Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:22
Oyaki boeuf-poivron

Un malheureux poivron qui se laissait dépérir dans le frigo m'a incitée à tester cette recette japonaise simple et facile qu'est l'oyaki : un petit chausson cuit à la poêle, prêt en deux temps trois mouvements, que j'avais repéré chez Histoire de fruits ainsi que Pich à la fraise. On peut varier la garniture au gré de ses envies et des saisons, ce que je trouve bien pratique en plus de permettre de vider le frigo.
J'ai essayé de respecter la recette traditionnelle qui comprend de la farine de riz, parfois de sarrasin (que j'ai remplacée par de l'épeautre pour conserver le côté rustique du résultat escompté).

Pour 10-12 oyaki :

Pour la pâte :

  • 100g de farine de riz
  • 100g de farine de petit épeautre
  • 100g de farine de blé
    OU 300g de farine de blé
  • 13cl d'eau
  • 1/2 c. à c. de sel

Pour la garniture :

  • 1 poivron vert :
  • 100g de bœuf haché
  • 1/2 c. à s. de dashi en poudre
  • 3 c. à s. de sauce soja sucrée
  • 1 cm de gingembre (à défaut du gingembre en poudre)
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
Oyaki boeuf-poivron
  • Préparez la pâte :

Mélangez les ingrédients de la pâte jusqu’à obtenir une pâte bien élastique et facile à travailler. Si elle est trop collante, rajoutez un peu de farine, trop épaisse, rajoutez de l’eau. Laissez reposer pendant que vous préparez la garniture.

  • Préparez la garniture :

Coupez le poivron épépiné en dés et faites-le revenir à la poêle avec l’huile de sésame. Hachez l’ail et le gingembre. Faites cuire 5 minutes et ajoutez le boeuf haché. Faites-le dorer rapidement, puis ajoutez le reste des ingrédients avec 1/2 verre d’eau et finissez la cuisson (la quasi totalité du liquide doit s’être évaporé.
Laissez refroidir la farce.

  • Préparez le montage :

Prélevez un petit morceau de pâte et étalez-le du plat de la main pour former un disque de 10-15 cm de diamètre. Ou abaissez la pâte et découpez-y des disque de 10-15cm de diamètre, à l'aide d'un verre ou d'une tasse pour des oyaki uniformes.

Placez une grosse cuillère de farce au centre et rabattez les bords en les soudant bien au centre (il suffit d’appuyer).

  • La cuisson :

Faites chauffer 1 cas d’huile de sésame dans la poêle et faites dorer les oyaki 2 minutes de chaque coté. Ajoutez de l’eau à mi-hauteur et laissez cuire jusqu’à évaporation. Faites dorer à nouveau chaque coté pour les rendre croustillants et servez immédiatement.

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:19
Pâtes à la saucisse et aux champignons, au sel de truffes blanches d'été

Glanée chez Clémence, cette recette de pâtes très savoureuse représente une consécration : c'est pendant mes vacances en Italie que j'ai vu sur une carte de restaurant des pâtes à la saucisse et aux champignons, que je n'avais hélas pas pu goûter, mais qui me taraudaient. Car la chair à saucisse italienne, bien piquante, c'est d'la bombe, bébé !
Et en me baladant chez Clémence, voilà que je trouve cette recette délicieuse, et ô joie pour les amateurs de truffes que mon père et moi sommes, nous avions déjà ce sel spécial (comme quoi, c'est pas toujours des trucs les plus spéciaux qu'on manque dans nos placards...).
Bref, ce fut un régal, même pour mon père qui est pourtant le roi pour cuisiner les pâtes.
Pour un repas de midi le week end qui change des habituelles fouilles de frigo parce qu'on sait pas quoi prendre, voilà une bonne recette.

  • 350 g de Torti
  • 250 g de champignons de Paris
  • 1 petit verre de champignons séchés
  • 250 g de chair à saucisse (italienne pour moi)
  • 2 cc de persil surgelé (du fenouil dans la recette d'origine)
  • 150 ml de crème liquide
  • sel à la truffe blanche

Faites gonfler les champignons dans de l'eau chaude.
Épluchez et émincez les champignons frais. Faites-les suer dans un peu d'huile d'olive.
Faites cuire les pâtes al dente.

Égouttez et mixez les champignons réhydratés. Gardez l'eau de réhydratation.

