Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 11:25
Meatballs spaghetti (cuisine italo-américaine #1)

Ou comment observer que La Belle et le Clochard est un pur produit américain.
Des plats "italiens" que vous ne trouverez jamais en Italie, il y en a en fait un petit paquet. Je me lance dans ce petit challenge qu'est de vous faire découvrir cette cuisine dite italienne, mais qui est en fait un pan à part, celle des immigrés italiens aux Etats-Unis qui ont fait avec les moyens du bord et ont développé leur propre cuisine.
Ce n'est donc pas une cuisine fausse en soi, comme si on essayait de vous arnaquer. Mais ça n'est pas non plus la cuisine italienne traditionnelle. Mais je pense que même les Américains l'ignorent. Un peu comme la sauce carbonara qui en France est aux lardons et à la crème, tandis qu'en Italie elle est à base d'oeufs et de fromage, mais cette recette est tellement ancrée dans la culture que je la considère finalement comme de la cuisine franco-italienne.

Un reflet sociologique très intéressant

Un reflet sociologique très intéressant

Dans les mythes, je vous livre le plus célèbre, celui des spaghetti aux boulettes de viande, qui est typiquement italo-américain (n'en déplaise à la Belle et le Clochard qui ont forgé la légende). Je me souviens d'ailleurs en avoir mangés dans un restaurant dit "italien" lors de mon premier voyage aux Etats-Unis... c'était é-pou-van-table ! Ca remonte à dix ans et j'en suis toujours traumatisée. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé en cuisine, mais heureusement que j'ai découvert le Little Italy de San Diego lors de mon séjour suivant, qui m'a réconciliée avec la cuisine italo-américaine. Mais je digresse.

Ce plat-là est intéressant dans le sens où on peut voir différents éléments de la cuisine italienne réadaptés ;
La sauce marinara, sorte de sauce tomate avec des morceaux de céleri et de carottes, est typiquement italo-américaine. Les pâtes "alla marinara" en Italie sont des pâtes... aux fruits de mer !
J'ai remis la recette de Marc Grossman, bien que j'avoue avoir pris des libertés, habituée à ma sauce tomate maison (et à ne pas mesurer les quantités), et le cèleri, c'est pas trop mon truc.

Les boulettes de viande (polpette en italien) se mangent après les pâtes. Il est commun en Italie de manger les pâtes d'abord, puis la viande, et l'accompagnement. Simplement avec de la sauce tomate, ça marche très bien aussi.

Le fameux "garlic bread", qu'on trouve partout dans les pays anglo-saxons, même au supermarché pour simplement le mettre au four chez soi, et servi en guise d'attente dans tous les restaurants au Etats-Unis ne vous sera jamais servi en Italie. On vous donnera plutôt des gressins (gressini).

 

Monica, dans Friends, qui est "couverte de sauce marinara" (mais où sont les crevettes ?)

Meatballs spaghetti (cuisine italo-américaine #1)

Pour 2 personnes :

  • 160 à 200g de spaghetti
  • 50g de parmesan râpé pour servir

La sauce marinara :

  • 250g de coulis de tomate
  • 2 c. à s. d'échalote émincée
  • 1 c. à s. de carotte et de cèleri émincés finement (selon les goûts)
  • 2 à 3 gousses d'ail écrasées
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • origan et basilic séché
  • sel, poivre
  • 1 morceau de sucre

Les boulettes de viande :

  • 120g de boeuf haché
  • 120g de porc (ou veau) haché
  • 1 gousse d'ail écrasée
  • 1 petit oeuf battu
  • 25g de parmesan râpé
  • 25g de chapelure
  • 1/2 c. à s. de persil plat émincé
  • 5cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • poivre
Meatballs spaghetti (cuisine italo-américaine #1)
  • Préparez les boulettes :

Préchauffez le four à 200°C.
Mélangez tous les ingrédients jusqu'à l'obtention d'une préparation homogène. Formez environ 6 boulettes et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfournez ensuite pour 15 min.

