Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 06:48
Mitarashi dango

Il y avait longtemps que je voulais tester ces brochettes de boulettes de gâteau de riz, servies avec une sauce soja sucrée. Plus simples à réaliser que les mochi, leurs cousins farcies (généralement à la pâte de haricots rouges sucrée), je me demande pourquoi je n'en ai pas réalisés plus tôt.
Pour cette recette, allez faire un tour chez votre épicier asiatique, et chez Cuisine, pâtisserie, chocolat and co pour la recette originale.

J'ai réalisé cette recette en vidant mes placards avant mon départ en vacances. Maintenant que je suis de retour d'Italie, je compte bien vous retrouver et vous faire partager un peu la cuisine des Pouilles. En attendant, escale au Japon :

Pour 8-9 petites boulettes (environ 3 brochettes) :

Pour les boulettes :

  • 4 c. à s. de farine de riz
  • 3 c. à s. de farine de riz gluant
  • 8cl d'eau environ

Pour la sauce :

  • 50ml d'eau
  • 50g de sucre
  • 1 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à c. de mirin
  • 1 c. à c. de fécule de pomme de terre

  • Préparez les boulettes :

Faites chauffer une casserole d'eau jusqu'à ébullition.
Mélangez les deux farines et ajoutez l'eau petit à petit jusqu'à obtenir une pâte ferme mais travaillable. Façonnez des boulettes et plongez-les dans l'eau bouillante. Lorsqu'elles remontent à la surface, retirez-les à l'aide d'une écumoire et réservez-les sur du papier absorbant.
Mouillez un petit pic à brochette et placez 3 boulettes dessus. Réservez.

  • Préparez la sauce :

Mélangez tous les ingrédients de la sauce sur feu vif. Lorsqu'elle devient sirupeuse, retirez du feu. Versez sur les brochettes et dégustez aussitôt.

Recettes.de : Japon, riz, dango, mochi, pâtisserie, soja

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 07:26
Les barquettes aux marrons

Pâtisserie typique qu'on trouve chez le boulanger, réalisée ici maison, à quatre mains, et non sans mal ! C'est la pâtisserie préférée de mon père, que nous lui avons faite pour son anniversaire (avec la tarte aux myrtilles, oui oui) avec ma maman. C'est elle qui a trouvé la recette sur le-cuisiner.net, que nous avons suivie presque à la lettre : nous n'avons pas mis de cacao dans le fondant, et avons fait le filet de chocolat en quinconce. Les différentes étapes ne sont pas difficiles ; c'est parfois long, notamment lorsqu'il fait bien chaud et qu'il faut respecter des temps de prise. L'épreuve ultime : le fondant ! On a beau savoir qu'il faut le fondre doucement, on a galéré pour avoir la bonne texture, et pour le nappage, c'était carrément le festival !
Au moins, l'invité d'honneur les a trouvés très bons. Ouf.
La recette indique 18 barquettes, mais on a pu en faire plus, ce qui nous permettait d'en avoir quelques unes en réserve en cas de ratage.

Pour 18 barquettes :

La pâte sablée :

  • 125g de beurre
  • 250g de farine
  • 100g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel

La crème d'amandes :

  • 65g de beurre
  • 65g de poudre d'amandes
  • 65g de sucre glace
  • 1 c. à s. de rhum
  • 1 oeuf

La crème de marrons :

  • 250g de purée de marrons au naturel (à défaut de purée de marrons glacés)
  • 50g de sucre glace
  • 75g de beurre mou
  • 1 c. à s. de rhum

Le glaçage :

  • 300g de fondant blanc (magasin spécialisé)
  • 75g de chocolat noir

  • Préparez la pâte :

Dans un saladier, mélangez le beurre, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez l'oeuf, puis incorporez la farine. Pétrissez sur le plan de fariné jusqu'à avoir une boule homogène. Fraisez la pâte, puis enveloppez d'un film étirable et réservez au frais 30 min à 1h.
Etalez la pâte (sur 1/2 cm d'épaisseur), et garnissez des moules à barquettes beurrés.
Préchauffez le four à 180°C.

  • Préparez la crème d'amandes :

Travaillez ensemble, à la spatule, tous les ingrédients jusqu'à avoir une consistance homogène. Garnissez les barquettes à ras.

  • La cuisson :

Enfournez 15 min à 180°C, puis 10 min à 150°C. Laissez refroidir complètement avant de passer à la suite.

