Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 09:57
PB and jelly sandwich

Eh non, ni ce blog ni moi ne sommes "mourus" mais j'ai bien conscience que cette année, on n'est pas près de vous spammer. Les choses ne se décanteront pas avant l'été, mais ça ne m'empêche de faire un petit sursaut de temps en temps et vous dire que je pense à vous et que j'ai hâte de redéployer le turbo à recettes. Promis, le blog et moi reviendrons frais et ragaillardis !

Pour ce message, rien de tel que la recette réconfortante du petit quatre heures à l'américaine. Point de brownie, donuts ou cookies, mais le "PB and jelly". Classique chez nos amis outre-Atlantique, il se compose de beurre de cacahuètes (PB) et de gelée ou de confiture de fraise (jelly ou jam). Une association qui peut nous décontenancer mais qui a largement fait ses preuves là-bas, puisqu'il existe même des pots ou les deux sont déjà mélangés :

Crédit photo : cheapaschips.co.au

Crédit photo : cheapaschips.co.au

Rien de compliqué à expliquer mais je cite quand même Marc Grossman dont le livre "New York - Les recettes culte" contient la recette : "selon la qualité des ingrédients, ce sandwich peut être aussi divin qu'épouvantable" !

PB and jelly sandwich

Pour 1 sandwich :

  • 2 tranches de pain de mie
  • beurre de cacahuètes
  • gelée ou confiture de fraise

Tartinez une tranche de pain de beurre de cacahuète, l'autre de confiture ou de gelée de fraises. Assemblez-les et coupez les bords pour ne garder que la mie. Coupez en deux pour avoir deux triangles ou deux rectangles. Dégustez.

Repost 0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 07:11
Cranberry bagels

Et non, je ne suis pas morte. D'ailleurs, voici une petite recette créée pour un brunch et pour m'excuser de cette absence.

Il est vrai que les publications se font plus rares, et les mois de décembre et janvier furent très prenant ; 15 jours coupée du monde sans internet, ça n'aide pas à la socialisation, et le mois de janvier a démarré sur les chapeaux de roue ; pour beaucoup de gens de mon entourage (y compris moi), ce mois ne fut d'ailleurs pas du meilleur crû, avec cette sensation d'être épuisé en permanence sans pour autant aboutir à quoi que ce soit.

Qu'il serait long de vous raconter tout ce qui s'est passé. Restons-en à de chouettes découvertes sur un bateau et un passage éclair à NYC pour les fêtes de Noël (qui vaudront un prochain billet pour décompresser), un jour de l'an pas reposant pour un rond, et l'enchainement sur un début d'année sans crier gare.

Alors soufflons un peu : c'est le weekend, et si dans mes montagnes le soleil a décidé de tirer sa révérence après 4 jours, je ne m'en laisse pas démonter et vous propose également d'en tirer parti en vous faisant un bon brunch !

En ce qui concerne la recette que je vous propose aujourd'hui, c'est une idée qui m'est venue lorsque j'ai prévu un brunch et que j'ai repensé aux blueberry bagels déjà réalisés. Des bagels, quelle bonne idée. En salé, en sucré, ça passe toujours. Et c'est là que se fit le déclic quant aux cranberries, bon pendant aux myrtilles. D'abord fraiches, mais ç'eût été très casse-gueule car elles sont quand même très acides. Pas la même chose que des myrtilles fraiches, il faut l'avouer.
Alors forcément, des cranberries séchées (donc déjà un peu sucrées), ça coulait de source. Et ça concordait parfaitement avec le brunch, ces petites pépites se mariant avec le fromage, les oeufs et le bacon, tout comme avec un peu de chocolat, de confiture ou de beurre.

L'idéal : les préparer tranquillement le vendredi soir pour se faire un brunch en amoureux ou en famille le samedi matin sans stress.
J'ai goûté, j'ai validé, je peux vous le recommander !

Avec un grilled cheese, les oeufs, le bacon, le yaourt... Le brunch qui fera votre journée !

