Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 19:34
Le tiramisù chocolat fruits rouges

Pour ceux qui se rappelleraient mon tiramisù traditionnel auquel j'ai fait un ode et pour lequel je vous ai livré les astuces, vous vous doutez que la recette qui suit a été mûrement réfléchie pour un tiramisù tout aussi équilibré que le premier.

Dès lors que vous avez intégré qu'il faut bien monter vos blancs, bien imbiber et essorer vos biscuits, compenser le fort et le sucré, et respecter le temps de mise au frais, vous pouvez ensuite varier vos envies. Lorsqu'on sait à quoi sert ce qu'on fait, c'est ensuite bien plus facile de faire des variantes.

Que doit-on garder et que peut-on changer pour varier le tiramisù sans le dénaturer ?

  • Un tiramisù est composé d'une crème et de biscuits imbibés
  • A ce titre, il faut garder les biscuits à la cuillère
  • Et garder la recette de la crème au mascarpone

Après, la fantaisie peut s'installer :

  • un imbibage de chocolat amer pour compenser le sucre du reste, comme le fait le café.
  • L'ajout d'ingrédients sucrés, liquides ou solides, dans la crème : ici, des fruits rouges.
  • Penser à baisser la quantité de sucre dans la crème si l'ingrédient ajouté en apporte à son tour ; ça n'est pas le cas pour les fruits, mais ça peut l'être pour du caramel ou de la crème de marron.

Ainsi, pour faire un tiramisù aux fruits rouges, ingrédient principal, il fallait compenser dans l'imbibage des biscuits ; le chocolat s'impose car il compense non seulement le sucre de la crème, mais également l'acidité des fruits rouges (j'ai pu goûter pas mal de tiramisù, y compris aux fruits rouges, et dans 95% des cas c'était à pleurer de dépit ; outre les problèmes récurrents du trop ou pas assez imbibé, il y a notamment le problème du trop sucré : imbiber les biscuits avec du sirop, je vous le dis, c'est une mauvaise idée, ou alors vous avez intérêt à ne mettre quasiment pas de sucre dans votre crème).

Loin de moi l'idée de me vanter avec ces astuces et recettes, mais j'ai à coeur de vous montrer ce que peut être un vrai et bon tiramisù, même en s'amusant à le faire évoluer.

Pour vous dire, j'ai fait goûter ce tiramisù au sein de ma famille qui était habituée à mon tiramisù traditionnel : il a rallié tous les suffrages, voire a supplanté le précédent. Moi même j'ai été étonnée que les fruits rouges et le chocolat s'équilibrent si bien.

Si Mamie est fière de moi, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Le tiramisù chocolat fruits rouges

Pour 10 personnes :

  • 4 oeufs
  • 36 biscuits à la cuillère
  • 500g de mascarpone
  • 80g de sucre
  • 500ml d'eau
  • 4 c. à s. de cacao non sucré
  • 500g de fruits rouges surgelés

La veille, sortez les fruits rouges surgelés pour les faire dégeler.

Séparez les blancs des jaunes.

Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Battez les jaunes avec le mascarpone et le sucre jusqu'à avoir une consistance de crème homogène. Avec une maryse, incorporez délicatement les blancs en deux ou trois fois. Soulevez bien la masse et ne cassez pas les blancs. Le mélange final doit avoir doublé de volume.

Préparez le chocolat en mélangeant l'eau et le cacao. Versez-en tout ou partie dans un petit plat ou une assiette creuse.

Dans un plat carré de 25cm, étalez une petite couche de crème dans le fond pour éviter que les biscuits accrochent par la suite. Trempez dans le chocolat chaud une première série de biscuits (6 pour le plat carré de 25cm). Imbibez-les bien, et essorez-les bien. Ils seront aplatis, mais imbibés. Disposez-les côte à côte dans le plat. Répartissez un tiers de la crème dessus, puis un tiers des fruits rouges dégelés. Répétez l'opération deux fois.

Vous pouvez râper du chocolat noir et le répartir sur le dessus du tiramisù pour la finition.

Mettez au frais pour 12h minimum.