  • Préparez la crème de marrons :

Travaillez ensemble le beurre, la purée de marrons, le sucre glace et le rhum jusqu'à avoir une préparation uniforme. Déposez une cuillère à soupe sur chaque barquette et lissez à la spatule, du haut vers le bas, pour avoir une dôme régulier sur chaque barquette. Réservez au frais.

  • Le glaçage au fondant :

Faites fondre au bain-marie le fondant blanc, selon les instructions du pot (entre 30 et 35°C, mais la texture était encore trop épaisse). Nappez à la spatule les barquettes (ou plongez-les dans le fondant si vous avez le coup de main), et réservez au frais.

  • Le glaçage au chocolat :

Une fois le fondant durci, faites fondre le chocolat au bain-marie. Garnissez un stylo de pâtisserie ou une poche à douille dans laquelle vous couperez l'embout, et faites des stries de chocolat sur les barquettes. Laissez refroidir.

Les barquettes aux marrons
Repost 0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 07:34
Lamington cake

Vous en avez sûrement déjà vus ou entendu parlé. C'est ce fameux gâteau que l'on trouve partout en Australie, constitué d'une génoise (dit aussi sponge cake) enrobée de chocolat et de noix de coco râpé, et parfois fourré à la confiture.
La première fois que je l'ai goûté, acheté en supermarché, je n'ai pas aimé. C'était sans saveur, la génoise n'avait rien, et même le chocolat et la coco ne se sentaient pas tellement. J'avais vraiment l'impression de manger de l'éponge, pour le coup. Et puis, je me suis dit qu'il fallait retenter le coup ailleurs, au moins dans une pâtisserie. J'ai mis du temps, parce que bon, vers $4-5 la part avec risque de ne pas aimer, ça me paraissait cher. J'ai réussi à en trouver à $2.50 à Sydney, et j'ai enfin pu le goûter. Et là, j'ai bien aimé : certes parce qu'il était fourré de confiture, mais au moins je sentais l'enrobage. Allez banco, je le réitère.
Et là, c'est après moult péripéties et au troisième essai que je vous les présente enfin. Etant maudite de la génoise (la première fois le gâteau ne monte pas, la deuxième fois il n'est pas cuit à l'intérieur) et ayant grand peine à parfois maitriser ce nouveau four, j'ai finalement repris une recette davantage cake pour être sûre d'avoir la bonne texture. Pour l'enrobage, j'ai repris la recette chez Je Papote.

Lamington cake
  • Préparez la génoise (la veille ou quelques heures avant) :

Préchauffez le four à 180°C. Mélangez la farine, le sucre et la levure. Ajoutez les oeufs l'un après l'autre, puis le beurre et la vanille. Mélangez bien, versez dans petit moule à cake (23cm) ou un moule carré à bords hauts d'environ 20cm de côté, beurrés et farinés. Enfournez pour 40-45 min environ (surveillez selon votre four).
Laissez refroidir, voire mettez-le au frigo en attendant pour quelques heures.

  • La garniture :

Coupez les bords et le bombé du haut pour avoir des gros carrés. Coupez chaque carré en deux et garnissez-le de confiture. Repliez les carrés comme des sandwiches.

  • Préparez le glaçage :

Mélangez le sucre et le cacao, et ajoutez l'eau bouillante. Dans une assiette à côté, répartissez la noix de coco. Roulez chaque carré dans le mélange au chocolat puis roulez-le dans la noix de coco. Laissez refroidir au frigo.

Lamington cake
Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 06:46
Le maxi cookies à l'amande

Avis s'il y a des dépressives qui doivent faire leur mémoire et veulent se noyer rechercher du réconfort dans les cookies lors du pétage de câble de 23h : le maxi cookies à base de poudre d'amandes est là pour te sauver la mise, le jean et ce qui te reste de dignité.
J'ai vu cette recette chez Sweetnessandmore qui elle-même l'a vue chez Jenny. J'ai simplement divisé les quantités par deux car il ne me restait pas assez de poudre d'amandes (qu'est-ce qu'on peut attendre d'un pétage de câble à 22h30 ?) mais je l'ai étalé sur 20 cm tout de même et j'avais un cookie bien plat comme j'aime

 

Pour 1 maxi cookie de 20cm de diamètre :

  • 120g de poudre d'amandes
  • 1 oeuf
  • 50g de sucre (édulcorant pour moi)
  • 1/2 sachet de sucre vanillé
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 1 grosse poignée de pépites de chocolat

 

Préchauffez le four à 180°C. Blanchissez l'oeuf avec les sucres. Ajoutez ensuite la levure et fouettez. Enfin, incorporez la poudre d'amandes avec une spatule, jusqu'à obtenir une boule de pâte. Incorporez les pépites de chocolat.