Avec un grilled cheese, les oeufs, le bacon, le yaourt... Le brunch qui fera votre journée !

Pour 5 bagels :

Pour les pains :

  • 370g de farine (type 55)
  • 1/2 sachet de levure de boulanger sèche
  • 1/2 c. à s. de sel
  • 190ml d'eau tiède
  • 1,5 c. à s. de sirop de sucre de canne
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 à 3 poignées de cranberries séchées

Pour le pochage :

  • 3L d'eau
  • 1 c. à s. de fécule de pomme de terre
  • 1 c. à s. de sirop de sucre de canne
  • 2 c. à s. de sel
  • La pâte :

Mélangez la farine et la levure. Ajoutez le sel.

Ajoutez ensuite l'eau, le sirop de sucre de canne et l'huile d'olive, et mélangez. Ajoutez les cranberries puis pétrissez environ 10 min afin d'avoir une pâte lisse et élastique (vous devez obtenir le lobe d'oreille).

Couvrez d'un torchon propre et laissez lever 1h30.

  • Le façonnage :

Dégazez la pâte et divisez-la en 5 pâtons. Roulez-les en boudins et refermez ces derniers en joignant les bouts, de manière à avoir des anneaux au trou assez large. Placez les bagels sur une feuille de papier sulfurisé au fur et à mesure. Couvrez et laissez reposer 20 min.

  • Le pochage :

Faites chauffer tous les ingrédients du pochage sur feu moyen, jusqu'à ébullition. Mettez-y les bagels par 2, jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface. Retournez-les et laissez dans le pochage encore 1 à 2 min max. Retirez-les à l'écumoire et déposez-les sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

  • La cuisson :

Dans un four préchauffé à 220°C, enfournez les bagels pour 20 min, baissez à 200°C et poursuivez la cuisson encore 15 min (à adapter selon les fours).

Cranberry bagels
Cranberry bagels
Repost 0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 17:07
Sloppy Joe

La bonne recette américaine idéale pour un soir, en mode plateau-télé. Et oui, pour le repas du soir, il n'y a pas que les pâtes, contrairement à ce que l'on pourrait croire au vu des précédents billets postés.
"Sloppy" se traduit par "négligé", "peu élégant", "débraillé", "bâclé", (Marc Grossman le traduit par "Joe le dégoulinant") bref, une formule peu reluisante, qui démontre comment on mange ce plat : avec les mains, on s'en met partout, c'est le principe !

Il s'agit d'un plat de viande grillée dans une sauce tomate-ketchup, qui fourre généreusement un pain à hotdog ou à burger. Bien sûr, on peut l'innover comme on veut, mais la base est bien celle-ci. C'est un plat bien connu chez nos amis anglo-saxons, puisque même Martha Stewart et Jamie Oliver en proposent leur version. Pour ma part, j'ai pris la recette de Marc Grossman, s'il est encore besoin de le présenter.

Note : les proportions étaient pour 6, mais si pour nous 4 j'ai diminué la viande, j'ai gardé les proportions de la sauce.
J'ai pris de la viande à 15% sans ajouter d'huile ensuite, mais vous pouvez prendre de la viande à 5% et faire revenir à l'huile.

Sloppy Joe

Pour 4 personnes :

  • 4 pains à hotdogs
  • 400g de viande de boeuf hachée (15%)
  • 3 gousses d'ail
  • 1/2 oignon émincé
  • 35cl de coulis de tomate
  • 4 c. à s. de ketchup
  • 1 c. à c. de moutarde
  • sel, poivre
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 12cl d'eau

Dans une poêle à bords hauts, faites chauffer la viande et l'oignon émincé à feu moyen en écartant/émiettant les morceaux avec une spatule en bois, jusqu'à ce que les morceaux soient bien grillés.
Ajoutez les gousses d'ail pressées et laissez cuire encore 3 min.
Ajoutez le coulis de tomate, le ketchup, la moutarde et la sauce Worcestershire. Remuez.

Salez, poivrez, et ajoutez l'eau. Lorsqu'elle bouillonne, couvrez et laissez cuire 30 min à feu doux. La sauce doit avoir un peu réduit.