  • Préparez la sauce tomate :

Dans une sauteuse, faites revenir pendant 5 min les oignons, les carottes et le cèleri dans l'huile d'olive sur feu moyen ; les oignons doivent être translucides. Ajoutez l'ail écrasé et laissez cuire 1 min de plus.
Versez le coulis de tomate ainsi que l'eau, et laissez mijoter 15 min. Salez et poivrez, et ajoutez le morceau de sucre (pour enlever l'acidité et l'aigreur).
Ajoutez les boulettes et laissez cuire 15 min.

  • Préparez les pâtes :

Au moment au vous faites cuire les boulettes, faites cuire les spaghetti en parallèle dans une grande quantité d'eau salée. Faites-les cuire al dente (1 min avant la fin de cuisson préconisée sur le paquet) et mélangez-les à la sauce et aux boulettes.

Servez de suite, accompagné de parmesan râpé et de pain à l'ail.

Meatballs spaghetti (cuisine italo-américaine #1)
Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 06:39
Kare udon

Cela faisait longtemps que je voulais tester cette recette si réconfortante avec cet onctueux curry japonais. Si vous vous souvenez la recette de curry japonais fait traditionnellement avec légumes, viande et riz, c'est le même principe de carrés de curry qu'on fait fondre dans la préparation. Curry qu'on peut trouver en épicerie asiatique, doux, moyen ou fort.
Le kare udon (karé étant la transcription japonaise de curry) est un plat reprenant les épaisses nouilles de blé japonaises, les udon. On peut les trouver fraiches (ici) ou séchées. On peut varier les légumes comme on le souhaite, des bons légumes d'automne ou d'hiver ne le rendront que plus réconfortant. Je ne vous dirai qu'une chose : attention à la manipulation lorsque vous les mangez !

Ce type de comfort food tombe en tout cas à pic, puisqu'il s'agit du thème de Culino Versions de ce mois de septembre, j'ai nommé Saveurs d'Asie.

Kare udon
Kare udon

Pour 2 personnes :

  • 400g de pâtes udon fraiches (soit 2 sachets)
  • 1 carotte
  • une poignée de brocolis
  • 50g de fèves
  • champignons (facultatif)
  • 2 carrés de curry en tablette
  • 1 à 2 verres d'eau
  • huile
  • ciboulette
  • coriandre

Coupez la carotte en morceaux et regroupez-la avec les fèves, les têtes de brocolis, et les champignons coupés en morceaux.
Faites revenir les légumes sur feu vif. Ajoutez l'eau, mettez sur feu doux, couvrez, puis laissez mijoter 15 à 20 min.
Ajoutez ensuite les carrés de curry et laissez-les fondre. Aidez-les à se mélanger aux légumes avec une cuillère en bois, pendant 5 min environ. N4hésitez pas à rallonger la sauce avec de l'eau si elle devient trop sèche ou pâteuse.

Dans le même temps, faites chauffer les udon 3 min dans l'eau bouillante. Egouttez-les. Vous avez ensuite le choix entre les répartir directement dans des bols et verser le mélange au curry dessus, soit les mettre dans la poêle, incorporer les udon au mélange puis répartir dans les bols.

Parsemez de ciboulette et de coriandre. Servez immédiatement.

Kare udon
Kare udon
Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 06:15
Pâtes à la carbonara (la vraie recette)

Quand je dis à mes amis que dans la carbonara traditionnelle il n'y a ni crème ni lardons, j'adore voir leurs yeux ronds ! D'autant plus qu'il s'agit d'amis bien franchouillards qui cuisinent tout à la crème (oui, moi c'est plutôt huile d'olive). Ben oui quoi : la crème et les lardons, ça me fait davantage penser à une flammekueche qu'à l'Italie. Enfin, je pense que la version française de cette sauce a été instaurée par les Savoyards, bien que je n'ai pas de preuve pour appuyer cette thèse.
En tout cas quand je vois ces plats pleins de crème, ça me fait frissonner rien que d'imaginer le goût. Pourquoi ?

