Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 07:07
Les tartelettes grenobloises

Noix, caramel... Vous l'aurez compris, pour moi, l'automne - et surtout cet hiver qui n'en finit pas -, c'est comfort food obligée !
Ces tartelettes typiques de la région, on les trouve dans toutes les boulangeries ; qui résisterait à cette petite tartelette, sa pâte sablée, et ses bonnes noix de Grenoble enrobées de caramel, à déguster tranquillement en famille ou entre amis le dimanche ?

Ce qui est amusant, c'est que les tartelettes grenobloises sont différentes de la tarte grenobloise, composée d'une crème de noix au rhum et d'un glaçage - je ne m'explique pas encore cette originalité. Oui, les Dauphinois sont surprenants.

En tout cas, vous n'avez besoin que de trois fois rien pour réaliser ces tartelettes, quand bien même ce serait la Bérézina dans vos placards ; comme ce fut mon cas !

Les tartelettes grenobloises

Pour 6 tartelettes :

La moitié de cette pâte sablée (vous pouvez congeler le reste) :

  • 200g de farine
  • 50g de sucre
  • 100g de poudre d'amandes
  • 150g de beurre
  • 1 oeuf

La garniture :

  • 150 à 200g de cerneaux de noix de Grenoble
  • 60g de sucre
  • 7cl de crème épaisse
  • 30g de beurre
  • Préparez la pâte :

Sortez le beurre au moins 1h avant pour qu'il soit à température ambiante. Détaillez-le en dés.
Mélangez la farine, la poudre d'amande et le sucre. Incorporez les dés de beurre et sablez du bout des doigts ; vous aurez une consistance de pâte à crumble. Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène (légèrement collante, c'est normal). Séparez-la en deux (congelez-en une des moitiés si vous ne comptez pas l'utiliser). Abaissez la partie restante entre deux feuilles de papier sulfurisé et laissez reposer au frais au moins 1h.

  • La cuisson :

Préchauffez le four à 180°C. Abaissez la pâte dans les moules à tartelettes beurrés. Piquez, recouvrez de papier sulfurisé et de haricots secs et enfournez pour 15 min. Baissez la température à 170°C, retirez le papier sulfurisé et les haricots secs, et poursuivez la cuisson 10-12 min : les fonds doivent être dorés.
Laissez complètement refroidir.

  • La garniture :

Dans une casserole, faites chauffer le sucre à sec jusqu'à ce qu'il prenne une belle couleur dorée. En parallèle, faites chauffer doucement la crème.
Hors du feu, incorporez doucement la crème au caramel en faisant attention aux projections. Ajoutez le beurre en morceaux et mélangez pour bien l'incorporer.
Hors du feu, ajoutez les cerneaux de noix et remuez pour bien les enrober de caramel.
Versez sur les fonds de tartelettes et laissez prendre avant de servir.

Les tartelettes grenobloises
Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 18:29
Tarte patate douce et châtaignes caramélisées

Ces bonnes saveurs automnales accompagneront bien la saison qui s'est vite installée. Je suis toujours aussi agréablement confortée dans ma fascination pour le Japon quand je vois à quel point nos cultures gastronomiques peuvent être similaires. Les Asiatiques ont beau être réputés pour ne pas manger de sucré, les Japonais sont incroyables pour l'heure du thé. Outre leur multitude de pains au lait et autres brioches doucement sucrées, ils me sidèrent toujours avec les bons moelleux ou cotton cakes. Les saveurs sont souvent douces ; thé matcha, pandan, coco, azuki, patate douce, châtaigne, sakura...
J'adore la douceur qu'on nous offre dans leurs boulangeries/pâtisseries, - vous l'avez déjà vu ici - et cette association de saveurs est un effet une bulle de douceur qui vous donnera envie de vous blottir dans un nuage (ou à défaut, le dossier de votre siège).
Même les plus sceptiques ne sauront résister devant ce petit bijou.

De consistance, elle rappelle la pumpkin pie, et se démarque par le petit pep's de sucré qu'apportent les châtaignes caramélisées.

J'ai trouvé cette recette chez Cuisine en Bandoulière. J'aime beaucoup remonter les fils des (de vos, en fait) anciens billets, on trouve toujours des pépites !
La différence est que n'ayant pas de tofu, j'ai utilisé un mélange purée de sésame + crème

Essayez de la déguster avec une bonne infusion aux agrumes

Essayez de la déguster avec une bonne infusion aux agrumes

Pour une tarte de 20cm de diamètre :

La moitié de cette pâte sablée

  • 200g de farine
  • 100g de poudre d'amande
  • 50g de sucre
  • 150g de beurre à température ambiante
  • 1 oeuf

La garniture :

  • 200g de patate douce en dés
  • 5cl de lait
  • 70g de purée de sésame
  • 30g de crème semi-épaisse
  • 50g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf
  • 1 c. à c. de vanille en poudre
  • 150g de châtaignes cuites et pelées
  • 30g de sucre
  • Préparez la pâte :

Sortez le beurre au moins 1h avant pour qu'il soit à température ambiante. Détaillez-le en dés.
Mélangez la farine, la poudre d'amande et le sucre. Incorporez les dés de beurre et sablez du bout des doigts ; vous aurez une consistance de pâte à crumble. Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène (légèrement collante, c'est normal). Séparez-la en deux (congelez-en une des moitiés si vous ne comptez pas l'utiliser). Abaissez la partie restante entre deux feuilles de papier sulfurisé et laissez reposer au frais au moins 1h.