Faites chauffer les pains à hotdog et entaillez-les. Versez généreusement de la préparation à la viande et servez aussitôt (avec frites, chips, onion rings, salade...).

Sloppy Joe
Sloppy Joe

D'autres recettes de Marc Grossman ?

D'autres recettes américaines ?

Et la liste exhaustive ici

Repost 0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:28
Sincronizadas mexicaines

Cousines des quesadillas qui se plient en deux, les sincronizadas sont formées par deux tortillas l'une sur l'autre, et sont généralement garnies de jambon-fromage. Rien ne vaut le fromage mexicain, mais il est quasiment introuvable en France. L'alternative est de le remplacer par de la mozzarelle ou du gruyère suisse.
Le jambon-fromage mexicain, en somme : pour un snack vite fait, accompagné de guacamole maison, c'est nickel !
J'ai découvert cette recette chez O my goût, où j'ai appris la différence avec les quesadillas.

Par personne :

Les sincronizadas :

  • 2 tortillas
  • 1 à 2 tranches de jambon
  • fromage à fondre tranché finement

Le guacamole maison (2 personnes) :

  • 1 gros avocat mûr
  • 1/2 échalote
  • jus de citron vert
  • 1 pincée de piment fort en poudre ou 1-2 gouttes de tabasco
  • Préparez le guacamole :

Détaillez finement l'échalote. Ecrasez l'avocat à la fourchette et ajoutez l'échalote, le jus de citron vert et le piment et mélangez bien. Réservez.

  • Préparez les sincronizadas :

Dans une poêle à feu moyen, faites chauffer une première tortilla à sec. Répartissez-y la garniture, refermez de la seconde tortilla, et retournez à l'aide d'une spatule. Laissez chauffer et retournez régulièrement jusqu'à ce que ça soit doré des deux côtés. Ôtez du feu lorsque le fromage est bien fondu.

Servez coupées en quatre accompagnée de guacamole.

Sincronizadas mexicaines
Sincronizadas mexicaines
Repost 0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:22
Oyaki boeuf-poivron

Un malheureux poivron qui se laissait dépérir dans le frigo m'a incitée à tester cette recette japonaise simple et facile qu'est l'oyaki : un petit chausson cuit à la poêle, prêt en deux temps trois mouvements, que j'avais repéré chez Histoire de fruits ainsi que Pich à la fraise. On peut varier la garniture au gré de ses envies et des saisons, ce que je trouve bien pratique en plus de permettre de vider le frigo.
J'ai essayé de respecter la recette traditionnelle qui comprend de la farine de riz, parfois de sarrasin (que j'ai remplacée par de l'épeautre pour conserver le côté rustique du résultat escompté).

Pour 10-12 oyaki :

Pour la pâte :

  • 100g de farine de riz
  • 100g de farine de petit épeautre
  • 100g de farine de blé
    OU 300g de farine de blé
  • 13cl d'eau
  • 1/2 c. à c. de sel

Pour la garniture :

  • 1 poivron vert :
  • 100g de bœuf haché
  • 1/2 c. à s. de dashi en poudre
  • 3 c. à s. de sauce soja sucrée
  • 1 cm de gingembre (à défaut du gingembre en poudre)
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
Oyaki boeuf-poivron
  • Préparez la pâte :

Mélangez les ingrédients de la pâte jusqu’à obtenir une pâte bien élastique et facile à travailler. Si elle est trop collante, rajoutez un peu de farine, trop épaisse, rajoutez de l’eau. Laissez reposer pendant que vous préparez la garniture.

  • Préparez la garniture :

Coupez le poivron épépiné en dés et faites-le revenir à la poêle avec l’huile de sésame. Hachez l’ail et le gingembre. Faites cuire 5 minutes et ajoutez le boeuf haché. Faites-le dorer rapidement, puis ajoutez le reste des ingrédients avec 1/2 verre d’eau et finissez la cuisson (la quasi totalité du liquide doit s’être évaporé.
Laissez refroidir la farce.