Faites revenir la chair à saucisse avec le persil. Ajoutez les champignons réhydratés, les champignons frais et un peu d'eau de réhydratation. Versez la crème et laissez mijoter un petit peu.
Égouttez les pâtes et incorporez-les à la sauce. Mélangez bien.

Parsemez de sel à la truffe et servir, et accompagnez de parmesan.

Pâtes à la saucisse et aux champignons, au sel de truffes blanches d'été
Repost 0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:19
La marcelline (spécialité dauphinoise)

En bonne dauphinoise, j'aime beaucoup la nourriture de montagne qui m'égaye, sans que je ne sache vraiment expliquer pourquoi. Mais à part le gratin dauphinois et les ravioles, on doit bien avoir d'autres trucs, non ?
Apparemment, puisque j'ai vu cette spécialité chez Visites Gourmandes qui l'avait réalisée lors d'un Culino Version sur la cuisine des régions. Même mon petit livre de la gastronomie dauphinoise ne la mentionne pas !
Bref, c'est quoi t'est-ce, la Marcelline ? Il s'agit du Saint-Marcellin, fromage qui tire son nom de la ville dont il est issu, enveloppé dans du lard et de la pâte feuilletée... La cuisine de montagne, c'est que du light !

La marcelline (spécialité dauphinoise)

Pour 4 personnes :

  • 2 Saint-Marcellin
  • 4 tranches de lard fines
  • 1 pâte feuilletée
  • 1 jaune d'oeuf pour la dorure
  • salade et huile de noix pour l'accompagnement

Préchauffez le four à 200°C. Découpez les Saint Marcellin en deux moitiés, comme pour en faire un sandwich.

Découpez 8 ronds dans la pâte feuilletée, légèrement supérieurs à la taille du fromage pour pouvoir l'envelopper. Entourez les moitiés de Saint-Marcellin de lard, puis déposez-les sur un rond de pâte, et refermez avec un deuxième rond.
Badigeonnez avec du jaune d’oeuf.

Mettez au four pendant 20 minutes et servez chaud avec de la salade arrosée d'un filet d'huile de noix.

La marcelline (spécialité dauphinoise)
La marcelline (spécialité dauphinoise)
Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 07:09

La ville de Canberra fête ses 100 ans cette année, et je me devais de vous en faire part. Alors je conviens que vous proposer une recette d'Adelaide pour fêter Canberra est quelque peu décalé. Mais Canberra n'ayant que 100 ans, il n'existe pas vraiment de spécialité culinaire. Ceci dit, voici une recette 100% australienne, mentionnée comme plat national par le premier ministre de Nouvelle Galles du Sud en 2003, même si elle est inconnue par 80% des Australiens au profit de sa grande soeur, la meat pie (tourte à la viande). C'est pour ça qu'il m'est assez difficile de la considérer comme de la street food, en fin de compte. Mais en fin de compte, on peut se dire qu'on customise simplement la tourte australienne, reine, elle, de la street food en Australie.

 

Pie-floater-1.JPG

 

La Pie Floater ("tarte flottante" ou "tarte à la dérive") a été la première enseigne de fast food à Adelaide. Ce qui est amusant, c'est qu'au Royaume Uni, "floater" peut aussi désigner des "dumpling" (des boulettes ou des quenelles). C'est-à-dire que la tourte est le dumpling proprement dit. Pour être plus claire, le plat se compose d'une tourte à la viande, servie à l'envers (pourquoi, je ne sais pas) dans une soupe de petits pois à la menthe, avec de la sauce tomate et de la sauce Worcestershire ou du vinaigre. Vous n'avez pas encore pris vos jambes à votre cou, ça va ?

Et bien entendu, les fans de Terry Pratchett auront reconnu ce plat qui est servi par Fair Go Dibbler dans le livre The Last Continent.

  Pie-floater-2.JPG

Heureusement, j'ai pu voir qu'on pouvait la goûter à Canberra, et j'ai pu trouver la recette ici, de quelqu'un qui l'a justement récupérée, et .