  • ​Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 180°C. Faites cuire la patate douce à la vapeur (12-15min). Réduisez-la en purée en la délayant avec le lait.

Mélangez énergiquement l'oeuf et le sucre, puis ajoutez la purée de sésame et la crème, puis la purée de patate douce, le sel et la vanille. Vous devez obtenir une consistance homogène.

Abaissez la pâte dans un moule beurré de 20cm. Piquez le fond de pâte, versez la garniture et enfournez pour 30min.

  • Préparez les châtaignes :

Faites chauffer le sucre à sec dans une casserole, jusqu'à ce qu'il prenne la consistance d'un caramel blond doré. Hors du feu, plongez-y les châtaignes et remuez pour les enrober . Déposez les châtaignes sur du papier sulfurisé et laissez refroidir.

Tarte patate douce et châtaignes caramélisées
Tarte patate douce et châtaignes caramélisées
Repost 0
Published by Claire-tte - dans Tartes sucrées Fruits
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 17:43
Blueberry pie

En mode western pour fêter l'anniversaire de mon papa, ce grand inconditionnel du far west. Son dessert préféré, la tarte aux myrtilles (comme vu l'année dernière), en version américaine pour cette année. En mode croisillons donc pour refaire la recette du livre qu'il m'avait en plus ramené de son voyage au Wyoming, the Old West Cookbook.

A savoir :

- Pour les croisillons, j'ai repris le schéma fait par Marc Grossman pour sa cherry pie.

- Quant aux dimensions, j'utilise un moule à tarte de 18cm de diamètre, mais d'une profondeur de 5 bons cm (parfait quand on aime les tartes bien garnies) ce qui fait qu'en général, je divise les proportions de pâte par 2 mais que la garniture d'un tarte normale correspond pile poil à la profondeur.
Ici j'ai fait une pâte sablée entière, mais je n'en ai utilisé que la moitié.

- Enfin, les recettes préconisent souvent de dorer au jaune d'oeuf parfois avec du lait. J'ai volontairement zappé cette étape parce que je n'y trouve pas d'intérêt, ni gustatif ni esthétique, et que j'aime la texture du sablé tel quel.

Blueberry pie

Pour un moule de 18cm de diamètre (et 5 de profondeur) :

La pâte sablée :

  • 250g de farine
  • 70g de sucre glace
  • 30g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 120g de beurre pommade
  • 1 oeuf

La garniture :

  • 450g de myrtilles fraiches (ou décongelées la veille)
  • 1,5 c. à s. de jus de citron
  • 1,5 c. à s. de Maïzena
  • 1/2 c. à c. de vanille en poudre
  • 100g à 120g de sucre
  • Préparez la pâte :

Mélangez ensemble la farine, la poudre d'amandes, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre en dés et sablez du bout des doigts. Mettez l'oeuf et mélangez rapidement jusqu'à avoir une boule homogène. Déplacez la pâte sur le plan de travail et fraisez-la (écrasez-la avec la paume de la main).
Formez une boule, filmez et réservez au frais au minimum 30 min.

  • Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 180°C.
Délayez la Maïzena avec le jus de citron et mélangez avec les myrtilles, la vanille et le sucre.

  • Le fonçage :

Beurrez le moule. Sortez la pâte du four et séparez-la en deux. Abaissez un premier disque de pâte et récupérez les chutes. Versez la garniture dans le moule.
Abaissez un deuxième disque de pâte et coupez-le en 8 bandes. Gardez la 1ere, 3e, 5e et 7e bandes pour la partie horizontale et la 2e, 4e, 6e et 8e. Tressez si vous vous en sentez le courage, sinon mettez d'abord les bandes verticales puis les horizontales.

  • La cuisson :

Enfournez pour 40-45 min.
Laissez ensuite reforidir 3 à 4h avant de couper.

Blueberry pie
Blueberry pieBlueberry pieBlueberry pie
Blueberry pie
Repost 0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 06:24
Quand la barquette aux marrons se fait tarte

Vous vous êtes surpassées pour la fête des pères, j'imagine ?
Pour ma part, à l'occasion du repas de famille organisé et sachant qu'il y avait déjà deux desserts à base de fruits, j'ai cherché un truc que tout le monde mangerait. Quelle tarte apporter ?
En me rappelant qu'il aimait bien les barquettes aux marrons dont la base est une pâte sablée, je me suis dit banco ! Je m'échinerais beaucoup moins avec un moule à tarte qu'avec pleins de moules à barquette, et il me restait du fondant.
Il faut quand même prendre sa journée au vu des différentes couches de préparation.
Bon, au total dans cette jolie chose, 260g de beurre. Je vous conseille de sortir la grosse plaquette de beurre à l'avance et de la laisser à température ambiante.

