux le fromage coupé en petits dés avec la crème, en mélangeant régulièrement.
Broyez les cerneaux de noix et mélangez-les à la crème.
Dans un plat à gratin beurré, disposez une couche de ravioles, puis la sauce, et alternez une nouvelle fois, en terminant par la sauce. Enfournez pour 15 min environ dans un four préchauffé à 180°C.

 

Gratin-ravioles-2.JPG

 

Recettes.de : gratin, ravioles, pâtes, Dauphiné, France, fromage, noix

YannCook : gratin, ravioles, pâtes, saint-marcellin, fromage, noix, hiver, rapide

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

 

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 07:00

 Loin de moi l'idée de faire madame-la-morale : c'est juste qu'en voyant des petites erreurs se réitérer quant à la recette de ce gratin, j'ai pensé vous livrer les règles de base pour faire ce plat. Deux-trois petits rien qui font qu'un gratin dauphinois est ce qu'il est, et non un simple gratin de pommes de terre (chauvine, moi ? Juste élevée par des Dauphinois, nuance !). D'ailleurs c'est un des plats que ma mère fait le mieux, elle qui n'est pas très cuisine, remporte pourtant tous les suffrages pour les plats simples et traditionnels.
Alors :
- ne lavez pas les pommes de terre : une fois épluchées, si vous les lavez, elles perdront l'amidon qu'elles contiennent et qui font tout le liant du plat
- prenez de la crème fraiche entière : sinon, votre gratin n'aura vraiment aucun goût
- PAS de fromage !

Pour la manière de le faire, il y a plusieurs écoles, donc à vous de choisir la vôtre : en faisant cuire la crème et les patates ensemble à la casserole, ou bien en laissant au four. Tant que vous respectez les trois premières règles, vous  échappez à la Sainte inquisition ;)

 

Gratin-dauphinois-2.1.JPG

 

Pour 3 personnes :

  • 500g de pommes de terre
  • 40cl de crème fraiche liquide entière
  • 1/2 gousse d'ail
  • noix de muscade
  • sel, poivre

 

J'utilise la méthode la plus simple - mais la plus longue - qui est de laisser au four.
Préchauffez le four à 120°C.
Epluchez les pommes de terre et coupez-les en rondelles (ne les lavez pas !). Frottez le fond de votre plat avec la demi-gousse d'ail. Parsemez de la moitié des rondelles de pommes de terre, recouvrez de la moitié de crème liquide, puis à nouveau les pommes de terre et la crème.
Salez, poivrez, et saupoudrez de noix de muscade.
Enfournez pour 1h30 environ.
Pour des portions individuelles, le principe est le même, mais le temps de cuisson sera raccourci à 50min.

 

Gratin-dauphinois-2.2.JPG


Recettes.de : pommes de terre, gratin dauphinois, Dauphiné, ail, gratin, France

YannCook : gratin, gratin dauphinois, pommes de terre, crème, ail, muscade, véritable

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

Repost 0