 

Pour 6 petites ou 1 grande tourte :

Les tourtes :

  • 500g de dés d'épaule de boeuf ou d'agneau
  • 1/2 oignon coupé en dés
  • 50 + 25g de beurre
  • 50ml (5cl) d'huile
  • 50g de farine
  • 50ml (5cl) de vin rouge
  • 25g de concentré de tomate
  • 1/2L de bouillon de poulet
  • sel, poivre
  • 1 rouleau de pâte feuilletée

La soupe :

  • 300g de petits pois frais ou surgelés
  • 4g de sel
  • 4g de bicarbonate
  • 1/2L d'eau bouillante
  • Tomato Sauce
  • Worcestershire Sauce

Pie-floater-3.JPG

  • Préparez la soupe :

La veille, mettez les petits pois dans l'eau, amenez à ébullition. Retirez du feu, puis laissez les petits pois dans l'eau toute la nuit.
Le lendemain, couvrez et portez doucement à ébullition. Salez et ajoutez le bicarbonate. Laissez mijoter. Lorsque les peaux des petits pois remontent à la surface, enlevez-les et laissez mijoter jusqu'à ce qu'à obtenir un mélange épais et mou (écrasez au besoin à la fourchette).

  • Préparez la garniture :

Sortez la viande 1h avant pour qu'elle soit à température ambiante. Salez et poivrez généreusement.
Dans une grande poêle, mettez les 25g de beurre et l'huile et faites chauffer. La poêle sera assez chaude lorsque le beurre aura cessé de faire des bulles. Ajoutez alors la viande petit à petit, et faites dorer chaque morceau.
Dans une casserole, faites suer les oignons en dés dans les 50g de beurre. Ajoutez la farine et mélangez. Ajoutez le vin rouge et mélangez bien. Ajoutez au tout le bouillon de poulet (par lampées de 100 à 150ml, en mélangeant entre chaque).
Faites bouillir la sauce obtenue. Salez et poivrez. Ajoutez le concentré de tomates. Ajoutez les dés de viande à la sauce et faites cuire ainsi pendant 2h à 180°C, jusqu'à ce que la viande soit tendre.

  • Préparez les tourtes :

Graissez des petits moules à tartelettes et garnissez de rouleau de pâte feuilletée. Garnissez avec le mélange viande sauce, et recouvrez de disque de pâte que vous souderez pour éviter que le liquide ne s'échappe.
Faites cuire 20 min à 180°C.

  • Le dressage :

Répartissez la soupe dans les assiettes. Disposez dans chaque une tourte à l'envers. Si vous le souhaitez, recouvrez d'un peu de soupe. Recouvrez d'un peu de sauce tomate, et/ou sauce Worcestershire, ou encore de vinaigre.

 

Pie-floater-4.JPG

 

Recettes.de : Australie, soupe, tourte, tomate, petits pois, boeuf, repas de fete, defi street food

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 07:51

Le risotto aux saveurs de l'enfance mais aussi signe d'un grand rire que nous avons avec mon frère quand nous regardons ce sketch des Vamp, où Giselle regarde le carnet de recettes de Lucienne et énumère "petits pois au jambon... Jambon aux petits pois... Purée de petits pois au jambon... Eh ben, y a du choix !".
Alors pour étoffer encore plus le répertoire, voici les petits pois et jambon en risotto. De quoi se délecter encore plus de la fin des partiels, et du retour à la vraie vie avec des vrais gens !

  Risotto-pois-jambon-1.JPG

 

Pour 2 personnes :

  • 1 verre de riz
  • 500ml de bouillon de volaille ou aux herbes
  • 10cl de vin blanc
  • 1/2 oignon
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 4 c. à s. de petits pois
  • 100g de jambon en cubes ou alumettes
  • 10cl de crème liquide allégée
  • 30g de parmesan

 

Dans une casserole, préparez le bouillon. Emincez l'oignon et faites-le revenir dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'il soit doré. Ajoutez le riz et et remuez bien pour qu'il s'imprègne de l'oignon. Ajoutez le vin blanc et laissez mijoter jusqu'à ce qu'il soit évaporé. Versez une louche de bouillon et mélangez doucement avec une cuillère en bois jusqu'à ce qu'il soit complètement absorbé. Répétez l'opération jusqu'à obtenir un riz crémeux.
Un peu avant la fin de la cuisson, salez, poivrez, ajoutez la crème liquide.
Hors du feu, ajoutez les petits pois, le jambon et le parmesan, mélangez, et servez aussitôt.