  • Préparez le montage :

Prélevez un petit morceau de pâte et étalez-le du plat de la main pour former un disque de 10-15 cm de diamètre. Ou abaissez la pâte et découpez-y des disque de 10-15cm de diamètre, à l'aide d'un verre ou d'une tasse pour des oyaki uniformes.

Placez une grosse cuillère de farce au centre et rabattez les bords en les soudant bien au centre (il suffit d’appuyer).

  • La cuisson :

Faites chauffer 1 cas d’huile de sésame dans la poêle et faites dorer les oyaki 2 minutes de chaque coté. Ajoutez de l’eau à mi-hauteur et laissez cuire jusqu’à évaporation. Faites dorer à nouveau chaque coté pour les rendre croustillants et servez immédiatement.

Repost 0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:19
La marcelline (spécialité dauphinoise)

En bonne dauphinoise, j'aime beaucoup la nourriture de montagne qui m'égaye, sans que je ne sache vraiment expliquer pourquoi. Mais à part le gratin dauphinois et les ravioles, on doit bien avoir d'autres trucs, non ?
Apparemment, puisque j'ai vu cette spécialité chez Visites Gourmandes qui l'avait réalisée lors d'un Culino Version sur la cuisine des régions. Même mon petit livre de la gastronomie dauphinoise ne la mentionne pas !
Bref, c'est quoi t'est-ce, la Marcelline ? Il s'agit du Saint-Marcellin, fromage qui tire son nom de la ville dont il est issu, enveloppé dans du lard et de la pâte feuilletée... La cuisine de montagne, c'est que du light !

La marcelline (spécialité dauphinoise)

Pour 4 personnes :

  • 2 Saint-Marcellin
  • 4 tranches de lard fines
  • 1 pâte feuilletée
  • 1 jaune d'oeuf pour la dorure
  • salade et huile de noix pour l'accompagnement

Préchauffez le four à 200°C. Découpez les Saint Marcellin en deux moitiés, comme pour en faire un sandwich.

Découpez 8 ronds dans la pâte feuilletée, légèrement supérieurs à la taille du fromage pour pouvoir l'envelopper. Entourez les moitiés de Saint-Marcellin de lard, puis déposez-les sur un rond de pâte, et refermez avec un deuxième rond.
Badigeonnez avec du jaune d’oeuf.

Mettez au four pendant 20 minutes et servez chaud avec de la salade arrosée d'un filet d'huile de noix.

La marcelline (spécialité dauphinoise)
La marcelline (spécialité dauphinoise)
Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 06:17
Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

Ou quand j'ai l'occasion de réitérer les merveilleux plats dont je me suis régalée pendant mes vacances cette été. Quelle douceur enivrante de se balader et s'arrêter prendre le petit déjeuner à 11h en voyant les gens attablés en terrasse se faire servir des mini-sandwiches avec leur café. S'attabler et se laisser tenter par les cafés déclinés et adaptés à une température estivale, goûter la focaccia ou la faire découvrir à ses copines, tenter les viennoiseries ou petits biscuits qui vont si bien avec le café...
Pour vous permettre de profiter de ça chez vous et de vous faire un brunch de week end plutôt sympa, je vous présente ma reprise de ces vacances gourmandes (que voici) :

Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccioBrunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio
Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccioBrunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

Au menu ?

- La focaccia truffata, un sandwich fait avec la focaccia, ce pain originaire des Pouilles aux tomates cerises, que j'ai déjà réalisé ici, et qui regorge de jambon, roquette et mozzarelle.
- On trouve des croissants en Italie, mais très rarement nature : il sont en général garnis de crème, ou de Nutella ou de confiture. Avec une recette de pâte feuilletée expresse aux petits-suisses (tirée du blog Gourmandises sans frontières de l'adorable Nadine), et une bonne cuillerée de Nocciolata, c'est le petit côté gourmand et sucré du brunch.
- Les gens attablés autour de nous se faisaient porter des plateaux garnis d'un assortiment de sandwiches, ce qui était très agréable à l'oeil, et titillait les papilles. Pour ma part, je les ai faits simples, tomate séchée et olive noire, car ça ne m'intéressait pas de décliner le jambon dans tous les plats.
- Enfin, mon grand chouchou de l'été : le caffè in ghiaccio, c'est-à-dire un café avec des glaçons : pour des températures encore bonnes, c'est un délice. Bien sûr, rien ne vous empêche de prendre du café normal, ou un chocolat chaud (ou froid) pour les enfants.