Parce que la fameuse crème est faite à partir d'oeufs et de fromage, tout simplement ; comme les pâtes "cacio e pepe" (originaires également du Latium) faites à partir du fromage et d'eau de cuisson. La viande quant à elle est le guanciale (joue de porc), mais qu'on remplace facilement par de la pancetta, qui se trouve facilement en grande surface.
Le formage est le pecorino romano, bien salé à lui seul, comme la pancetta. Râpé et mêlé aux oeufs, c'est lui qui va donner l'onctuosité de la crème.
Bref, comme d'habitude avec la cuisine italienne : peu d'ingrédients, mais de qualité, et vous obtiendrez un plat sublime ! Je dois avouer que j'ai eu de la chance de grandir avec la carbonara cuisinée par mon père, qui n'a rien à voir avec les "carbo" (en français dans le texte), souvent industrielles, que j'ai pu goûter en dehors. Quel dommage, quand même ; passer à côté du meilleur, c'est-à-dire le fromage !


Toujours dans ma croisade de la recette authentique, après le gratin dauphinois et le tiramisù, voici donc les spaghetti alla carbonara comme vous les trouverez en Italie et notamment à Rome, leur ville d'origine.

Selon les recettes, vous pouvez trouver des versions avec des jaunes d'oeufs comme chez Mely ; mon père met des oeufs entiers. Moi je fais un mix ! :)

Les doses pour une personne. Eh oui, c'est tout.

Les doses pour une personne. Eh oui, c'est tout.

Pour 2 personnes :

  • 160g de pâtes longues (spaghetti, tagliatelle, linguine...)
  • 50g de pecorino romano ou de parmesan
  • 60g de pancetta
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • (sel, poivre, facultatifs)

Mettez à chauffer une grande casserole d'eau.
Détaillez la pancetta en dés.

Faites-la revenir dans une poêle (l'huile d'olive est facultative).

Cassez et battez les oeufs dans un saladier avec une fourchette et ajoutez-y le fromage râpé. Mélangez à nouveau. 

Lorsque l'eau est à ébullition, salez-la et faites cuire les pâtes al dente (1 min avant la fin de la cuisson). Egouttez-les, mettez-les dans la poêle avec la pancetta et remuez pour bien les imprégner. Versez ensuite le tout dans le mélange oeuf-fromage et remuez bien jusqu'à ce que les pâtes soient bien enrobées de crème. 

Servez immédiatement. 

Pâtes à la carbonara (la vraie recette)
Pâtes à la carbonara (la vraie recette)
Pâtes à la carbonara (la vraie recette)
Pâtes à la carbonara (la vraie recette)
Pâtes à la carbonara (la vraie recette)
Pâtes à la carbonara (la vraie recette)

Recettes.de : pâtes, Italie, carbonara, oeuf, fromage, porc

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 15:51
Bavette "cacio e pepe" au romarin

Typique de Rome, voici la recette simple et savoureuse du plat du pauvre. Dans le Latium, on savoure ce plat de "fromage et poivre" ("cacio e pepe") fait avec l'eau de cuisson des pâtes qui donne une crème, avec le fameux pecorino romano. Un fromage que j'affectionne particulièrement, pour ma part.

Et pourtant, comme le dit Edda chez qui j'ai trouvé la recette, ce n'est pas parce que la recette est simple dans sa liste d'ingrédients qu'elle est facile pour autant. Pour faire la crème au pecorino, il faut être rapide, et surtout avoir des ingrédients de première qualité. Prenez donc un pecorino bien affiné, ou à défaut faire moitié-moitié avec du bon parmesan.

J'ai ajouté du romarin frais du jardin, là où Edda avait mis de la menthe. Et n'ayant pas de spaghettoni (n°7) à la maison, j'ai pris des bavette (n°13).

J'aime beaucoup la manière de cuisiner avec peu d'ingrédients mais dont la qualité doit être optimum : cela permet vraiment d'apprécier les saveurs qui sont sublimées.

Avec une râpe à fromage qui doit dater d'avant ma naissance...

Avec une râpe à fromage qui doit dater d'avant ma naissance...

Pour 2 personnes :

  • 160 à 200g de bavette
  • 80 à 100g de pecorino romano bien affiné
  • poivre noir du moulin
  • 3-4g de sel
  • eau de cuisson des pâtes
  • brins de romarin frais

Dans un saladier, râpez le fromage et moulinez le poivre à votre convenance.