 

Risotto-pois-jambon-2.JPG

 

Recettes.de : risotto, petits pois, jambon, Italie, cuisine saine

YannCook : risotto, petits pois, jambon, parmesan, plat, italie, simple, équilibré

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

Repost 0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 08:30

Nous sommes le 1er décembre, ça y est ! Le compte à rebours a commencé, vous avez pris le premier chocolat de votre calendrier de l'Avent avec déférence, et vous pensez à vos cadeaux de Noël. Dans votre tête, vous avez aussi les idées de menu, les idées de chocolat, les cinquante concours sur les blogs autour des fêtes...
Et bien si vous frôlez l'overdose pendant ce mois de décembre ou si vous souhaitez simplement changer d'air, le défi Recettes.de est ravi de vous convier à un Joyeux Non-Noël !

Je suis ravie de faire partie du jury de ce mois-ci avec :

Faites passer vos recettes traditionnelles de l'autre côté du miroir, et mettez-y un grain de folie ! Allez-y, tout est permis : tentez la cuisine des contraires où les dessus seront dessous et les fourrages se feront voir. Dans le monde d'Alice, les mignardises sont parfois démesurées, le sucré devient salé et en tout cas tout est extravagant ! Pour ce concours, marchez sur les traces du Chapelier Fou, sortez des sentiers battus, et souhaitez-vous les uns les autres un JOYEUX NON-NOEL !
Pour les modalités, allez voir sur la page du féfi.

Et pour ouvrir le bal et peut-être vous donner un exemple de ce qu'on peut faire pour ce défi, je vous présente les bonhommes de neige... en version salée, et où le fourrage fromage est couverture ! Des bonnes boulettes de boeuf parfumées aux herbes enrobées d'un bon fromage, ça vous tente ?

 

Bonhomme-fromage-1.JPG

Voici comment faire, par bonhomme de neige :

pour les boulettes :

  • 100g de boeuf haché
  • 1 c. à c. d'huile d'olive
  • origan, thym, basilic
  • sel, poivre
  • 80g de fromage (emmental, comté, fromage à fondue...)

pour la déco :

  • grains de poivre
  • morceaux de carotte et/ou courgette
  • ketchup (facultatif)


Dans un bol, malaxez le boeuf haché avec l'huile d'olive, le sel, le poivre et les herbes. Divisez l'appareil en 1/3 et 2/3, et formez une boulette de chaque. Faites cuire les boulettes à la poêle sans ajouter de matière grasse.
Note : je les ai faites cuire séparément, avec un feu plus doux mais une cuisson plus lente pour la plus grosse boulette, afin qu'elle puisse être cuite à coeur.
Posez les boulettes sur papier absorbant et vérifiez que les boulettes se tiennent bien (comme si vous vouliez les refaçonner). Réservez.
Faites fondre doucement le fromage et enrobez-en les boulettes. Surperposez ces dernières, la plus petite sur la plus grande.

Passez à la déco : "collez" les grains de poivre sur les boulettes pour former les yeux et la boutonnière.
Découpez un morceau de carotte pour faire le nez. Pour faire l'écharpe et le chapeau, découpez une lanière de courgette et le haut du légume (vous pouvez aussi le faire avec la carotte).


Bonhomme-fromage-2.JPGNoël va être violent, cette année...

 

Allez, c'est parti, le défi commence maintenant !

http://recettes.de/images/misc/defi-joyeux-non-noel-400x300.png

Recettes.de : boeuf, boulettes, fromage, courgette, herbes, entrée, Noël

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Entrées Viande Fromage
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:12

Soit le curry japonais, que je connais grâce à mes lectures de Ranma 1/2, dans une scène assez cocasse du volume 26 où l'héroïne Akané, terriblement mauvaise en cuisine, voit tout le monde la fuir lorsqu'elle veut leur faire goûter le curry qu'elle a réalisé (la seule fois de toute la série où elle réussit un plat !).
Le curry japonais se constitue en général de cubes de viande (poulet, boeuf, agneau...), de légumes si on le souhaite, enrobés d'une sauce curry onctueuse, le tout accompagné généralement de riz. Ce curry est sous forme de pâte solide qu'on fait fondre en fin de cuisson (un peu comme le coeur de bouillon Maggy, en fait).
On le trouve en épicerie asiatique, et il est décliné en doux, moyen ou fort. J'ai pris mid-hot, ce qui était très bien pour moi.