Cette recette répond au défi Recettes de Grands-Mères à votre manière chez Recettes.de

Cette recette répond au défi Recettes de Grands-Mères à votre manière chez Recettes.de

Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 18:29
Tarte patate douce et châtaignes caramélisées

Ces bonnes saveurs automnales accompagneront bien la saison qui s'est vite installée. Je suis toujours aussi agréablement confortée dans ma fascination pour le Japon quand je vois à quel point nos cultures gastronomiques peuvent être similaires. Les Asiatiques ont beau être réputés pour ne pas manger de sucré, les Japonais sont incroyables pour l'heure du thé. Outre leur multitude de pains au lait et autres brioches doucement sucrées, ils me sidèrent toujours avec les bons moelleux ou cotton cakes. Les saveurs sont souvent douces ; thé matcha, pandan, coco, azuki, patate douce, châtaigne, sakura...
J'adore la douceur qu'on nous offre dans leurs boulangeries/pâtisseries, - vous l'avez déjà vu ici - et cette association de saveurs est un effet une bulle de douceur qui vous donnera envie de vous blottir dans un nuage (ou à défaut, le dossier de votre siège).
Même les plus sceptiques ne sauront résister devant ce petit bijou.

De consistance, elle rappelle la pumpkin pie, et se démarque par le petit pep's de sucré qu'apportent les châtaignes caramélisées.

J'ai trouvé cette recette chez Cuisine en Bandoulière. J'aime beaucoup remonter les fils des (de vos, en fait) anciens billets, on trouve toujours des pépites !
La différence est que n'ayant pas de tofu, j'ai utilisé un mélange purée de sésame + crème

Essayez de la déguster avec une bonne infusion aux agrumes

Essayez de la déguster avec une bonne infusion aux agrumes

Pour une tarte de 20cm de diamètre :

La moitié de cette pâte sablée

  • 200g de farine
  • 100g de poudre d'amande
  • 50g de sucre
  • 150g de beurre à température ambiante
  • 1 oeuf

La garniture :

  • 200g de patate douce en dés
  • 5cl de lait
  • 70g de purée de sésame
  • 30g de crème semi-épaisse
  • 50g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf
  • 1 c. à c. de vanille en poudre
  • 150g de châtaignes cuites et pelées
  • 30g de sucre
  • Préparez la pâte :

Sortez le beurre au moins 1h avant pour qu'il soit à température ambiante. Détaillez-le en dés.
Mélangez la farine, la poudre d'amande et le sucre. Incorporez les dés de beurre et sablez du bout des doigts ; vous aurez une consistance de pâte à crumble. Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène (légèrement collante, c'est normal). Séparez-la en deux (congelez-en une des moitiés si vous ne comptez pas l'utiliser). Abaissez la partie restante entre deux feuilles de papier sulfurisé et laissez reposer au frais au moins 1h.

  • ​Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 180°C. Faites cuire la patate douce à la vapeur (12-15min). Réduisez-la en purée en la délayant avec le lait.

Mélangez énergiquement l'oeuf et le sucre, puis ajoutez la purée de sésame et la crème, puis la purée de patate douce, le sel et la vanille. Vous devez obtenir une consistance homogène.

Abaissez la pâte dans un moule beurré de 20cm. Piquez le fond de pâte, versez la garniture et enfournez pour 30min.

  • Préparez les châtaignes :

Faites chauffer le sucre à sec dans une casserole, jusqu'à ce qu'il prenne la consistance d'un caramel blond doré. Hors du feu, plongez-y les châtaignes et remuez pour les enrober . Déposez les châtaignes sur du papier sulfurisé et laissez refroidir.

Tarte patate douce et châtaignes caramélisées
Tarte patate douce et châtaignes caramélisées
Repost 0
Published by Claire-tte - dans Tartes sucrées Fruits
commenter cet article
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 14:39
Pudding 3B de Macaronette

Brioche, banane, Baileys, c'est la très bonne recette de Macaronette que j'ai dans mes favoris et qui n'a cessé de me faire de l'oeil jusqu'à ce que je la réalise.