Quand la barquette aux marrons se fait tarte

Pour un moule de 26cm de diamètre :

Pour la pâte sablée :

  • 250g de farine
  • 100g de sucre
  • 120g de beurre
  • 30g de poudre d'amande
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf

Pour la crème d'amande :

  • 65g de beurre
  • 65g de poudre d'amandes
  • 65g de sucre
  • 1 c. à s. de rhum
  • 1 oeuf

Pour la crème aux marrons :

  • 250g de purée de marrons (à ne pas confondre avec la crème de marron)
  • 50g de sucre glace
  • 75g de beurre mou
  • 1 c. à s. de rhum

Pour le glaçage :

  • 250 à 300g de fondant pâtissier
  • 50g de chocolat noir (facultatif)
Quand la barquette aux marrons se fait tarte
  • Préparez la pâte :

Mélangez ensemble la farine, le sucre, la poudre d'amande, et la pincée de sel. Ajoutez le beurre coupé en dés et sablez du bout des doigts. Une fois que vous avez une texture sablée uniforme, ajoutez l'oeuf et pétrissez rapidement jusqu'à avoir une pâte homogène. Fraisez la pâte avant de la mettre en boule et la mettre, filmée, 30 min au frais.
Préchauffez le four à 180°C et beurrez un moule à tarte de 26cm de diamètre.

  • Préparez la crème d'amandes :

Mélangez ensemble tous les ingrédients à la spatule. Abaissez la pâte à tarte dans le moule et remplissez de la crème d'amandes.

  • La cuisson :

Enfournez la tarte 15 min à 180°C, puis poursuivez la cuisson 10 min à 150°C. N'hésitez pas à couvrir de papier aluminium si vous trouvez que ça dore trop vite.

Laissez refroidir complètement avant de procéder à la suite.

Quand la barquette aux marrons se fait tarte
  • Préparez la crème aux marrons :

Travaillez ensemble tous les ingrédients (la purée de marron est dense, c'est normal). Déposez ensuite l'appareil sur la tarte et lissez à la spatule pour avoir une répartition uniforme.
Note : si vous utilisez des barquettes, formez des dômes et lissez-les à la spatule.

Vous pouvez réserver au frais.

  • Préparez le glaçage :

Faites ramollir le fondant au micro-ondes ou au bain-marie en ajoutant 1 c. à s. de sucre et 5cl d'eau, tout en le travaillant à la spatule. Lorsqu'il est suffisamment liquide, versez-le sur la tarte et lissez.

Réservez au frais au minimum 2h.

Repost 0
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 16:37
Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France

Bienvenue pour ce petit tour du monde en bouchées ! Si vous êtes du genre à goûter de tout, voici pour vous un tour du monde en un brunch (ou slunch) afin de goûter ces plats en version mini.
Commencez donc par le Tea time anglais pour vous laisser emporter par le voyage, et faites escale au Japon, avant de revenir vers des saveurs plus connues de votre France natale. Telle Alice, sentez-vous géants devant ces plats qui ne demandent qu'à être mangés !

Au menu, chers amis :

  • Grande Bretagne : mini Scottish Eggs et mini scones
  • Japon : mini ramen et mini dorayaki
  • France : mini croque-madame et mini tartes au noix grenobloises

Scottish Eggs : boulettes de viande farcies d'un oeuf dur.
Scones : petits pains qu'on tranche et tartine : incontournables du Tea time
Ramen : soupe de nouilles, garnies de viande, de poisson ou de légumes et d'un oeuf mollet
Dorayaki : pancakes japonais à base de miel fourrés à la pâte de haricots rouge (azuki) ou aux marrons
Croque madame : sandwich jambon-fromage surmonté d'un oeuf au plat
Tarte au noix grenobloise : tarte à la crème de noix surmontée d'un glaçage au rhum

Pour cause de rapetissement de ces plats, les oeufs de poule sont devenus des oeufs de caille, les bols des mini cocottes, et tout ce qui est rond n'a pas osé se faire plus gros que l'emporte-pièce. L'ensemble n'aura pris que 4h petites heures. Commencez par le sucré qui peut se conserver pour terminer par le salé qui vous donnera des suées.

Suivez l'écureuil de Hyde Park pour déguster des Scottish eggs et des scones.

Suivez l'écureuil de Hyde Park pour déguster des Scottish eggs et des scones.

Les mini scones (env 12 pièces) :

  • 100g de farine
  • 20g de sucre
  • 1 c. à s. de levure chimique
  • 15g de beurre
  • 1 oeuf de caille
  • 25ml de lait

Préchauffez le four à 220°C.
Mélangez la farine, le sucre et la levure. Incorporez le beurre en dés et sablez avec le bout des doigts. Ajoutez l'oeuf et le lait et pétrissez pour avoir la consistance d'une pâte.

Etalez la pâte sur une épaisseur de 1,5cm et découpez-y des ronds de 2 à 3cm environ. Disposez les scones obtenus sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez 5-7 min, ou jusqu'à ce que les scones soient dorés.

Laissez refroidir sur une grille et réservez.

Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France

Mini Scottish eggs (2 personnes) :

  • 4 oeufs de caille
  • 250g de viande de boeuf haché
  • 1/2 oignon finement émincé
  • 1 gousse d'ail finement hachée
  • 1/2 c. à s. de chapelure
  • huile d'olive
  • sel, poivre
  • persil haché
  • Préparez les œufs :

Faites chauffer une casserole d'eau jusqu'à ébullition. Baissez le feu et plongez les œufs de caille 4min dans l'eau frémissante. Transvasez-les dans un bol d'eau froide pour arrêter la cuisson. Écalez les œufs, déposez-les sur du papier absorbant et réservez-les.