Sur une plaque tapissée de papier sulfurisée, étalez la pâte à la main (attention ça colle) de façon à obtenir un rond régulier. Enfournez pour 15 à 25 min selon que vous voulez un cookie encore fondant ou moelleux.

 

Recettes.de : cookies, restes, amandes, light, chocolat, cuisine saine, comfort food

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 09:19
Cookies battle : Recettes Michel et Augustin vs Moustache Cookies

Très souvent, nos marques favorites de cookies proposent leur recette au dos des paquets. On les essaie, tantôt celle-ci, tantôt celle-là, et on dit à chaque fois "miam miam c'est très bon". Mais si l'on voulait vraiment comparer, ne vaut-il pas mieux faire les fournées en même temps et voir quel résultat s'approche le plus de ce qu'on aime ?
C'est en tout cas ce que j'ai fait avec les recettes de Michel et Augustin et de Moustache Cookies (pour plus d'info sur ces derniers, voyez cet article). C'est surtout en voyant la recette de Michel et Augustin pour des petites quantités que ça m'est venu à l'esprit : avec le reste, faire une nouvelle fournée de cookies mais d'une recette différente.
J'ai basé mes proportions sur l'oeuf : comme Michel et Augustin n'utilise qu'un demi-oeuf pour faire 6 cookies, j'ai pris le demi-oeuf restant pour faire la recette de Moustache Cookies, dont j'ai divisé les proportions par deux. J'ai pu faire 9 cookies.
Et pour ces deux recettes, pas de prise de liberté : j'ai suivi les recettes à la lettre, rien changé aux ingrédients, et ai utilisé la même cuillère à glace pour faire les boules de pâte.
Il est assez marrant de faire la différence quand on prépare les cookies : pour Michel et Augustin, on met tout ensemble et on mélange, pour Moustache Cookies, on ajoute au fur et à mesure ; les préparations ont des consistances différentes ; les temps et températures de cuisson sont différents ; la texture même des cookies est différente.
Sur les photos, la fournée Michel et Augustin est à gauche, et celle de Moustache Cookies est à droite.

Cookies battle : Recettes Michel et Augustin vs Moustache Cookies
Recette Michel et Augustin (6 cookies) Recettes Moustaches Cookies (9 cookies)
60g de beurre frais 80g de beurre
90g de farine 50g de sucre blanc
70g de sucre de canne 75g de cassonade
1/2 oeuf frais 4ml d'arôme de vanille
2 pincées de levure 1/2 oeuf frais
1/2 pincée de sel 140g de farine
50g de pépites de chocolat 4g de Fleur de sel
  4g de bicarbonate de soude
  50g de pépites de chocolat

On peut déjà voir que les proportions beurre/farine/oeuf ne sont pas les mêmes et on s'attend déjà à des résultats différents. Plus il y a de beurre, plus le cookie s'étalera à la cuisson, et c'est inversement pareil pour la farine : plus il y a en, plus le cookie aura une texture de gâteau et non de biscuit.

 

  • Préparez la pâte :

Michel et Augustin :
Préchauffez le four à 160°C.
Tamisez la farine et la levure dans un saladier. Creusez un puits et ajoutez la pincée de sel, le beurre en morceaux, le demi-oeuf et le sucre de canne. Avec une cuillère en bois, mélangez ('massez et malaxez', qu'ils ajoutent) le tout pour en faire une pâte homogène. Ajoutez le chocolat.
A l'aide d'une cuillère à glace, dressez 6 boules de pâte sur une plaque de cuisson chemisée de papier sulfurisé.

Moustache Cookies :

Préchauffez le four à 180°C (je l'ai augmenté une fois la cuisson de la fournée Michel et Augustin finie).
Fouettez le beurre avec le sucre blanc et la cassonade jusqu'à obtenir une pâte légèrement crémeuse et homogène.
Ajoutez l'oeuf et la vanille. Remuez encore (la pâte se liquéfie un petit peu plus et prend une coloration un peu plus brune).
Ajoutez ensuite la farine, le bicarbonate et la Fleur de sel. Mélangez encore (la pâte prend de la consistance et devient dur à mélanger).
Ajoutez le chocolat.
Faites des tas avec votre cuillère à glace sur la plaque de votre four.