Peu (voire pas) de matières grasses, que des goûts que j'aime, c'était le petit moment de bonheur.
Je n'ai pas fait la crème anglaise au Baileys, mais j'ai quand même pris du précieux nectar à côté ; ça peut imbiber tout aussi bien ;)

J'ai simplement divisé les proportions (je vous remets quand même les originales), et utilisé des grands moules à muffins pour des portions individuelles satisfaisantes. Un régal, et qui fait du bien vu l'été qu'on s'est payé.

PS : oui, enfin de retour. Beaucoup de weekends à droite à gauche, peu le temps de cuisiner, dur de garder le rythme... On devrait faire un retour en douceur ;)
Heureuse de vous retrouver, en tout cas !

Pudding 3B de Macaronette

Pour 6 portions :

Les puddings :

  • 350g de brioche rassie
  • 3 bananes mûres
  • 300ml de Baileys
  • 3 oeufs
  • 100g de sucre
  • 1 pincée de sel

Le glaçage :

  • 150g de chocolat noir de couverture
  • 140ml de crème liquide
  • 1 c.à s. de miel
  • 1 feuille de gélatine
  • Les puddings :

Préchauffez le four à 200°C.
Battez les oeufs et ajoutez le sucre, le sel et le Baileys.

Coupez la brioche en petits cubes et écrasez les bananes. Ajoutez-les au mélange liquide et laissez macérer quelques minutes.

Graissez vos moules à muffins (ou moules à manqué), versez le mélange et faites cuire 40 min au bain-marie.

Laissez bien refroidir avant de procéder au glaçage.

  • Le glaçage :

Coupez les chocolat en morceaux et réservez dans un bol. Faites ramollir la feuille de gélatine dans l'eau froide.

Faites chauffer la crème liquide avec le miel jusqu'à ébullition. Hors du feu, ajoutez la gélatine essorée. Versez sur le chocolat en deux fois et mélangez pour obtenir un mélange bien lisse.

Glacez le pudding refroidi et laissez prendre.

Pudding 3B de Macaronette
Repost 0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 17:43
Blueberry pie

En mode western pour fêter l'anniversaire de mon papa, ce grand inconditionnel du far west. Son dessert préféré, la tarte aux myrtilles (comme vu l'année dernière), en version américaine pour cette année. En mode croisillons donc pour refaire la recette du livre qu'il m'avait en plus ramené de son voyage au Wyoming, the Old West Cookbook.

A savoir :

- Pour les croisillons, j'ai repris le schéma fait par Marc Grossman pour sa cherry pie.

- Quant aux dimensions, j'utilise un moule à tarte de 18cm de diamètre, mais d'une profondeur de 5 bons cm (parfait quand on aime les tartes bien garnies) ce qui fait qu'en général, je divise les proportions de pâte par 2 mais que la garniture d'un tarte normale correspond pile poil à la profondeur.
Ici j'ai fait une pâte sablée entière, mais je n'en ai utilisé que la moitié.

- Enfin, les recettes préconisent souvent de dorer au jaune d'oeuf parfois avec du lait. J'ai volontairement zappé cette étape parce que je n'y trouve pas d'intérêt, ni gustatif ni esthétique, et que j'aime la texture du sablé tel quel.

Blueberry pie

Pour un moule de 18cm de diamètre (et 5 de profondeur) :

La pâte sablée :

  • 250g de farine
  • 70g de sucre glace
  • 30g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 120g de beurre pommade
  • 1 oeuf

La garniture :

  • 450g de myrtilles fraiches (ou décongelées la veille)
  • 1,5 c. à s. de jus de citron
  • 1,5 c. à s. de Maïzena
  • 1/2 c. à c. de vanille en poudre
  • 100g à 120g de sucre
  • Préparez la pâte :

Mélangez ensemble la farine, la poudre d'amandes, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre en dés et sablez du bout des doigts. Mettez l'oeuf et mélangez rapidement jusqu'à avoir une boule homogène. Déplacez la pâte sur le plan de travail et fraisez-la (écrasez-la avec la paume de la main).
Formez une boule, filmez et réservez au frais au minimum 30 min.

  • Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 180°C.
Délayez la Maïzena avec le jus de citron et mélangez avec les myrtilles, la vanille et le sucre.