  • Préparez la farce :

Dans un saladier, déposez la viande. Salez, poivrez, puis ajoutez l'oignon, l'ail, la chapelure et le persil. Malaxez et réservez 20 min au frais. Formez un coque de viande uniforme autour de chaque œuf en pressant bien pour faire adhérer.
Faites chauffer de l'huile dans une sauteuse et faites-y revenir les œufs - attention aux projections. Réservez-les sur du papier absorbant en attendant de les servir avec quelques feuilles de salade.

Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France

Et Mokona vous présente les ramen et dorayaki (si vous ne savez pas qui est Mokona, allez donc lire Magic Knight Rayearth -ok, peut-être pas pour le noir-, Tsubasa Réservoir Chronicle ou XXX Holic pour découvrir cette boule de poils).

Dorayaki (8 pièces)

Pancakes :

  • 1 oeuf
  • 70g de sucre
  • 1/2 c. à c. de miel
  • 90g de farine
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate de sodium
  • 80ml d'eau

Garniture :

  • tsubu-an ou crème de marron

Battez l'oeuf au fouet. Ajoutez le sucre et le miel et fouettez pour avoir un mélange mousseux. Ajoutez la farine, mélangez bien, et ajoutez petit à petit l'eau et le bicarbonate préalablement dissout.
Dans une crêpière ou une poêlé huilée au papier absorbant, sur feu moyen-doux, déposez une c. à s. de pâte (elle s'étalera toute seule en un cercle). Lorsque la crêpe est gonflée et fait des bulles, retournez et faites cuire l'autre face un peu moins longtemps. Continuez jusqu'à épuisement de la pâte. Selon la taille de votre poêle, vous pouvez procéder par lots de 2 ou 3.
Formez des sandwiches en déposant du tsubu-an ou de la crème de marron sur un pancake et en refermant d'un deuxième, faces brunes à l'extérieur.

Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France

Mini ramen (2 personnes) :

  • 200ml d'eau
  • 30g de nouilles somen
  • 1/2 cube de bouillon de poule
  • 4 à 6 petites aiguillettes de poulet
  • 2 oeufs de caille
  • coriandre, ciboulette
  • Préparez la garniture :

Faites revenir les aiguillettes, salez, poivrez. Réservez.
Portez une petite casserole d'eau à ébullition et baissez le feu. Déposez les œufs de caille 2 min, puis transvasez-les dans un bol d'eau froide. Écalez-les délicatement et réservez-les sur du papier absorbant.

  • Préparez les nouilles :

Portez les 200ml d'eau à ébullition avec le bouillon. Versez les nouilles et laissez cuire 3 min. Répartissez les nouilles et leur bouillon dans deux mini cocottes ou ramequins. Répartissez le poulet et l’œuf mollet coupé en deux. Parsemez de ciboulette et de coriandre.

Enfin, Marguerite la vache normande vous propose son croque madame et sa tarte aux noix :

Enfin, Marguerite la vache normande vous propose son croque madame et sa tarte aux noix :

Mini tartes au noix (9 pièces) :

Pâte brisée

  • 150g de farine
  • 60g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. à s. d'huile
  • 50ml d'eau

Garniture :

  • 50g de noix
  • 15cl de crème
  • 60g de sucre
  • 1 petit oeuf

Glaçage :

  • 3 c. à s. de sucre glace
  • 2 à 3cl de rhum
  • cerneaux de noix pour la déco
  • Préparez la pâte :

Mélangez farine, sucre et sel. Ajoutez l'huile et l'eau et travaillez rapidement la pâte. Formez une boule et laissez reposer au frais 30 min minimum. Préchauffez le four à 200°C.

  • Préparez la garniture :

Mixez les noix et mélangez-les avec la crème, le sucre et l'oeuf.
Etalez la pâte et foncez des mini moules à muffins. Remplissez de la garniture (2 à 3 c. à c. par pièce) et enfournez pour 20 min en surveillant de temps en temps.

  • Le glaçage :

Lorsque les tartelettes sont froides et démoulées, mélangez le sucre glace et le rhum et étalez une fine couche sur chaque pièce. Terminez en décorant d'un cerneau de noix.

Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France

Mini croque-madame (par personne) :

  • 1 oeuf de caille
  • 1 tranche de pain de mie
  • 1/2 tranche de jambon
  • gruyère râpé
  • sel, poivre

Cuisez l'oeuf de caille au plat, salez, poivrez et réservez.

Faites griller la tranche de pain. Coupez-la en deux ou coupez-y deux cercles avec un emporte-pièce. Répartissez du gruyère râpé sur l'une d'elle. Surmontez de la demi-tranche de jambon (emporte-piécée si vous le souhaitez), d'un peu de gruyère à nouveau et refermez. Faites chauffer quelques secondes au micro-ondes pour faire fondre le fromage, puis surmontez de l'oeuf au plat.

Salé, sucré, je vous souhaite un bon voyage !

Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France
Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France
Mini repas autour du monde : Japon, Grande Bretagne, France
Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:02

Le dernier jeudi de novembre, les Américains fêtent Thanksgiving ; un moment de convivialité, un événement familial, où chacun amène quelque chose et que l'on partage ensuite tous ensemble. La fameuse dinde aux marrons, la sauce aux canneberges, la purée de patate et petits pois, le pain de maïs, la tarte au potiron ou noix de pécan... Que de classiques qu'on commence à bien connaître en France.

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

Mais d'où vient l'origine de Thanksgiving ? Si je l'ai étudié à la fac, j'ai été surprise quand je parlais avec des Américains qui ne savaient pas trop d'où ça venait, où pensaient qu'il s'agissait d'une fête chrétienne (un remerciement à Dieu pour la nourriture qu'il nous donne). Hem, pas vraiment en adéquation avec l'histoire du pays et l'idée de self-made man justement mise en place par ces premiers pèlerins, à l'origine du Mayflower compact.
Alors, pour résumer, c'est le remerciement qu'ont les colons pour les Indiens qui les ont aidés à survivre lorsqu'ils sont arrivés dans le pays. Pour le détail, revenons en 1620, lorsque 102 personnes quittèrent l'Angleterre en bateau - le Mayflower - pour fuir l'Eglise Anglicane avec l'idée qu'ils auraient une toute nouvelle vie en Amérique. Ils passèrent par la rivière Saint Laurent et pensaient atteindre la Virginie (la première colonie, Jameston, y fut fondée en 1607). Or ils atteignirent le Michigan, en terre non-colonisée. Ils durent s'organiser par eux-mêmes pour survivre, mais durent également faire face à une nature très hostile : le premier hiver, le blizzard tua la moitié de la compagnie (alors que le voyage en mer ne fit que deux morts). Ce sont les Amérindiens qui les aidèrent, en leur montrant quels animaux et plantes ils consommaient, comment les chasser et planter, et comment survivre à l'hiver. Le tout premier Thanksgiving date de 1621, lorsque les colons invitèrent les Indiens à manger pour fêter leur toute première récolte.

Cette fête, "thank you for giving" célèbre donc le remerciement des colons envers les Amérindiens. On le fête en famille et la tradition veut que chacun amène quelque chose, et tout le monde partage ensuite le repas.
Je trouve ce moment d'Histoire très intéressant et beau, et c'est dommage qu'il ne soit pas plus connu de la nation américaine elle-même qui l'a soit oublié, soit détourné. D'autant que le vendredi suivant Thanksgiving, c'est le Black Friday : un jour de soldes monstres, où les gens se précipitent dès minuit dans les magasins. Et dont l'esprit sur-consumériste, hélas, est en totale opposition à celui célébré la veille.

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

J'ai eu l'occasion de fêter Thanksgiving aux Etats-Unis (deux fois même, mais une fois avec des Français qui m'ont demandé des plats... français), et je revois la petite dinde farcie aux marrons et à la saucisse, et la tarte aux noix de pécan que j'avais faite. Nous étions allés acheter la victuaille au Little Italy de San Diego, un de mes endroits favoris où nous déjeunions souvent et qui donnait sur la Marina.

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécanThanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan
Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécanThanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

Alors voici ma réinterprétation européenne de Thanksgiving. A la fois pour me remémorer ce Thanksgiving avec de très bons amis, et, pour répondre au défi "Thanksgiving à votre sauce", en me mettant dans la peau d'un colon arrivant en terre sauvage, et qui veut remercier les Indiens. Utiliser ses propres recettes, mais avec les ingrédients offerts. C'était pas voulu de faire le lien avec Little Italy, mais les recettes qui me sont venues à l'esprit sont italiennes. Encore.
Après tout, c'est comme ça qu'est née la cuisine italo-américaine.

Chez moi, ça nous donne donc des involtini de dinde farcis aux marrons et à la saucisse, avec un soupçon d'épices cajun pour relever - oui, ça vient de la Louisiane, mais on va pas chipoter - accompagnés de patate farcie aux petits pois. Pour le dessert, j'ai pensé à la fameuse torta della nonna, une tarte à la crème au citron décorée de pignons de pin. Sur cette base, le citron est devenu canneberge et les pignons pécan.
La recette de la tarte vient directement de ma famille d'Italie, c'est vous dire si je me mets à fond dans mon rôle de pèlerin !

Note : j'avais goûté les épices cajun et je pensais en trouver en grande surface, mais visiblement c'est pas si simple : pas envie de les acheter par internet, j'ai trouvé la recette pour en faire soi-même.

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

Pour un Thanksgiving à 4 :

Pour les involtini :

  • 4 filets de dinde
  • 60g de marrons cuits (en bocal ou en conserve)
  • 2 à 3 saucisses maigres
  • sel, poivre
  • 8 pincées d'épices cajun*

Pour les patates farcies :

  • 2 grosses pommes de terre
  • 2 c. à s. de crème fraiche
  • 1 boîte de petits pois
  • sel, poivre, épices cajun*, gros sel
  • huile d'olive

Pour la torta della nonna :

La pâte :

  • 150g de farine
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1/2 sachet de levure
  • 60g de sucre
  • 80g de beurre
  • 1 jaune d'oeuf

La garniture :

  • 125ml de lait
  • 6 c. à s. d'airelles fraiches en bocal
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 50g de sucre
  • 20g de farine
  • noix de pécan

* les épices cajun :

  • 2 c. à s. d'oignons en poudre
  • 2 c. à s. d'ail en poudre
  • 2 c. à s. d'origan
  • 2 c. à s. de basilic
  • 1 c. à s. de thym
  • 1 c. à c. de poivre noir
  • 1 c. à s. de poivre blanc
  • 1 c. à s. de piment de Cayenne
  • 4 c. à s. de paprika
  • 3 c. à s. de sel
Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

Dans l'ordre, je vous conseille de commencer par la tarte, puis les involtini et les patates. Je vous mets cependant l'ordre salé-sucré.