 

  • La cuisson :

Michel et Augustin : 17 min à 160°C.
Moustache Cookies : 8-9 min à 180°C en haut ou à mi-hauteur; ils doivent avoir les bords légèrement bruns ; laissez-les reposer sur la plaque pour qu'ils finissent de cuire hors du four.

Cookies battle : Recettes Michel et Augustin vs Moustache Cookies
  • La dégustation :

Passons maintenant à ce qui nous intéresse le plus.
Comme on peut le voir à la sortie du four, les cookies Michel et Augustin sont plus étalés, tandis que ceux de Moustache Cookies sont plus denses. Rapport à la proportion beurre/oeuf/farine.
Au niveau de la texture, j'ai changé plusieurs fois d'avis.
Disons qu'au niveau de la texture, c'est Michel et Augustin qui se rapproche plus de l'idée que je me fais du cookie, dans le sens où il est vraiment croustillant à l'extérieur (chose que je trouve de plus en plus rare dans les recettes maison : on cherche tellement le moelleux à l'intérieur que parfois il n'y a plus de croustillant du tout).
Pour l'instant, Michel et Augustin respecte bien l'idée du cookie : étalé, croustillant sur les bords, de jolies craquelures, un centre moelleux.

Pour la fournée Moustache Cookie, j'ai eu droit à vrai moelleux en bouche : peut-être parce qu'à l'intérieur, c'était à peine cuit, voire cru. En revanche, c'était moins fort en sucre que Michel et Augustin. Moins craquant, mais moins fort en sucre.
En revanche - et c'est pour ça que je dis que j'ai changé d'avis plusieurs fois - en termes de dégustation ultérieure, il tient mieux la distance. J'en ai mangé plus tard dans la soirée et le lendemain, et là ils avaient un peu durci, et j'ai trouvé un coeur moelleux (et, bizarrement, cuit ?), là où ceux de Michel et Augustin étaient plus durs à casser en deux.

 

Cookies battle : Recettes Michel et Augustin vs Moustache Cookies

Verdict :

- pour une dégustation à la sortie du four, privilégiez Michel et Augustin. Pour une dégustation ultérieure, visez Moustache Cookies.

- pour une utilisation de la pâte à cookies dans d'autres préparations, je vous préviens que celle de Michel et Augustin est plus beurrée et plus sucrée ; voire un brin crunchy avec les cristaux de sucre. Celle de Moustache Cookies, plus chargée en farine, atténue le goût du sucre.

- note : le temps de cuisson des cookies de Moustaches Cookies devrait être à revoir. Je comprends l'idée d'une cuisson rapide avec une forte température pour cuire l'extérieur et garder le coeur moelleux, mais je pense que rallonger le temps de cuisson ne serait pas du luxe. Sans s'aligner sur Michel et Augustin, peut-être que 10-12 min à 170°C devraient être un bon compromis.

- au départ, j'étais sceptique quant à la fournée de Michel et Augustin, mais pour du cocooning le soir devant la télé - car juste à la sortie du four - ils étaient parfaits. Les cookies Moustache Cookies ont passé la journée avec moi dans un tupperware, et le soir venu ils étaient très bons : moelleux, pas crus et avec finalement une épaisseur qu'il m'arrive de retrouver dans certaines boulangeries-pâtisseries qui vendent des cookies.

J'espère vous avoir donné envie de réaliser l'une ou l'autre des recettes. Pour ma part, j'ai pu goûter et faire mon choix en conséquence.

 

Recettes.de : cookies, chocolat, goûter, biscuits, cocooning, Etats-Unis, France

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 11:20

Woopies-Oreo-1.JPG

 

Au départ, ça devait être des macarons (ne rigole pas, s'il te plait), mais mon assurance légendaire a fait, d'autant plus pour mon premier essai, que je n'ai pas assez macaronné parce que j'avais peur de trop macaronner : comme tout ce qu'on rate en cuisine d'ailleurs, c'est en général parce qu'on s'est arrêté avant d'arriver au résultat. Résultat, des craquelures mais pas de colerette !
Mais qu'à cela ne tienne : c'est qu'elles sont réutilisables, ces petites boules très cacaotées ! Oui, très cacaotées, car je les ai voulues aussi noires que des Oreo dont je les ai fourrées (la recette est là, mais comme je suis gentille je la remets sur ce billet). Si tu veux du pas trop sucré, tu as frappé à la bonne porte : cacaoté, mais adouci par la pâte d'Oreo. Un petit plaisir à prendre avec le café, le tout en mode black and white, s'il te plait !