  • Le fonçage :

Beurrez le moule. Sortez la pâte du four et séparez-la en deux. Abaissez un premier disque de pâte et récupérez les chutes. Versez la garniture dans le moule.
Abaissez un deuxième disque de pâte et coupez-le en 8 bandes. Gardez la 1ere, 3e, 5e et 7e bandes pour la partie horizontale et la 2e, 4e, 6e et 8e. Tressez si vous vous en sentez le courage, sinon mettez d'abord les bandes verticales puis les horizontales.

  • La cuisson :

Enfournez pour 40-45 min.
Laissez ensuite reforidir 3 à 4h avant de couper.

Blueberry pie
Blueberry pieBlueberry pieBlueberry pie
Blueberry pie
Repost 0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 06:14

Pas de publication de cheesecake depuis octobre de l'année dernière, vous rendez-vous compte ? Je me dus de réparer cette infamie !
Et pour ce faire, la fabuleuse association du chocolat et de la fraise, le tout dans un cheesecake frais et crémeux. Je voulais tenter cette recette depuis un bail, pas souvent eu l'occasion car si je ne la joue pas autocrate de temps en temps, je me retrouve avec les doléances des uns et des autres et ça n'a plus rien à voir avec ce que j'avais en tête au départ ("oui, mais alors pas des fraises, plutôt des framboises", "tu veux pas mettre du chocolat blanc, plutôt ?", et autres joyeusetés).
Je prends donc le flambeau de mettre la fraise à l'honneur, quoi qu'il m'en coûte ! Et je peux remercier Culino Versions de ce mois-ci qui m'a donné le bon prétexte pour ne pas lâcher.

Je l'ai fait sans cuisson pour avoir le goût des fraises non altéré, et sans crème liquide j'ai tenté de le monter aux blancs d'oeufs. Je saurai maintenant que la crème montée en chantilly est la meilleure option pour une bonne tenue. Les photos, hélas, sont assez éloquentes.

Cheesecake fraise-chocolat (sans cuisson)

Pour 4 à 6 personnes (18cm de diamètre) :

Pour la base :

  • 120g de biscuits émiettés
  • 60g de beurre fondu (allégé possible)

Pour l'appareil :

  • 300g de fromage frais à tartiner
  • 100 à 150g de chocolat noir à pâtisser (vous pouvez faire moitié noir, moitié lait)
  • 60g de sucre
  • 200g de fraises gariguettes
  • 2 oeufs
  • Préparez la base :

Préchauffez le four à 160°C. Mélangez les biscuits et le beurre fondu et tapissez le fond d'un moule à manqué beurré. Faites cuire le fond 10-15 min.

  • Préparez l'appareil :

Coupez les fraises en morceaux et réservez.
Séparez les blancs des jaunes. Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel.
Faites fondre doucement le chocolat au bain-marie et battez-le avec le fromage, le sucre et les jaunes.
Incorporez délicatement les blancs. Puis incorporez les fraises en morceaux.
Mettez au frais pour 12 à 24h avant de déguster.

Cheesecake fraise-chocolat (sans cuisson)
Cheesecake fraise-chocolat (sans cuisson)
Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 07:16

Les publications sont aussi instables que la météo, j'en conviens. Mais rassurez-vous, il y a pas mal de trucs sur le feu qui vont sortir bientôt.

En attendant, voici le simple et efficace clafoutis, aux kiwis et bananes, une association gagnante entre la douceur de la banane et l'acidulé du kiwi. La base de la recette vient de chez Cuisine AZ.

Clafoutis kiwi banane

Pour 4 à 6 personnes :

  • 4 oeufs
  • 120g de sucre
  • 50g de beurre
  • 80g de farine
  • 25cl de lait (de coco de préférence)
  • 2 bananes
  • 2 kiwis

Préchauffez le four à 200°C.

Fouettez les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine, puis le beurre pommade, et le lait.

Dans un moule à gratin beurré ou dans des moules individuels en silicone, parsemez les bananes et kiwis coupés en rondelles puis versez le mélange dessus.

Enfournez pour 35-40 min.

Servez tièdes ou froids.