  • Préparez les involtini :

Taillez les saucisses et les marrons en morceaux. Dans un bol, mélangez-les avec des épices cajun (plus ou moins 2 pincées par personne), sel, poivre, voire un peu d'huile.
Déposez chaque filet de dinde sur un rectangle de film alimentaire et ouvrez-le en portefeuille - découpez avec le couteau pour ouvrir le filet. Déposez la farce au centre et roulez la viande en ballotine pour obtenir un cylindre. Enroulez la ballotine de film alimentaire, serrez les bouts pour qu'il ne s'ouvre pas. Réservez pendant que vous préparez le reste.
Pour la cuisson, plongez les ballotines 20 min dans l'eau bouillante. Au moment de servir, découpez-les en médaillons.
Note : avant d'envelopper de film alimentaire, vous pouvez roulez la ballotine dans du sel ou des épices.

  • Pour les patates farcies :

Préchauffez votre four à 200°C. Sur une plaque de cuisson, badigeonnez de l'huile d'olive. Roulez-y vos pommes de terre et roulez-les ensuite dans du gros sel ou des épices cajun (le mélange peut être fort pour certains, donc à vous de voir).
Percez-les ensuite avec une fourchette pour qu'elles n'explosent pas dans le four pendant la cuisson. Enfournez-les pour 25 à 30 min (évitez de les mettre sur du papier alu).
Lorsqu'elles sont sorties de four, laissez-les refroidir puis coupez-les en deux. Récupérez la chair et mélangez-la aux petits pois, avec la crème fraiche, du sel, du poivre, et des épices cajun. Farcissez les moitiés de pomme de terre et remettez quelques minutes sous le grill du four.

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan
Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

Préparez la torta della nonna :

  • Préparez la pâte :

Beurrez et farinez légèrement le plat à tarte. Laissez ramollir 80g de beurre à température ambiante.
Tamisez 150g de farine avec le sucre vanillé et la levure. Faites une fontaine et ajoutez le beurre en morceaux avec 60g de sucre et 1 jaune d'oeuf. Mélangez avec les doigts sans trop travailler la préparation. Filmez la boule obtenue et réservez au frais.

  • Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 180°C.
Mixez les airelles pour obtenir une purée. Mélangez celle-ci avec le lait dans une casserole et portez à ébullition.
Fouettez les 2 jaunes restants avec le reste du sucre (soit 50g). Ajoutez les 20g de farine.
Filtrez le mélange lait-airelles et versez-le d'un coup sur les jaunes d'oeuf. Mélangez soigneusement et continuellement pour éviter les grumeaux.
Versez la composition dans une casserole et mettre à feu doux en remuant en permanence et portez à ébullition. Couvrez et poursuivez la cuisson 5 min en remuant de temps en temps.

  • Préparez la tarte :

Abaissez la pâte en une épaisseur de 3-4mm. Foncez le moule à tarte et piquez le fond d'une fourchette. Versez la crème.
Répartissez des noix de pécan sur le dessus (soyez généreux, c'est Thanksgiving !).
Enfournez pour 25-30 min.
Vous pouvez éventuellement servir saupoudrée d'une cuillère de sucre glace.

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan
Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécanThanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécanThanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan
Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan

Cette recette répond au défi lancé par Recettes.de :

Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan
Thanksgiving à l'italienne : involtini de dinde aux marrons et torta della nonna cranberry-pécan
Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 06:10

Changeons un peu de registre, et revenons un peu du côté japonais. Une recette simple qui plaira à tous, composée de purée de haricots rouges (anko) et de châtaignes. Il existe quatre types de châtaignes : européenne, japonaise, chinoise et américaine. La châtaigne japonaise est plus grosse et plus tendre. Tout ça pour vous dire qu'on peut tout à fait faire la recette avec nos châtaignes européennes, mais évitez les châtaignes chinoises (les fameuses châtaignes d'eau que l'on trouve dans les supermarchés asiatiques) qui sont beaucoup plus craquantes et plus fades.
La recette et les informations proviennent de ce site, qui regorge de recettes japonaises.
J'ai pris du tsubu-an au lieu du koshi-an, c'est-à-dire des haricots non réduits en purée.

 

Tourte-japonaise-1.JPG

 

Pour une petite tourte de 18cm :

La pâte : 

  • 170g de farine
  • 50g beurre allégé
  • 1 c. à s. de sucre
  • 1 pincée de levure
  • 3 c. à s. d’eau

La garniture :

  • Un demi pot de haricots rouges en boite sucrés (ou en purée)
  • 1 c. à s. de châtaignes
  • 1 c. à s. de sucre (facultatif)
  • 1 c. à s. de lait pour la dorure

 

  • Préparez la pâte :

Mélangez les ingrédients secs, et sablez du bout des doigts avec le beurre. Ajoutez l’eau progressivement et pétrissez sans trop travailler jusqu’à avoir une pâte homogène. Filmez et réservez au frais 30 min à 1h.