 

Woopies-Oreo-3.JPG

 

Pour 8 mini woopies :

Les coques :

  • 1 blanc d'oeuf
  • 20g de sucre (1 + 1/2 tbsp)
  • 100g de sucre glace
  • 60g de poudre d'amandes
  • 50g de cacao en poudre maigre

La pâte d'Oreo :

  • 300ml de lait de soja
  • 20 biscuits Oreo

 

  • La pâte d'Oreo :

A faire quelques heures avant de faire les coques. Broyez les biscuits dans un sac congélation à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Faites-les fondre doucement avec le lait dans une casserole, en remuant de temps en temps. Au bout d'un moment, le mélange va s'épaissir. Retirez du feu, mixez s'il reste des grumeaux et versez dans un pot. Réservez.

  • Les coques :

Tamisez ensemble le sucre glace, la poudre d'amandes et le cacao et réservez. Montez le blanc en incorporant le sucre en trois fois, jusqu'à obtenir le bec d'oiseau. Incorporez le mélange sec et travaillez jusqu'à obtenir le fameux ruban (ou pas).
Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, dressez des petites boules de pâte à l'aide d'une poche à douille.
Préchauffez le four à 180°C et laissez reposer les croûtes 30 min.
Enfournez pour environ 8 min.

  • Le dressage :

Une fois les coques refroidies, garnissez-en la moitié de pâte aux Oreo et recouvrez de l'autre moitié. Réservez au frais, ou dégustez de suite avec un bon café.

 

Woopies-Oreo-2.JPG

 

Recettes.de : defi arc-en-ciel, couleur noire, chocolat, woopies, goûter, Oreo, Etats-Unis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Chocolat Tea time
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 08:14

Avion-crepes-1.JPG

 

S'élever au-dessus des nuages, c'est la superbe sensation et la superbe vue que j'avais dans l'avion pour l'Australie. Cette image de nuage traversés par les rayons de l'aube, tandis que vous vous élevez et que les gratte-ciels de Singapour se font plus petits... Tout cela avec Paradise de Coldplay sur les oreilles, c'est tout simplement magique.
Alors c'était vraiment fun de découvrir ensuite le défi du mois de février de Recettes.de, qui est la crêpe dans les nuages.
Que dites-vous donc d'un avion de crêpes aux passagers mangue et chocolat, sur un nuage coco ? Oui, car je ne sais pas pour vous, mais moi la coco, ça me fait voyager autant qu'une pub Ushuaïa, avec ces images d'îles paradisiaques.
Alors triple jackpot que cette recette, parce que faire des crêpes à son coloc' est un passage obligé pour tout Français expatrié, que je n'aurais pas la frustration de rater la Chandeleur, et que ma sensation dans les nuages colle à merveille avec la couleur locale.
En ce qui concerne la pâte à crêpes, j'ai pris ma recette simple habituelle, en innovant en lisant dans mon Almanach de Ladurée que pour une pâte plus légère, on mettait moitié eau, moité lait. La garniture quant à elle n'a rien d'extraordinaire en soi : du chocolat, du yaourt à la mangue, et une chantilly coco. C'est le montage qui a été laborieux à faire, même si j'avais des plans telle une Léonard de Vinci en herbe.

 

P1010402

 

Pour 1 avion :

Pour la pâte (8 à 10 crêpes) :

  • 1 oeuf
  • 250g de farine
  • 20cl de lait
  • 15cl d'eau
  • 1 c. à s. d'huile ou 25g de beurre

Par avion :

  • 5 crêpes
  • 20g de chocolat au lait
  • 200g de yaourt à la mangue
  • 10cl de crème liquide entière
  • 10cl crème de coco (22%MG au minimum)

 

Mettez au frais, voire au congélateur, les deux crèmes, le cul de poule et les fouets (idéalement 2h avant, voire plus).