Clafoutis kiwi banane
Repost 0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 14:16
Banana bread léger aux noix et miel

Le cake de la récup' et de tous les miséreux de ma cuisine : pour achever le calvaire des bananes, finir les noix, finir le pot de miel... même mon sachet de farine ! Le cake qui vide le placard en moins de deux, et qui de plus est léger : je n'ai ajouté ni huile, ni beurre. J'ai mis beaucoup de miel, mais je n'ai en revanche pas mis de sucre. Le résultat m'a donné un cake dense et moelleux, parfait à prendre avec le café le matin.
J'ai été inspirée par la Grenoisine, un genre de cake/gâteau que fait le pâtissier Thierry Court à Grenoble et qui était au salon du chocolat : les noix étaient enrobées de miel dans le gâteau et ça faisait comme une crème autour des noix dans le gâteau cuit.
J'ai un peu repris la recette du pain d'épices pour retrouver le moelleux et j'ai fait le reste à ma sauce.
Un incontournable de la cuisine anglosaxonne qu'on trouve autant aux Etats-Unis qu'en Angleterre, ou qu'en Australie.

Banana bread léger aux noix et miel

Pour un cake :

  • 2 petites bananes mûres
  • 8 à 10 c. à s. de miel
  • 2 grosses poignées de noix (pécan et Grenoble)
  • 1 oeuf
  • 10cl de lait
  • 180g de farine (moitié farine de petit épeautre, moitié blé)
  • 1/2 sachet de levure

Préchauffez le four à 180°C.
Écrasez les bananes pour les réduire en purée. Dans un bol, mettez les noix entières avec un 1/3 du miel. Mélangez bien pour bien les enrober et réservez. Ajoutez les 2/3 du miel et mettez 30 sec au micro ondes pour faire fondre ce dernier.
Ajoutez le lait, puis l'oeuf et mélangez bien la préparation. Ajoutez enfin la farine et la levure tamisées et fouettez bien l'ensemble.
Enfin, incorporez les noix et le reste de miel.
Dans un moule à cake graissé et fariné, versez la préparation puis enfournez pour 35 min.

Banana bread léger aux noix et miel
Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 08:43

Les Culino Versions du mois de mars, c'est le sucré-salé, et voici ma participation. J'avais déjà pensé à cette recette qui vient plus d'un coup de folie : où l'on se souvient d'une recette, puis d'une autre, où l'on fait un mélange savant dans sa tête, et ça donne ça. Une recette fraiche et savoureuse.

 

Salade-pomme-champi-1.JPG

Pour 2 personnes :

  • 4 grosses feuilles de laitue iceberg
  • 1/2 pomme
  • 3 à 4 petits champignons blancs
  • huile d'olive
  • thym
  • parmesan

Détaillez les feuilles de salade en lanières. Ôtez la queue des champignons et émincez-les. Coupez la pomme en quartiers fins. Répartissez le tout dans les assiettes et assaisonnez d'un filet d'huile d'olive (parfumée à l'ail et au thym pour moi), du thym, et saupoudrez de parmesan.

Salade-pomme-champi-2.JPG

 

Recettes.de : pomme, parmesan, champignon, cuisine végétarienne, cuisine saine, détox

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Salades Fruits Fromage
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 12:17
Gâteau moelleux aux clémentines et à la farine de châtaigne

Les premières clémentines sur les étals m'ont donné l'occasion de réaliser cette superbe recette de Lyne, qui décrit ce gâteau comme une douceur extrême, et je ne peux qu'approuver ; la clémentine bien présente avec le goût profond et grillé de la farine de châtaigne donnent à ce gâteau unique et équilibré, ni trop sucré ni pas assez, et très moelleux. A tel point qu'il le reste après plusieurs jours, et reste idéal pour le petit déjeuner.

EDIT : Mon ordi vient de trépasser après 4 ans de bons et loyaux services et je viens d'en récupérer le disque dur, ce qui explique la petite absence. Je lui ai rendu hommage à la Toussaint et devrais l'enterrer au fond du jardin dans les jours qui suivent...

Pour un moule de 18 à 22cm de diamètre :

  • 95g de farine de châtaigne
  • 95g de farine d'épeautre
  • 4 clémentines bio
  • 40g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • 1 c. à s. de levure chimique
  • 50g de cassonade
  • 1 pot de 125g de yaourt nature
  • 30g d'huile de colza
  • 1 pincée de graines de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs
  • quelques gouttes d'essence d'amande amère

Préchauffez le four à 170°C.