Portez à ébullition 2L d'eau et salez. Faites cuire les bavette en mélangeant bien au départ avec une fourchette en bois.
Avant la fin de la cuisson, versez 2-3 c. à s. d'eau de cuisson des pâtes dans le mélange fromage-poivre (car elle contient de l'amidon), et réservez également 3 louches de cette même eau de cuisson.
Un peu avant la fin de la cuisson préconisée (1 min environ), égouttez les pâtes. Versez-les dans le saladier avec une louche de l'eau de cuisson et tournez très rapidement avec une fourchette pour former une crème autour des pâtes. Ajoutez au besoin un peu d'eau de cuisson.
Parsemez de brins de romarin, mélangez et servez de suite.

Bavette "cacio e pepe" au romarin
Bavette "cacio e pepe" au romarin
Repost 0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 19:19
Nouilles somen sauce sésame

Une recette simple et efficace ; des pâtes, du sésame, et de la bière pour se sentir comme dans une izakaya.
L'izakaya, c'est l'équivalent du pub en Angleterre (on parle aussi de bistro pour la France, mais soit l'image de Gégé et son ballon de rouge n'est pas parlante pour moi, soit John et sa bière se rapprochent davantage de l'image). C'est en tout cas l'endroit où l'on va boire de l'alcool le soir et partager de quoi manger chaud ou froid, où l'on trouve souvent des étudiants et des salarymen, ce qui en fait un lieu de socialisation.
On compare ça aussi aux bars à tapas espagnols, ce qui peut expliquer le titre du livre de Laure Kié, "Izakaya - Apéros japonais", dont est issue cette recette.
La recette est simple et rapide, et il est vrai que la déguster avec une bonne bière n'enlève rien au charme. J'en suis restée à la Leffe, je n'ai pas l'habitude des bières asiatiques.

Voici un exemple d'izakaya (crédit photo Jits Magazine et Vol42)
Voici un exemple d'izakaya (crédit photo Jits Magazine et Vol42)

Voici un exemple d'izakaya (crédit photo Jits Magazine et Vol42)

Pour 2 personnes :

  • 200g de nouilles somen
  • 60g de purée de sésame (tahin)
  • 1/4 feuille d'algue nori en lamelles (facultatif)
  • graines de sésame
  • 6cl de bouillon dashi ou de lait de soja
  • quelques brins de ciboule
  • 1 c. à s. de vinaigre de riz
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • Préparez la sauce :

Délayez la purée de sésame dans le tiers du bouillon. Ajoutez petit à petit le reste du bouillon sans cesser de remuer comme pour monter une mayonnaise. Incorporez la sauce soja et le vinaigre. Mélangez pour obtenir une sauce onctueuse.

  • Préparez les pâtes :

Faites cuire les nouilles dans un grand volume d'eau bouillante selon les indications du paquet (soit 2 à 3 min). Passez-les sous l'eau froide et égouttez-les. Déposez-les sur un plat de service.

  • Le dressage :

Répartissez la sauce dans des coupelles. Dégustez les nouilles en les trempant au fur et à mesure dans la sauce, accompagnées de ciboule émincée, de nori et de graines de sésame.

Nouilles somen sauce sésame
Nouilles somen sauce sésame
Repost 0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 16:48
Risotto au morbier et noisettes {comfort food}

En ce mois de janvier, voilà une recette de comfort food pour se remettre du temps pourri, et pour ma part, se remettre aux fourneaux. Oui, pour moi janvier est un peu un mois où je ne peux plus voir la bouffe en peinture, entre les restes des fêtes, tout le monde qui vous réserve votre weekend, des anniversaires à foison...
Mais c'était sans compter sur la bonne idée de thème suggéré par Culino Versions, j'ai nommé comfort food ! Pas question de louper une occasion pareille de faire un bon plat cocooning, qui pour moi doit être quelque chose de fondant, crémeux et/ou fromagé. Ce risotto a rempli aussi bien sa mission de vide-frigo que de réconfort. Morbier et noisettes, association gagnante repérée dans une page de magazine conservée dans le classeur depuis... euh, longtemps.