  • Préparez les crêpes :

Versez la farine dans un saladier. Creusez un puits, mettez-y l'oeuf, et commencez à fouetter en ajoutant progressivement le lait et l'eau, pour éviter les grumeaux. Terminez avec l'huile et fouettez, pour avoir une pâte homogène.
Graissez une poêle et faites vos crêpes. Réservez.

  • Préparez la garniture :

Fouettez les deux crèmes bien froides pour les monter en chantilly. Réservez au frais.
Faites fondre le chocolat au lait

  • L'assemblage :

Coupez les crêpes en carrés en élaguant les bords. Garnissez les crêpes de fines couches de chocolat fondu. Répartissez ensuite le yaourt à la mangue. Roulez une première crèpe sur elle-même. Prenez le rouleau, posez-le sur le bord de la deuxième crêpe, et roulez à nouveau pour obtenir un gros cylindre. Réservez.
Pour les ailes, ramenez chaque côté vers le centre, et pliez une nouvelle fois pour avoir quelque chose de plat. Coupez une partie de l'une des crêpes pour avoir des ailes plus courtes pour l'arrière de l'avion.
Garnissez les assiettes de chantilly.
Posez une des grandes ailes sur la chantilly, et la petite aile de l'autre côté de l'assiette, parralèle. Posez dessus le corps de l'avion, qui doit leur être perpendiculaire. Enfin, et à l'aide de cure-dents pour faire tenir le tout, posez la dernière planche d'ailes sur la première, sur le corps de l'avion. Faites tenir les ailes par deux cure-dents de chaque côté, et un sur le corps de l'avion.
Vous pouvez utilisez les chutes pour l'arrière de l'appareil ou pour faire des roues si vous le sentez.


Maintenant, on met Coldplay à fond et on déguste !

 

Avion-crepes-2.JPG

Prêts pour le décollage ?
 


 

 

Recettes.de : crêpes, chocolat, chantilly, noix de coco, mangue, dessert, Australie Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 08:14

D'après mon livre "Easy British Cooking", "Parkin désigne un genre de pain d'épices du Yorkshire, fait à base de flocons d'avoine, de mélasse et d'épices". Les cookies sont faits avec les mêmes ingrédients, ont la même saveur, avec une texture crunchy.
Cela me permettant d'utiliser mon Golden Syrup et ma mélasse, je n'ai pas hésité à les faire : j'ai simplement divisé les quantités par deux et utilisé du son d'avoine au lieu des flocons. On fait avec ce qu'on a.

  Parkin-cookies-3.JPG

 

Pour 10 cookies :

  • 60g de farine
  • 1 c. à s. de levure chimique
  • 60g de son d'avoine
  • 1/2 c. à c. de gingembre en poudre
  • 1 pincée de quatre épices
  • 1,5 c. à s. de sucre brun
  • 40g de beurre doux
  • 1 c. à s. de Golden Syrup
  • 1/2 c. à s. de mélasse
  • sucre glace (finition)

 

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez les ingrédients secs, ensemble, soit la farine, la levure, le son d'avoine, le gingembre, le quatre épices et le sucre. Faites un creux au milieu.
Dans un casserole, faites fondre le beurre avec le Golden Syrup et la mélasse et mélangez. Versez sur les ingrédients secs et mélangez bien avec une cuillère en bois.
Sur un plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, répartissez des boules de pâte de la taille d'une noix en les espaçant.
Enfournez pour 15 min.
Laissez refroidir 2 min sur la plaque à la sortie du four puis laissez refroidir complètement sur une grille. Saupoudrez de sucre glace et servez.

 

Parkin-cookies-2.1.JPG

 

Recettes.de : cookies, avoine, Golden Syrup, Angleterre, cuisine britannique, épices, mélasse, restes

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 08:40

Vous l'aurez remarqué, je fais pas mal de recettes avec de la mélasse, histoire de réutiliser celle-ci. Alors évidemment, les desserts anglosaxons, notamment les gingerbreads, sont tout-à-fait à propos.
J'avais vu cette recette chez Angel Cake, et je l'ai réitérée, avec mes petits modifications pour épuiser plusieurs trucs entamés, notamment les raisins secs, que j'ai fait mascérer. Finalement, entre le Golden Syrup, les raisins Golden et la vergeoise blonde, j'aurais pu le re-baptiser le Golden Cake !
Avec des notes d'orange, ce gâteau rappelle encore Noël et se déguste très bien à l'heure du thé.
Je n'ai pas mis de glaçage, mais si vous en faites un, baissez la quantité de sucre dans le gâteau, car ça sera beaucoup trop sucré.