Faites bouillir une casserole d’eau bouillante et plongez-y les clémentines non épluchées pendant 5 minutes. Jetez l’eau et recommencez la même opération une seconde fois, puis laissez ensuite refroidir les clémentines.

Lorsqu’elles sont refroidies, épluchez 3 des 4 clémentines et retirez les petites membranes blanches et les pépins éventuels (j'ai taillé en suprêmes pour gagner du temps). Procédez de la même manière avec la 4e clémentine, mais conservez la peau épluchée, et déposez le tout dans un mixer. Réduisez en purée, et réservez.

Dans un plat, fouettez la cassonade, le yaourt et l’huile de colza jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les oeufs un à un et fouettez bien entre chaque ajout.

Ajoutez les farines, la levure chimique, le bicarbonate de soude, le sel, la purée de clémentines, les grains de vanille et l’essence d’amande amère. Mélangez jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Beurrez et farinez un moule à gâteaux et versez-y la préparation.

Faites cuire au four 50 à 55 minutes. Vérifiez la cuisson avec un cure-dent qui doit ressortir sec. Au moment de servir, saupoudrez de sucre glace.

Gâteau moelleux aux clémentines et à la farine de châtaigne
Repost 0
Published by Claire-tte - dans Gâteaux Fruits
commenter cet article
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 08:53
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)

Dès qu'on dit "Tarte aux myrtilles", j'ai ce réflexe pavlovien de penser à cet épisode de Kaamelott et d'ainsi répondre "pourquoi, elle vous revient pas ?!", grande réplique de Dame Sély. Sa tarte se révèle immangeable tant la pâte est dure, et fait l'objet de beaucoup de remarques ("attention, faut pas s'amuser à attaquer ça avec des dents de lait !").

Cette tarte aux myrtilles répond en plus à un double intérêt : celui de réaliser la tarte aux myrtilles dauphinoise (car je suis contente de retrouver mes montagnes), non seulement pour moi, mais pour l'anniversaire de mon père, grand fan de tartes aux myrtilles et de Kaamelott. Et comme vous pouvez le voir sur cette page (voire à la fin de l'article pour les liens direct), j'adore refaire certaines recettes issues de séries, livres et films : Harry Potter, Friends, etc.

Bref, toujours est-il que nous adorons cette série, citant les répliques qui nous marquent, et ce d'autant qu'il s'y trouve Serge Papagalli (à droite sur la photo), qui campe le paysan Guethenoc, qui va toujours se plaindre au roi et veut tout cramer ; excellent comédien dauphinois, il vous en fait d'ailleurs découvrir l'accent avec brio.
Je vous présente donc la tarte aux myrtilles dauphinoise, qui est une version où l'appareil n'est composé que de myrtilles et sucre, sans crème pâtissière ni appareil aux oeufs.

La tarte aux myrtilles (Kaamelott)

Pour une tarte :

  • La pâte brisée :
  • 200g de farine
  • 100g de beurre
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 4cl d'eau environ
  • 30g de sucre semoule

La garniture :

  • 500g de myrtilles
  • 50g de sucre semoule
  • + un peu de sucre glace pour saupoudrer
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre et sablez avec les doigts ; frottez avec les mains pour un rendu uniforme. Ajoutez le jaune d'oeuf et l'eau petit à petit, jusqu'à former une boule. Filmez et laissez reposer 30 min au frais. Dans le même temps, préchauffez le four à 230°C.

  • Préparez la tarte :

Beurrez un moule à tarte et foncez-le avec la pâte abaissée. Piquez avec une fourchette et répartissez les myrtilles. Saupoudrez des 50g de sucre, et enfournez pour 20 à 30 min (surveillez bien). Laissez refroidir. Vous pouvez la déguster de suite ou la conserver au frais jusqu'au moment de servir.
Au moment de servir, saupoudrer d'un peu de sucre glace. Vous pouvez également servir avec de la crème fraiche.

La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
Repost 0