  • Préparez la tourte :

Préchauffez le four à 190°C. Répartissez la pâte en 2/3 et 1/3, et abaissez les deux morceaux. Garnissez un moule de 18 cm graissé et fariné du plus gros disque de pâte. Garnissez de haricots rouges sucrés (entiers ou en purée). Coupez les châtaignes (pourquoi ne pas les griller au préalable ?) en petits morceaux et répartissez sur les haricots rouges. Saupoudrez du sucre. Recouvrez du deuxième disque de pâte et soudez les bords. Badigeonnez de lait et enfournez pour 20 min environ.

 

Tourte-japonaise-2-JPG

 

Recettes.de : Japon, tarte, tourte, dessert, gâteau, châtaignes, anko,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 08:53
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)

Dès qu'on dit "Tarte aux myrtilles", j'ai ce réflexe pavlovien de penser à cet épisode de Kaamelott et d'ainsi répondre "pourquoi, elle vous revient pas ?!", grande réplique de Dame Sély. Sa tarte se révèle immangeable tant la pâte est dure, et fait l'objet de beaucoup de remarques ("attention, faut pas s'amuser à attaquer ça avec des dents de lait !").

Cette tarte aux myrtilles répond en plus à un double intérêt : celui de réaliser la tarte aux myrtilles dauphinoise (car je suis contente de retrouver mes montagnes), non seulement pour moi, mais pour l'anniversaire de mon père, grand fan de tartes aux myrtilles et de Kaamelott. Et comme vous pouvez le voir sur cette page (voire à la fin de l'article pour les liens direct), j'adore refaire certaines recettes issues de séries, livres et films : Harry Potter, Friends, etc.

Bref, toujours est-il que nous adorons cette série, citant les répliques qui nous marquent, et ce d'autant qu'il s'y trouve Serge Papagalli (à droite sur la photo), qui campe le paysan Guethenoc, qui va toujours se plaindre au roi et veut tout cramer ; excellent comédien dauphinois, il vous en fait d'ailleurs découvrir l'accent avec brio.
Je vous présente donc la tarte aux myrtilles dauphinoise, qui est une version où l'appareil n'est composé que de myrtilles et sucre, sans crème pâtissière ni appareil aux oeufs.

La tarte aux myrtilles (Kaamelott)

Pour une tarte :

  • La pâte brisée :
  • 200g de farine
  • 100g de beurre
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 4cl d'eau environ
  • 30g de sucre semoule

La garniture :

  • 500g de myrtilles
  • 50g de sucre semoule
  • + un peu de sucre glace pour saupoudrer
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre et sablez avec les doigts ; frottez avec les mains pour un rendu uniforme. Ajoutez le jaune d'oeuf et l'eau petit à petit, jusqu'à former une boule. Filmez et laissez reposer 30 min au frais. Dans le même temps, préchauffez le four à 230°C.

  • Préparez la tarte :

Beurrez un moule à tarte et foncez-le avec la pâte abaissée. Piquez avec une fourchette et répartissez les myrtilles. Saupoudrez des 50g de sucre, et enfournez pour 20 à 30 min (surveillez bien). Laissez refroidir. Vous pouvez la déguster de suite ou la conserver au frais jusqu'au moment de servir.
Au moment de servir, saupoudrer d'un peu de sucre glace. Vous pouvez également servir avec de la crème fraiche.

La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
La tarte aux myrtilles (Kaamelott)
Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 07:19
Tarte au citron meringuée

Malgré les apparences et les recettes publiées, j'ai pas mal eu à cuisiner français quand j'étais en Australie. Après les crêpes que j'ai faites un nombre incalculable de fois le premier mois où je suis arrivée, voici une recette un peu plus évoluée, de laquelle je parlais à un collègue, et pour qui je l'ai d'ailleurs réalisée. Les photos ne sont pas à la hauteur de ce que j'attendais, mais elles sont toujours mieux que la première version que j'ai faite pour un repas "à la française" au début de mon séjour, que je n'ai pas publiée.
J'ai pris différentes recettes de ci de là, à savoir la pâte sablée du CAP Pâtissier, la crème au citron de Samar du blog Mes Interprétations Culinaires, et la meringue française (obligée !) est personnelle : j'entends par là qu'après plusieurs essais, j'ai trouvé ma dose et mon type de sucre (sucre glace).

Pour une tarte de 26cm de diamètre :

La pâte :

  • 250g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 70g de sucre glace
  • 120g de beurre à température ambiante
  • 30g de poudre d'amande
  • 1 oeuf

La crème au citron

  • 3 citrons (zeste et jus)
  • 3 jaunes d'oeufs (gardez les blancs)
  • 2x 12cl d'eau
  • 100 à 120g de sucre
  • 4 c. à s. de Maïzena
  • 30g de beurre en dés

La meringue

  • 3 blancs d'oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 80 à 100g de sucre glace

  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine, le sel, le sucre et la poudre d'amandes. Ajoutez le beurre en dés et sablez (frottez entre vos mains pour que ça soit uniforme). Ajoutez l'oeuf et travaillez rapidement pour avoir une pâte homogène. Formez une boule, filmez et laissez au minimum 30 min au réfrigérateur.