Risotto au morbier et noisettes {comfort food}

Pour 3 personnes :

  • 220g de riz rond arborio
  • 100g d'oignon émincé
  • 1,25L de bouillon de légumes
  • 7cl de vin blanc
  • 3cl d'huile d'olive
  • 30g de beurre
  • 90g de morbier
  • 45g de noisettes
  • sel, poivre

Faites chauffer le bouillon de légumes dans une casserole et laissez sur feu moyen-doux. Sur la plaque d'à côté, faites revenir l'oignon dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'il blondisse. Ajoutez le riz et remuez doucement à la cuillère en bois jusqu'à ce qu'il soit translucide. Déglacez au vin blanc. Lorsque celui-ci est évaporé, versez une louche de bouillon, et tournez la préparation à la cuillère en bois jusqu'à ce que le liquide soit totalement absorbé. Recommencez l'opération jusqu'à absorption totale du bouillon ou lorsque la texture est suffisamment crémeuse. Baissez le feu et incorporez le beurre en dés puis le morbier détaillé en dés également. Salez et poivrez. Au moment de servir, répartissez les noisettes concassées.

Risotto au morbier et noisettes {comfort food}
Risotto au morbier et noisettes {comfort food}
Repost 0
Published by Claire-tte - dans Plats Pâtes et riz Fromage
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:19
Pâtes à la saucisse et aux champignons, au sel de truffes blanches d'été

Glanée chez Clémence, cette recette de pâtes très savoureuse représente une consécration : c'est pendant mes vacances en Italie que j'ai vu sur une carte de restaurant des pâtes à la saucisse et aux champignons, que je n'avais hélas pas pu goûter, mais qui me taraudaient. Car la chair à saucisse italienne, bien piquante, c'est d'la bombe, bébé !
Et en me baladant chez Clémence, voilà que je trouve cette recette délicieuse, et ô joie pour les amateurs de truffes que mon père et moi sommes, nous avions déjà ce sel spécial (comme quoi, c'est pas toujours des trucs les plus spéciaux qu'on manque dans nos placards...).
Bref, ce fut un régal, même pour mon père qui est pourtant le roi pour cuisiner les pâtes.
Pour un repas de midi le week end qui change des habituelles fouilles de frigo parce qu'on sait pas quoi prendre, voilà une bonne recette.

  • 350 g de Torti
  • 250 g de champignons de Paris
  • 1 petit verre de champignons séchés
  • 250 g de chair à saucisse (italienne pour moi)
  • 2 cc de persil surgelé (du fenouil dans la recette d'origine)
  • 150 ml de crème liquide
  • sel à la truffe blanche

Faites gonfler les champignons dans de l'eau chaude.
Épluchez et émincez les champignons frais. Faites-les suer dans un peu d'huile d'olive.
Faites cuire les pâtes al dente.

Égouttez et mixez les champignons réhydratés. Gardez l'eau de réhydratation.

Faites revenir la chair à saucisse avec le persil. Ajoutez les champignons réhydratés, les champignons frais et un peu d'eau de réhydratation. Versez la crème et laissez mijoter un petit peu.
Égouttez les pâtes et incorporez-les à la sauce. Mélangez bien.

Parsemez de sel à la truffe et servir, et accompagnez de parmesan.

Pâtes à la saucisse et aux champignons, au sel de truffes blanches d'été
Repost 0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 16:16
Nouilles soba à l'avocat et sauce Tsuyu gingembre

S'il y a une chose que j'ai apprécié en Australie, c'est de trouver beaucoup de produits asiatiques et bio en grande surface, sans devoir passer par les épiceries spécialisées. Je trouvais aisément les nouilles soba, faites à partir de farine de sarrasin. On peut évidemment réitérer la recette en France, en allant chez son épicier asiatique, et se concocter cette simple, délicieuse et saine recette, que j'ai trouvée chez Pich, dont le blog est une mine d'or en ce qui concerne la cuisine japonaise.

Pour 2 personnes :

La sauce :

  • 5 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. de mirin
  • 1 c. à c. de sucre
  • 1 pincée de dashi en poudre
  • 1 pouce de gingembre frais râpé

Les nouilles :

  • 100g (2 portions) de nouilles soba
  • 1 gros avocat
  • 1/2 citron

  • Préparez la sauce :

Mélangez tous les ingrédients dans une petite casserole, et faites chauffer doucement jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Le mélange ne doit pas bouillir. Laissez refroidir, et laissez reposer au frigo.