  Curry-jap-2.JPG

ranma---curry.png

 

Pour 2 personnes :

  • 150g de viande (de boeuf)
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 250ml d'eau
  • 2 portions de curry japonais (soit 2/5 du paquet)
  • huile
  • 1 verre (à moutarde) de riz rond

 

Pour le riz gohan :

Faites tremper préalablement le riz dans de l'eau froide pendant 30 min. Egouttez et rincez-le plusieurs fois, jusqu'à ce que l'eau soit transparente.
Si vous avez un cuiseur à riz, faites-le cuire comme à votre habitude, sachant que pour 1 verre de riz, il faut 1 + 1/5 verre d'eau.
Si vous faites la cuisson à la casserole, versez le riz et l'eau, et portez à ébullition. Baissez le feu, couvrez, et laissez cuire 20 min. Baissez le feu de moitié et laissez encore cuire 10 min. Enfin, lorsque toute l'eau est absorbé, ôtez du feu et laissez gonfler 10 min toujours à couvert.

Pour le curry :

Emincez l'oignon, coupez la carotte en morceaux, et détaillez la viande en dés.
Dans une casserole, faites chauffer un peu d'huile et faites-y revenir l'oignon et la viande, jusqu'à ce que les oignons soient brunis. Ajoutez les carottes, puis l'eau. Assaisonnez au besoin. Couvrez et laissez cuire 10 min. Ajoutez les portions de curry et remuez constamment avec une cuillère en bois pour les faire fondre dans la préparation, environ 3 min. Servez aussitôt avec le riz.

 

Curry-jap-3.JPG

 

Retrouvez cette recette sur Recettes.de : Japon, curry, boeuf, riz, carottes, oignons

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:42

Cet épisode de The Big Bang Theory est mythique - comme beaucoup d'autres, en fait - mais je trouve que les répliques de Sheldon tuent vraiment tout.
Dans cet épisode appelé The Spaghetti Catalysist, voyant que sa voisine Penny a acheté de la sauce tomate pour des pâtes, il lui raconte que sa mère faisait des spaghetti en mélangeant des morceaux de saucisses à la sauce et qu'elle appelait ça "la chapelle Saucisstine" (the Eye-talian en VO), sa mère étant une grande croyante. L'épisode s'axe sur les péripéties que traverse Sheldon pour rejoindre Penny avec ses saucisses sans que son colocataire, ex de Penny, ne le remarque. Absolument hilarant.
Mes seules modifications sont que j'ai choisi de faire ma propre sauce, car je n'aime pas les morceaux de carotte dans la marinara, et que j'ai préféré ne pas mixer les saucisses.

  E-talian-2.jpg

Pour 2 personnes :

  • 100g de spaghetti crus
  • 4 tomates pelées
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • origan
  • 1 filet d'huile d'olive
  • sel, poivre
  • 1/2 c. à c. de concentré de tomates
  • 2 à 3 saucisses Knacki

 

Faites cuire les pâtes en suivant les indications du paquet.
Préparez la sauce : coupez les tomates pelées en dés et faites-les compoter à sec dans la poêle. Lorsque la préparation est plus sèche, ajoutez le sucre, l'origan, le filet d'huile et le concentré de tomates. Mélangez et laissez compoter à nouveau.
Coupez les saucisses en morceaux et ajoutez-les à la préparation. Laissez cuire quelques minutes. Si vous le souhaitez, vous pouvez mixer le tout. Servez avec les pâtes dans des assiettes creuses.

 

E-talian-1.JPG

 

Recettes.de : pâtes, spaghetti, saucisse, tomate, huile d'olive,

YannCook : pâtes, spaghetti, tomates, knacki, saucisse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Pâtes et riz Plats Viande
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 09:00

Et si on combinait deux classiques de la cuisine française ? On nous connaît pour les crêpes et pour le croque-madame, alors voici le gâteau de crêpes-madame ; en plus les bords des crêpes font comme des froufrous, ça ajoute du glamour.
Une garniture basique jambon-fromage, qu'on pourra toujours décliner, avec un bel oeuf au plat qui coule doucement sur les couches... Et le tout qui cale bien, vous vous en doutez.
J'ai choisi de faire une pâte à crêpes sans oeuf, vu qu'il y en a déjà un au plat et que j'essaie d'en limiter la consommation.

 

Gateau-crepes-mme-1.JPG

Pour 2 gâteaux

Pour la pâte :

  • 60g de farine de petit épeautre
  • 60g de farine blanche
  • sel
  • 200ml de lait
  • 3 c. à s. d'huile

Pour la garniture

  • 16 disques de jambon (découpés dans les tranches)
  • du fromage râpé
  • 2 oeufs
  • sel, poivre

 

Commencez par découper vos cercles de jambon dans les tranches, avec un diamètre équivalent à celui de votre poêle ou empreintes à crêpes, et réservez-les.
Préparez les assiettes où vous disposerez directement les crêpes.