Préchauffez le four à 180°C. Abaissez la pâte et foncez un moule beurré. Tapissez de papier sulfurisé et recouvrez de haricots secs et faites cuire à blanc 20 à 25 min. Retirez le papier et les haricots et prolongez la cuisson environ 5 min.

  • Préparez la crème au citron :

Zestez les citrons et prélevez-en le jus. Mettez-le dans une casserole avec les zestes et 12cl d'eau. Faites infuser doucement jusqu'à ébullition.
Pendant ce temps, mettez dans un bol les jaunes, la moitié de l'eau et la Maïzena et fouettez pour avoir une crème homogène.
Passer le sirop au chinois pour retirer les zestes et versez-le sur la crème. Mélangez et remettez le tout dans la casserole à feu doux, en remuant constamment jusqu'à ce que la crème épaississe. Hors du feu, incorporez le beurre à la préparation. Versez le tout sur le fond de tarte et laissez prendre et surtout refroidir.

  • Préparez la meringue :

Montez les blancs en neige avec la pincée de sel. Lorsqu'ils commencent à être fermes, incorporez le sucre en pluie pour les serrer.
Transférez la meringue dans une poche à douille et dressez-la sur votre tarte ; pour qu'elle ne se rétracte pas, veillez à bien toucher les bords de la pâte.
Faites dorer sous la position grill du four (en surveillant car ça va vite) ou au chalumeau si vous en avez un.

Tarte au citron meringuée
Tarte au citron meringuée
Repost 0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 07:27

Tarte-choco-orange-1.JPG

 

Il y a des recettes qui t'obsèdent plusieurs jours après les avoir vues. Généralement, celles-là ne restent pas dans les favoris très longtemps, car il te faut assouvir ce besoin de la réaliser quand tu vois que tu as vraiment bloqué sur les photos et que tu as lu plusieurs fois la recette tellement ça te tente.
C'est ce qui s'est passé quand j'ai vu la sublime tarte au chocolat orange façon mendiants chez Epices & Moi. Non mais franchement, ses photos sont vraiment à tomber ! La texture du chocolat avec ce mode de cuisson (à four éteint) ne cessait de me tarauder !
Note : je n'ai pas mis longtemps à la réaliser après l'avoir vu, mais j'avoue que la publication a été plus longue...
J'ai réitéré sa recette à la lettre, à la seule différence que j'ai simplement mis des noix de cajou à la place du mélange de fruits secs pour une personne qui tolère seulement cette sorte de noix (et ça m'a d'autant plus motivée que je me suis dit que c'était une très bonne idée).
Ma mission, c'était de trouver un chocolat noir de bonne qualité et surtout, avec un fort pourcentage en cacao, ce qui est un challenge dans les pays anglosaxons, dont le record avoisine souvent les... 45% de cacao ! Youpi, c'est la fête...
J'ai fait une simple pâte sablée car je n'avais pas les ingrédients pour la recette de sa pâte (mascarpone et différentes farines). Mais j'étais très satisfaite du résultat : la pâte était cuite, se coupait bien, et cette texture de chocolat, avec un mariage très équilibré avec l'orange... A défaut d'une cerise sur le gâteau, c'était les noix de cajou sur la tarte ! ;)

 

Tarte-choco-orange-2.JPG

 

Pour une tarte (26cm de diamètre) :

Pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 100g de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 150g de beurre
  • 1 oeuf

Pour la garniture :

  • 250g de chocolat noir à 70%
  • 250ml de crème allégée
  • 100ml de lait de soja
  • 20g de beurre
  • 1 oeuf
  • le zeste d'1/2 orange
  • 1 poignée de noix de cajou

 

  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine, le sucre glace et la pincée de sel. Ajoutez le beurre et parcelles et sablez. D'abord avec les doigts, puis frottez entre vos mains pour être sûr d'avoir une texture uniforme.
Ajoutez l'oeuf et pétrissez rapidement pour avoir une boule homogène. Il est important de ne pas trop travailler la pâte. Réservez au frais pendant 30 min, dans du film transparent.

  • Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 170°C. Pendant le repos de la pâte, cassez le chocolat en morceaux dans un bol ou un saladier. Dans une casserole, portez le lait, la crème et le beurre à ébullition. Ajoutez le zeste d'orange. Versez le tout sur le chocolat et fouettez jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Ajoutez l'oeuf et mélangez à nouveau. Réservez.

  • La cuisson :

Beurrez et farinez un moule à tarte (à fond amovible pour moi). Sortez votre pâte du frigo et abaissez-la sur un plan de travail fariné. Faites-la cuire à blanc pendant 10 min en surveillant.
Sortez la tarte, éteignez le four. Versez la ganache au chocolat et remettez dans le four éteint pendant 20 min.
A la sortie du four, laissez reposer 3 à 4h à température ambiante.
Parsemez de noix de cajou torréfiées et concassées au moment de servir.

 

Tarte-choco-orange-4.JPG

Une texture parfaite !

 

Recettes.de : tarte, tarte sucrée, chocolat, orange, noix, noix de cajou, dessert

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0