Notez aussi que le mieux est de faire la focaccia et les croissants la veille, et de les faire réchauffer un peu avant de passer à table.
On peut aussi sous-traiter les enfants canaliser l'énergie des petits bouts de chou en leur confiant la tâche du réchauffage, du montage des sandwiches et du café le jour J.

Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

La focaccia truffata :

Le pain :

  • 300g de farine
  • 1/2 sachet de levure de boulangerie sèche
  • 8 + 2cl d'huile environ
  • 25cl d'eau tiède
  • 5g de sel
  • 8 tomates cerises
  • origan

La garniture :

  • roquette
  • 6 tranches de jambon sec
  • 125g de mozzarelle
Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio
  • Préparez le pain (la veille) :

Dans un saladier, mélangez la farine et la levure. Creusez un puits, et versez les 8cl d'huile, puis l'eau petit à petit (vous n'aurez peut-être pas besoin de toute l'eau). Vous devez avoir une pâte collante. Ajoutez le sel et pétrissez pendant 5 à 10 min jusqu'à avoir une pâte souple et élastique. Mettez la pâte dans un saladier huilé, couvrez d'un torchon propre et laissez reposer 1h30 environ ; la pâte aura doublé de volume.
Préchauffez le four à 200°C.
Dégazez la pâte et répartissez-la dans un plat à bords hauts (ou plusieurs petits) huilé(s). Avec le bout des doigts, faites des petits creux (ne percez pas la pâte).
Laissez pousser une seconde fois pendant que vous coupez les tomates cerises en deux.
Répartissez sur la pâte du sel, l'huile d'olive restante, les tomates cerises et l'origan. Enfournez 20 à 30 min à 200°C si c'est une grande, ou baissez à 180°C et poursuivez 5 min si les moules sont plus petits.
Le pain se conservera bien jusqu'au lendemain dans un sac en plastique.

  • Préparez la garniture :

Coupez des disques dans la boule de mozzarelle. Coupez des parts de focaccia si c'est une grande, et coupez dans l'épaisseur pour en faire un sandwich. Garnissez de jambon cru, tranches de mozzarelle et roquette. Refermez.

Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

Les croissants au Nutella :

La pâte feuilletée :

  • 200g de farine
  • 200g de petits-suisses
  • 100g de beurre pommade
  • 1 pincée de sel

La garniture :

  • 5 à 6 c. à c. de Nocciola ou Nutella
  • 1 jaune d'oeuf (pour la dorure)
Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccioBrunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio
Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccioBrunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio
  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine et le sel, puis ajoutez les petits-suisses et le beurre pommade. Mélangez rapidement sans trop travailler la pâte. N'hésitez pas à rajouter de la farine.
Sur un plan de travail bien fariné, étalez la pâte en un long rectangle et repliez-la en trois (en "portefeuille"). Tournez la pâte d'un quart de tour et laissez une empreinte dans le coin droit avec le doigt sans percer la pâte, filmez, et laissez reposer au frais 15 min.
Etalez, repliez, tournez et marquez à nouveau. Filmez et laissez à nouveau au frais 15 min. Répétez l'opération jusqu'à avoir quatre tours.

  • Préparez les croissants :

Préchauffez le four à 220°C.
Etalez la pâte en carré ou rectangle dans lequel vous découperez des longs triangles isocèles. Déposez une c. à c. de Nutella à la base de chacun des triangles, puis roulez-les en partant de la base vers la pointe.

  • La cuisson :

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, disposez les croissants et badigeonnez-les de jaune d'oeuf. Enfournez 15 à 20 min en surveillant la cuisson.

Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

Caffè in ghiaccio :

  • 30cl de café fort
  • glaçons
  • 8cl de sirop de lait d'amandes (ou sirop de noisettes)

Faites chauffer votre café comme à votre habitude.
Dans 4 verres, répartissez le sirop (2cl pour chaque) et les glaçons. Versez le café par-dessus.

Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

Mini sandwiches :

  • 4 tranches de pain de mie complet
  • 4 grosses tomates séchées ou 8 petites
  • 8 olives noires

Empilez les tranches de pain par 2, coupez-en la croûte et coupez-les en 4.
Garnissez les sandwiches avec une demi-tomate séchée (ou une petite). Empilez sur des cure-dents 1 mini-sandwich salé avec une olive sur le dessus. Servez-en 2 par personne (ou augmentez les proportions si souhaitez en faire plus.

Brunch à l'italienne : focaccina truffata, croissant au Nutella, mini-sandwiches et caffè in ghiaccio

Avec ce plateau, je participe au Défi Brunch organisé par le site Recettes.de :

Recettes.de : brunch, Italie, pain, petit-dejeuner, viennoiserie, tomate, rentrée, Défi Brunch

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 08:33

Gozleme-1.JPG

 

Dans les stands de vente sur le pouce, j'ai découvert ce fameux gözleme, puisqu'il y en avait à tous les coins de rue au festival multiculturel auquel j'ai assisté le mois dernier, à Canberra. Un concept ultra populaire, quasiment deux ou trois stands par rue proposaient ces galettes, garnies généralement de feta et d'épinards. J'y ai moi-même goûté, et j'ai trouvé ça vraiment délicieux. La bonne galette de la taille d'une grande pizza, coupée en quatre et enroulée dans une serviette, on ne se fiche pas de toi sur les proportions ! J'ai quand même calé sur la fin (j'ai tout fini, mais j'ai calé).

Et c'était, il faut le dire, excellent : comme beaucoup de street food où il s'agit de galette ou de pain garni, finalement ; quesadillas, piadina romagna, naan, pour les plus exotiques et en même temps les plus approchants, à la baguette, et au pain de mie pour les plus européens, c'est finalement le même combat. Et en même chacun a une histoire et fait voyager, car la garniture découle aussi de l'histoire de ce pays. Alors je ne m'étonne pas de trouver de la feta dans ces délicieux gözlemes, la Turquie et la Grèce s'étant mutuellement influencées, au point que leurs cuisines soient difficilement différenciables.

C'est d'ailleurs cette fascination pour l'histoire (culinaire) des pays qui m'amène à m'éclater dans ce défi Street Food organisé par Recettes.de, car pour ma part, on ne peut pas appréhender la nourriture d'un pays sans sa street food : elle peut être certes moins raffinée que ce à quoi on aspire, mais elle fait partie du tout.
D'ailleurs, ce défi m'a donné l'occasion de découvrir encore de nouvelles recettes par les autres candidates, et je sens que je vais en réitérer quelques unes. Je vous conseille notamment d'aller voir sur la page du défi, ou pour mes coups de coeur, ici, et .

P1010233.JPG

Mais d'abord, place au gozlëme. Trouvée chez Des Gâteaux bons et beaux. Comme beaucoup de recettes de base, c'est très simple : de la farine, de l'eau (et parfois du gras). On peut donc s'en faire juste pour soi, ou pour les autres, c'est comme on le sent. J'en ai fait une grande, qui peut faire pour deux personnes avec un accompagnement, ou pour une personne en plat principal.

 

Pour 1 personne :

Pour la pâte :

  • 125g de farine
  • 1 pincée de sel
  • de l'eau (plus ou moins 1/2 tasse)
  • huile

Pour la garniture :

  • feta
  • ciboule (ajout personnel)
  • herbes
  • 50g d'épinards frais
  • huile d'olive

 

Mélangez la farine et le sel, et ajoutez l'eau petit à petit, et pétrissant jusqu'à obtenir la consistance d'une pâte homogène. Vous n'aurez sans doute pas besoin de toute l'eau, c'est à vous de juger la consistance de votre pâte.