Préparez la pâte en mélangeant les farines et le sel. Creusez un puits, et délayez avec le lait. Ajoutez l'huile et mélangez bien.
Graissez une poêle de petit diamètre ou les empreintes de votre appareil à crêpes et faites chauffer. Préparez la crêpe en versant 2 c. à s. de préparation.
Lorsque la crêpe est prête, retournez-la sur l'assiette. Versez la pâte pour préparer la suivante, et pendant qu'elle chauffe, garnissez la première crêpe d'une poignée de fromage et d'un disque de jambon (le fromage pourra ainsi fondre pendant que les crêpes suivantes cuisent). Terminez par une crêpe.
Répétez l'opération, pour avoir des gâteaux d'environ 9 crêpes (et 8 disques de jambon).
Terminez en faisant des crêpes natures s'il vous reste de la pâte.

Faites cuire les oeufs au plat si possible au même diamètre que les gâteau, soit dans la même poêle, soit en découpant avec le même objet que pour les disques de jambon. Salez et poivrez, et faites glisser chaque oeuf sur le sommet d'un gâteau de crêpes.

Bon appétit !

Gateau-crepes-mme-2.JPGGateau-crepes-mme-3.JPG

 

Retrouvez sur recette sur Recettes.de : cuisine française, crêpes, gâteaux, jambon, fromage, oeuf

YannCook : crêpes, fromage, jambon, oeuf au plat, madame, gâteau, snack

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Claire-tte - dans Plats Fromage Viande
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 08:55

Cela fait une éternité que je rêve d'en manger. Et c'est en voyant la diffusion sur Cuisine TV de Kaori Endo de la recette du tonkatsu que j'ai vu que c'était simple et facile à faire. C'est fait avec cette chapelure japonaise dite panko, qui est plus légère que la chapelure traditionnelle. On peut le présenter en bol ou en assiette, accompagné de chou (comme ici), de salade, de riz, de nouilles...
Vous pouvez l'accompagner d'une sauce soja sucrée, ou mieux si vous en trouvez, de la sauce okonomi : ça ressemble à une sauce barbecue sucrée.
Kaori Endo livre même l'astuce pour faire du panko soi-même : faire sécher au four du pain de mie sans la croûte.

Tonkatsu 1


Pour 2 personnes :

  • 2 côtes de porc désossées
  • 4 c. à s. de farine
  • 1 oeuf
  • panko (chapelure japonaise)
  • 1/4 de chou
  • sel, poivre, huile
  • sauce okonomi, ou soja sucrée, ou encore barbecue

 

Commencez par émincer le chou et le faire tremper dans de l'eau très froide pendant environ 10 min (le temps de préparer le plat). Faites chauffer l'huile dans une poêle à bords assez hauts à feu moyen.
Dans trois récipients différents, mettez dans l'un la farine, dans l'autre l'oeuf, dans le troisième la chapelure.
Prenez les côtes de porc et faites des petites incisions entre la chair et le gras : ça évitera à la viande de se rétracter à la cuisson.
Enduisez les côtes de porc de farine tout d'abord en les y roulant (tapotez pour enlever l'excédent), puis d'oeuf, et de panko. Mettez-les à cuire dans l'huile, environ 3-4 min de chaque côté. Lorsqu'elles sont dorées des deux côtés, vous pouvez augmenter le feu pour avoir une panure plus croustillante.

Déposez sur du papier absorbant.
Egouttez le chou et dressez-le dans les assiettes.

Comme au Japon on mange avec des baguettes, on prédécoupe le tonkatsu en tronçons. Servez les lamelles ou tronçons directement dans les assiettes ou sur un grand plat de service. Servez avec de la sauce, en nappage ou à part.

Tonkatsu 2

ranma - tonkatsu

Comme vous le voyez, un plat très populaire au Japon, où l'on consomme en réalité pas mal de fritures. Si vous n'avez pas de panko, vous pouvez le faire vous-même en faisant sécher au four de la mie de pain de mie.

 

Recettes.de : tonkatsu, panure, porc, chou, cuisine japonaise

YannCook : tonkatsu, porc, panure, chou, friture, japonais, facile

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0