  Cake-miel-melasse-1.JPG

 

Pour un cake ou 6 grosses muffins (12 mini) :

  • 120g de miel (ou Golden Syrup)
  • 50g de mélasse
  • 100g de sucre muscavado très noir (vergeoise blonde pour moi)
  • 2 c. à c. de quatre épices
  • 150g de beurre doux ramolli
  • 2 oeufs battus
  • 200g de fruits confits (ou mélange de raisins secs Sultanine, Corinthe et Golden)
  • 3 c. à s. de jus d'orange
  • 190g de farine
  • 3/4 c. à c. de levure

Glaçage :

  • 100g de sucre glace
  • 3 c. à c. de jus d'orange

 

  • Au préalable :

Mélangez les raisins secs dans un bol et faites-les mascérer dans le jus d'orange. Préchauffez le four à 180°C et graissez un moule à cake ou 6 grosses empreintes (ou 12 petites) à muffins.

  • La préparation :

Dans une casserole, faites fondre ensemble le miel, la mélasse, le sucre et les épices, jusqu'à ce que le surcre se dissolve et que le mélange commence à cuire (dès les premières bulles).
Retirez du feu et ajoutez le beurre en morceaux, puis les oeufs battus, un à un. Terminez en ajoutant la farine et la levure, les raisins et le jus d'orange. Mélangez bien. Versez dans les empreintes.

  • La cuisson :

Enfournez le grand moule pour 40-45 min. S'il s'agit de gros muffins, faites cuire 25 min. Si ce sont des mini, entre 17 et 20 min. A la sortie du four, attendez 5 min avant de démouler, puis laissez refroidir complètement sur une grille.

  • Le glaçage :

Mélangez le sucre glace et le jus d'orange, et badigeonnez-en le cake totalement refroidi.

 

Cake-miel-melasse-2.JPG

 

Recettes.de : muffin, miel, mélasse, épices, Angleterre, cuisine britannique, gâteau, dessert

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 09:26

Auguri ! Ou bonne année, pour commencer.
Pour éviter un trop gros choc à votre estomac avec la reprise soudaine d'une alimentation saine, je vous propose un moment détente avec votre café, à réinventer en cheesecake. L'envie m'en a pris, et ça s'est révélé bien bon, avec ces arômes de café et d'amande amère. Et allégé, s'il vous plait ! Du fromage frais allégé, du café et des amaretti. Seule la chantilly garde son petit apport calorique, mais on a fait pire !
La prochaine fois je me garderai peut-être de cuire le fond sablé, car j'ai découvert que les amaretti brunissaient bien plus vite que les Petits Lu ! Heureusement, ça n'a pas cramé ! Pour l'appareil, pas de cuisson. Le petit bémol : le café apportant plus de liquide, il faut laisser plus longtemps au frais ou bien mettre de l'extrait de café à la place d'une partie du café..

 

Cheesecake-cafe-amaretti-1-copie-1.JPG

 

Pour 2 à 4 personnes (18cm de diamètre)

Pour le fond :

  • 120g d'amaretti
  • 70g de beurre allégé

Pour l'appareil :

  • 400g de fromage frais à tartiner
  • 60g de sucre
  • 4 tasses (selon les goûts) de café fort
  • 10cl de crème liquide froide

 

Préchauffez votre four à 160°C.
Réduisez les amaretti en miettes avec un rouleau à pâtisserie. Faites fondre doucement le beurre et mélangez-le avec les miettes d'amaretti. Tapissez un moule à manqué de 18cm de diamètre graissé de la préparation, et mettez au four 10-15 min (surveillez bien).
Dans un récipient, battez le fromage avec le sucre et ajoutez le café. Réajustez à votre goût.
Montez la crème froide en chantilly et incoporez-la délicatement à la préparation. Laissez au frais de 12 à 18h, le temps que ça prenne.

 

Dégustez au goûter, avec un bon café ! Et pourquoi pas un Grand Cru Nespresso ?

Cheesecake-cafe-amaretti-2.JPGCheesecake-cafe-amaretti-4.JPG

 

Recettes.de : cheesecake, amaretti, café, Italie, desserts, gâteaux,

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

 

Repost 0