Laissez reposer 15 min.

Dans une cocotte, faites fondre les épinards dans un peu d'huile d'olive, et réservez.

Farinez votre plan de travail et étalez votre paton le plus finement possible. Repliez les bords en haut et en bas, et étalez votre garniture : étalez les épinards, émiettez la feta, assaisonnez à votre goût (j'ai rajouté une tige de ciboule coupée en tronçons ; tout est permis, on peut même recycler les restes). Repliez ensuite les côtés pour fermer l'enveloppe, et soudez les bords à l'aide du rouleau à pâtisserie.

Huilez et faites chauffez à feu moyen une poêle assez large. Déposez-y le gozleme et faites-le cuire quelques minutes de chaque côté, jusqu'à ce que des petites tâches brunes apparaissent. Ôtez du feu.

Vous pouvez servir de suite, le couper en parts, le partager, le garder pour vous... c'est vous qui voyez.

Gozleme-2.JPG

P1010278.JPG

Et voici le gözleme que j'ai goûté lors du festival multiculturel de Canberra : un peu plus "huileux", au poulet, et très savoureux.

 

Edit : je vous abandonne quelques jours pour passer le week end de Pâques à Melbourne, et je vous souhaite de très bonnes fêtes, des bonnes quêtes d'oeufs, de lapins, de poules en chocolat et du soleil pour couronner ça.

 

Recettes.de : Turquie, pique-nique, fromage, épinards, boulangerie, pain, restes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 08:00

Voici ce qu'on trouve dans la plupart des cafés, boulangeries et autres snacks en Australie : comme de pizzas roulées, aux oeufs et au bacon. J'étais très intriguée par ce concept, mais je n'ai trouvé nulle part sur internet une trace de recette de ces rolls. Je les ai donc faits à mon idée, c'est-à-dire une pâte à pizza garnie d'huile d'olive, de bacon et d'oeuf brouillé. J'étais sûre de mon coup, puisque dans certaines enseignes, on les trouve sous le nom de "Egg and bacon pizza".
M'étant attelée à la tâche, ça a fait un brunch des plus sympathiques ! Je commence même à faire comme ma grand-mère et à réussir ma recette rien qu'avec de "l'à peu près", du "un peu plus, un peu moins" !

 

Breakfast-rolls-1.JPG

 

Pour 4 gros roulés :

  • 175g farine 
  • 7.5cl eau
  • ½ sachet levure boulangerie
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 pincée de sel
  • 4 tranches de lard
  • 1 à 2 œufs
  • Huile d’olive
  • Origan, sel, poivre (facultatif)

 

Breakfast rolls 2

  • Préparez la pâte :

Mélangez la farine, le sel, la levure. Ajoutez l’huile et l’eau petit à petit. Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte souple qui se détache des parois. Au besoin, rajoutez de l’eau ou de la farine si la pâte est trop friable ou trop collante. Formez une boule, couvrez d’un torchon propre et laissez reposer environ 45 min.

  • Préparez la garniture :

Préchauffez le four à 180°C.

Dans une poêle huilée, faites revenir les tranches de lard pour obtenir du bacon. Attention aux projections d’huile ! Réservez le bacon et dans la même poêle avec l’huile qui reste, cassez un à deux œufs et brouillez-les. Réservez.

  • Le façonnage :

Etalez la pâte sur un plan de travail fariné et garnissez en commençant par l’huile d’olive, puis les aromates. Répartissez les tranches de bacon, et terminez par les œufs brouillés. Roulez la pâte dans la longueur pour obtenir des gros roulés, ou dans la largeur pour des plus petits. Coupez en tronçons. Déposez ces derniers sur une feuille d’aluminium ou du papier sulfurisé. Vous pouvez disperser un dernier filet d’huile d’olive si vous le souhaitez. Enfournez pour 15 à 20 min à 180°C.