  • Préparez les nouilles :

Faites chauffer une petite casserole d'eau (pas besoin de saler) jusqu'à frémissement, puis plongez-y les nouilles soba. Faites cuire comme indiqué sur le paquet (4-5 minutes). Égouttez-les, et passez-les sous l'eau froide jusqu'à ce qu'elles soient complètement refroidies. Épluchez l'avocat, coupez-le en lamelles, et arrosez le généreusement de jus de citron.
Servez les nouilles avec la sauce et l'avocat.

Nouilles soba à l'avocat et sauce Tsuyu gingembre
Repost 0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 06:08
Nouilles soba sauce aigre-douce aux échalotes et au gingembre

J'avais repéré cette recette chez Confessions d'une accro à la cuisine. J'ai trouvé sa recette très savoureuse d'autant que j'avais des nouilles soba - nouilles faites avec de la farine de sarrasin - qui en général ne se consomment pas avec une garniture mais seulement un peu de sauce ; c'était donc tout trouvé, d'autant que l'indice glycémique de la farine de sarrasin est bien plus bas que celui de la farine blanche. On a donc un repas très équilibré. J'ai simplement fait comme dans la recette de base et ai décoré de quelques dés de concombre.

Pour 2 personnes :

Pour les nouilles :

  • 2 portions (de 50g) de nouilles soba (en épicerie asiatique)
  • 1 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. de graines de sésame

Pour la sauce :

  • 150g d'échalotes
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 12ml de sauce soja
  • 1,5 c. à s. d'huile neutre (j'ai mis de l'huile de sésame)
  • 2 c. à s. de vinaigre de riz
  • 20g de miel
  • 10g de gingembre
  • quelques gouttes de tabasco (facultatif)

  • Préparez la sauce :

Epluchez les échalotes et le gingembre et coupez-les en morceaux. Effeuillez la coriandre.
Placez tous les ingrédients dans un hachoir et mixez (ou hachez). Ajustez l'assaisonnement en sel, poivre et piment. Laissez 10 min à température ambiante le temps que les arômes se développent.

  • Préparez les nouilles :

Dans une casserole d'eau bouillante, faites cuire les nouilles 3 min. Égouttez bien (voire passez sous l'eau froide pour stopper la cuisson).
Dans une poêle, faites chauffer la sauce à feu doux pendant 5 min. Ajoutez les nouilles et arrosez de la sauce soja. Disposez dans les assiettes saupoudrées de graines de sésame, et éventuellement de cubes de concombre.

Nouilles soba sauce aigre-douce aux échalotes et au gingembre
Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:40

Gratin-ravioles-3.JPG

 

Tout est dans le titre ! Triplement dauphinois, ce gratin que j'ai réalisé pour l'anniversaire de ma maman vient d'un incident bien heureux survenu aux alentours de Noël l'année dernière : lorsque je rentrais de Toulouse, arrivée à la gare de Valence, j'ai dû prendre le TER pour rejoindre Grenoble, avec l'écran qui indiquait entre autres Saint Marcellin, Romans et Grenoble. Est-ce la blogueuse cuisine en moi qui a tout de suite vu des spécialités culinaires ?

 

TER.gif

Tiercé gagnant, d'autant plus que je n'ai pas eu à me fouler, car Mélanie du blog Cook With Love publiait à ce moment-là cette superbe recette de gratin !
Un délice, surtout par ce temps ! J'ai simplement eu la main plus légère sur les noix, parce que le dessert en contenait encore ! ;)
Mine de rien, il cale bien.

 

Pour 4 personnes :

  • 8 plaques de ravioles de Romans fraiches
  • 2 Saint Marcellin
  • 10cl de crème fraiche liquide (allégée possible)
  • 100g de cerneaux de noix de Grenoble

 

Dans une casserole, faites fondre à feu doux le fromage coupé en petits dés avec la crème, en mélangeant régulièrement.
Broyez les cerneaux de noix et mélangez-les à la crème.
Dans un plat à gratin beurré, disposez une couche de ravioles, puis la sauce, et alternez une nouvelle fois, en terminant par la sauce. Enfournez pour 15 min environ dans un four préchauffé à 180°C.

 

Gratin-ravioles-2.JPG

 

Recettes.de : gratin, ravioles, pâtes, Dauphiné, France, fromage, noix

YannCook : gratin, ravioles, pâtes, saint-marcellin, fromage, noix, hiver, rapide

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

 

Repost 0