 

Breakfast rolls 3

 

Recettes.de : Australie, roulés, boulangerie, pizza, huile d'olive, oeuf, bacon, façonnage  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 08:45

Dans mon petit tour du monde des burgers, voici la version chinoise imaginée pour vider un peu le frigo. Il ressemble et a bien le goût de ce que j'avais imaginé, et c'était très sympa. En essayant de respecter à fond la culture du pays, j'ai fait le burger avec le pain mantou, que j'avais réalisé dans cette optique. En fait, c'est un peu une déformation des banbao (ces petites brioches vapeur fourrées à la viande).
Pour le steak, j'ai fait du porc laqué ; pour la "verdure", j'ai fait un mélange carotte-oignon, et à la place du fromage j'ai émietté un oeuf dur, pour retrouver un peu la garniture des banbao.
J'aurais pu accompagner ça de riz, mais j'ai préféré faire des potatoes au four... à la sauce sésame !
Franchement, c'était très sympa, avec le petit côté sucré-salé subtile. Une soirée burger qui change vraiment ! Vous m'excuserez pour les photos : le soir c'est pas gégé pour la luminosité.

  Chinese-burger-1.4.JPG

 

Pour 2 burgers :

  • 2 pains mantou
  • 2 pavés de porc
  • 1 petite carotte
  • 1/2 oignon
  • 2 oeufs
  • 4 pommes de terre moyennes
  • 2 c. à s. de sauce soja sucrée
  • 1 c. à s. de miel
  • 1 + 1 c. à s. de sauce sésame
  • graines de sésame blond
  • sel, poivre
  • sauce okonomi, tonkatsu, ou tahini
  • facultatif : saté en poudre, curry en poudre...

 

Préparez toute la garniture séparément pour constituer vos burgers ensuite.
Préparez les oeufs durs : dans une casserole d'eau, mettez les oeufs et faites chauffer. Comptez 10 min de cuisson à partir de l'ébullition. Mettez les oeufs à refroidir dans un bol et écaillez-les délicatement. [note : vous pouvez garder l'eau bouillante si vous faites les pains mantou dans le même temps). Emiettez les oeufs durs et réservez.
Les légumes et la viande : mélangez la sauce soja sucrée et le miel. De chaque côté, salez puis badigeonnez les pavés de porc de ce mélange. Réservez.

L'accompagnement : préchauffez le four à 200°C. Coupez les pommes de terre en lamelles ou morceaux (gardez la peau si vous le souhaitez). Salez, voire poivrez, et mélangez avec 1 c. à s. d'huile de sésame et du sésame en grains. Vous pouvez aussi ajouter des épices en poudre (saté, tandoori, curry, 4 épices...). Enfournez pour 30 min, et remuant de temps pour une cuisson sur tous les côtés.

La viande et les légumes : émincez l'oignon et coupez les carottes en lamelles. Faites-les revenir dans 1 c. à s. d'huile de sésame. Ôtez le mélange et réservez. Dans le reste d'huile, mettez les pavés de porc et faites-les bien caraméliser de chaque côté. Ôtez du feu.

 

L'assemblage : coupez les pains mantou. Sur la partie inférieure, mettez la sauce de votre choix (le mieux serait de mettre du tahini si vous avez ; j'ai mis de la sauce okonomi). Puis le mélange carottes-oignon, le porc laqué, et finissez par l'oeuf dur émietté. Refermez le burger et servez avec les potatoes.

 

Chinese-burger-1.1.JPG

 

D'autres burgers dans ce tour du monde ?

Avec cette recette, je vous invite à participer au concours de Milie-chan, Inspiration d'Asie !
http://cuisinepatisseriechocolatandco.files.wordpress.com/2012/11/dsc00116b.jpg?w=205&h=254

 

Recettes.de : Chine, burger, porc, sésame, carotte, oignon, oeuf, pommes de terre, restes

YannCook : burger, porc, carotte, oignon, oeuf, sésame, pomme de terre, snack

Rendez-vous sur Hellocoton !

recettes de cuisine

Repost 0